Vide-greniers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vide-grenier à Villiers-en-Désœuvre (Eure)

Un vide-greniers, aussi appelé braderie, rederie (Picardie), foire aux puces, foire à tout (Normandie), bric à brac, troc et puces ou vente de garage (québécisme) est un rassemblement populaire au cours duquel des particuliers exposent les objets dont ils n'ont plus l'usage (ex: superflu), afin de s'en départir en les vendant aux visiteurs.

Description[modifier | modifier le code]

Objets divers proposés par un exposant

Les vide-greniers peuvent se dérouler aussi bien sur la voie publique comme dans des salles des fêtes, salles omnisport, salles polyvalentes etc. Certaines restrictions peuvent être imposées aux vendeurs (appelés aussi exposants) : alimentaire réservé aux organisateurs, interdiction de ventes d'animaux, d'armes, etc. Les biens proposés sont particulièrement divers : vêtements, livres, vaisselle, jouets, disques, meubles, etc.

Variantes[modifier | modifier le code]

En France il existe aussi (constaté en Aquitaine, 2011) :

  • Vide armoire, ou vide dressing : vente consacrée uniquement aux vêtements.
  • Vide maison ou vide grenier à domicile : parce que réalisé dans les garages ou jardins de particuliers et non sur le domaine public, ils nécessitent une déclaration à la mairie [1]
  • Vide poussette : vente consacrée aux vêtements pour enfants.

Aspects économiques[modifier | modifier le code]

Les vide-greniers peuvent procurer un appoint financier non négligeable et constituer un travail dissimulé pour des particuliers qui participeraient à un nombre important de manifestations. Le plus souvent, les vide-greniers sont organisés par des associations ou comités de quartier qui perçoivent un droit de participation des exposants, ce revenu est non négligeable pour ces associations, surtout en zone rurale.

Historique[modifier | modifier le code]

Une des plus anciennes foires à tout de Normandie est celle des Andelys (Eure). Elle se tient régulièrement depuis 1965 le 1er week-end de septembre et occupe pratiquement toute la ville, elle a son origine dans une foire agricole. La plus importante de France, et même d'Europe, se déroule à Lille, la Braderie de Lille, qui a lieu aussi 1er week-end de septembre, elle tire son origine d'une foire du XIIe siècle.

Rassemblements similaires[modifier | modifier le code]

Les vide-greniers se différencient des brocantes par le fait que ces dernières accueillent essentiellement des professionnels. De plus, elles sont fréquemment payantes pour les visiteurs. Généralement, les grands amateurs de vide-greniers fréquentent peu ces manifestations professionnelles.

Réglementation[modifier | modifier le code]

En France, les organisateurs doivent faire une demande à la municipalité lorsque la superficie couverte est inférieure à 300 m² et ce deux mois avant la manifestation. Au-delà de cette superficie la demande est à faire à la préfecture et ce trois mois avant le vide-greniers. Les organisateurs doivent compléter au fur et à mesure de l'enregistrement des exposants un registre comportant la liste exhaustive de ceux-ci avec leurs coordonnées (nom, prénom, association si nécessaire, adresse, document d'identité présenté...). Ce registre doit être disponible le jour de la manifestation pour tout contrôle de police et être remis à la préfecture après celle-ci[2].

À propos du nom[modifier | modifier le code]

Vide-greniers en Californie.

En France, le nom de « vide-greniers » vient du fait que les vendeurs sont supposés sortir leurs biens de leur grenier. De même au Québec avec le garage : ces ventes y sont nommées « ventes de garage », traduction de l'anglais « garage sales ». En Normandie, le nom de foire à tout est plus courant, pratiquement chaque commune organise la sienne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]