Noël Coward

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Noël Coward

Description de cette image, également commentée ci-après

Noël Coward, dans les années 1930

Naissance 16 décembre 1899
Teddington
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Décès 26 mars 1973 (73 ans)
Port Maria (en)
Profession Dramaturge

Sir Noël Peirce Coward est un dramaturge britannique né à Teddington (Middlesex) le 16 décembre 1899 et mort à Port Maria (en) (Jamaïque) le 26 mars 1973. Célèbre pour son esprit, son élégance et son originalité, il fut également scénariste, acteur, compositeur, réalisateur et producteur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il participa dans sa jeunesse aux fêtes des Bright Young People.

Il était homosexuel, et habitait avec l'acteur sud-africain Graham Payn (en), mais il ne l'a jamais mentionné en public.

Il a été fait Knight Bachelor en 1969[1].

Œuvre théâtrale[modifier | modifier le code]

  • The Last Chapter (Ida Collaborates) (1917)
  • Woman and Whisky (1918)
  • The Rat Trap (1918)
  • I'll Leave It to You (1920)
  • The Young Idea (1922)
  • Sirocco (1921)
  • The Better Half (1922)
  • The Queen Was in the Parlour (1922)
  • Weatherwise (1923)
  • Fallen Angels (1925)
  • The Vortex (1924)
  • Week-End (Hay Fever) (1925)
  • Easy Virtue (1925)
  • Semi-Monde (1926)
  • This Was a Man (1926)
  • The Marquise (1927)
  • Home Chat (1927)
  • Les Amants terribles (Private Lives) (1930)
  • Post-Mortem (1932)
  • Cavalcade (1931)
  • Design for Living (Sérénade à trois) (1933)
  • Point Valaine (1934)
  • Tonight at 8:30 (1935/36), trois programmes de pièces en un acte:
    • We Were Dancing, The Astonished Heart, Red Peppers, Hands Across the Sea, Fumed Oak, Shadow Play, Ways and Means, Still Life (Brève Rencontre), Family Album, Star Chamber
  • Present Laughter (1939)
  • This Happy Breed (1939)
  • L'esprit s'amuse (Blithe Spirit) (1941)
  • Peace in Our Time (1947)
  • Long Island Sound (1947)
  • South Sea Bubble (1951)
  • Relative Values (1951)
  • Quadrille (en) (1952)
  • After the Ball, (1954), comédie musicale, adaptation de la pièce L'Éventail de Lady Windermere, Globe Theatre, London’s West End (Gielgud Theatre).
  • Nude with Violin (1956)
  • Volcano (1957)
  • Look After Lulu (1959)
  • Waiting in the Wings (1960)
  • Suite in Three Keys (1966)
  • Star Quality (1967)
Publications françaises
  • Les Amants terribles (Private lives). Le Printemps de la Saint-Martin (Fallen angels). Paris : Calmann-Lévy, 1946, 319 p.
  • Quatuor : comédie en trois actes / adaptation française par Paul Géraldy. Paris : Tallandier, 1955.
  • Week-end : comédie en 3 actes / Noël Coward. Paris : Editions de l'Amicale ; Librairie théâtrale, 1968, 96 p.
  • Lunes de miel / adapation de Eric-Emmanuel Schmitt. Paris : "L'avant-scène", 2004, 116 p.
  • Poste restante / adapt. française de Stéphane Laporte. Martel : Éd. du Laquet, 2002, 90 p. (Collection Théâtre en poche). Trad. de : Song at twilight. ISBN 2-84523-066-4
  • Felicity, comédie en 3 actes / adaptée par Pierre Sabatier. Les Oeuvres libres n° 342. Nouvelle série. 116. Janvier 1956.
  • Amours, délices et protocole ("Pomp and circumstance") / traduit par France-Marie Watkins. Paris : Presses de la Cité, 1961, 315 p.
  • Mes girls et moi ("Pretty Polly") / traduit par Constance Gallet. Paris : Presses de la Cité, 1965, 255 p.
  • Cavalcade, pièce en deux parties / traduction de Jean Calvel. Extr. des Annales, 10 novembre 1935.
  • La Marquise, 1936. Extr. de Marianne, 16-23 septembre, 14 et 21 octobre 1936.
  • Sérénade à trois, comédie inédite en 3 actes / adaptée par Jean Bommart, 1936, p. 93-186 ; In-16. In : Les oeuvres libres, n °181, juillet 1936. - Nouvelle Comédie, 25 février 1935.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Noël Coward en 1963

Scénariste[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Noël Coward adolescent

Compositeur[modifier | modifier le code]

Deux de ses musiques apparaissent notamment dans le jeu vidéo Bioshock (2007) : The Party's Over, ainsi que dans sa suite, Bioshock 2 (2010) : 20th Century Blues.

Producteur[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Adaptations des pièces de Noël Coward[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. London Gazette : n° 44999, p. 1, 01-01-1970

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]