Aller au contenu

Pierre-Romain Thionnet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pierre-Romain Thionnet
Illustration.
Pierre-Romain Thionnet animant le Forum RNJ des Jeunes avec Bardella le 28 février 2024.
Fonctions
Député européen
En fonction depuis le
(2 jours)
Élection 9 juin 2024
Circonscription France
Législature 10e
Directeur national du Rassemblement national de la jeunesse
En fonction depuis le
(1 an, 8 mois et 13 jours)
Président Jordan Bardella
Prédécesseur Aleksandar Nikolic
Conseiller régional d’Île de France
En fonction depuis le
(1 an, 1 mois et 17 jours)
Élection 27 juin 2021
Circonscription Paris
Président Valérie Pécresse
Groupe politique RN
Prédécesseur Philippe Ballard
Secrétaire général de la Cocarde étudiante

(4 ans)
Biographie
Date de naissance (30 ans)
Parti politique RN
Syndicat Cocarde étudiante (2018-2022)

Pierre-Romain Thionnet, né le Pontarlier, est un homme politique français.

Proche de Jordan Bardella, dont il a été l'assistant parlementaire, il succède à celui-ci comme directeur national du Rassemblement national de la jeunesse en 2022[1]'[2]. Conseiller régional d'Île-de-France depuis 2023, il est élu député européen le et siège dans le groupe Identité et Démocratie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Né dans le Jura, Pierre-Romain Thionnet, pratique le biathlon, passe un baccalauréat économique et social puis une licence d'histoire suivie à distance. Décrit comme une personne « qui a du sens politique et de la culture », il a étudié l'histoire militaire à la Sorbonne[3] et met en avant sa passion pour l’œuvre de Tolkien[4].

En 2018, une fois à Paris, il rejoint le syndicat étudiant la Cocarde étudiante, fondé en 2015 par Pierre Gentillet, devenant secrétaire général de l'organisation[3],[5] et l’amenant à s'éloigner de ses positions souverainistes initiales pour se rapprocher des thèses identitaires. Il enjoint les adhérents de l'organisation à lire des auteurs ethno-différentialistes issus de la Nouvelle Droite, comme Guillaume Faye ou Dominique Venner[5]. Il revendique par ailleurs l'influence de Renaud Camus[4].

Il est présent lors d'altercations physiques avec des étudiants de gauche, notamment à la Sorbonne le 10 mai 2018, lorsqu'une dizaine de militants masqués débarque pour « débloquer » la faculté. Il affirme ne pas avoir pris part aux violences qui ont causé l'hospitalisation d'un étudiant pour fractures au visage[5]. Le 18 octobre 2019, jour d'élections à Nanterre, il est interviewé par Le Figaro sur « une violente bagarre générale entre étudiants antifas et souverainistes » « séparés par la police », qui a duré « moins d’une heure », impliquant une « centaine » d’étudiants dont « une vingtaine » de la Cocarde venus par le RER appuyer leurs camarades[6], attachés à « lutte contre les blocages »[7]. Une vidéo le montre « participer à une attaque violente »[8] contre les étudiants ce jour-là alors qu'il est l'assistant parlementaire de Jordan Bardella depuis l'été, retrouvée par le journaliste d'investigation Pierre-Stéphane Fort, qui publie en 2024 un livre sur l'ascension de Jordan Bardella[9], diffusée par BFM[10] en présence de l'ex-journaliste Philippe Ballard (RN). Il quitte ses fonctions au sein de la Cocarde en 2022[5].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Thionnet est l'assistant parlementaire de Jordan Bardella à partir de l'été 2019[11] et jusqu'à 2022[12], alors qu'il est toujours secrétaire général de la Cocarde étudiante jusqu'en janvier 2022[11], date à laquelle il n'est plus que membre du conseil des anciens de l’organisation[11].

Candidat lors des élections législatives 2022 pour le Rassemblement national dans la 5e circonscription de la Marne[13] contre Charles de Courson, député sortant, il est battu au second tour avec 36,97 % des voix[14].

Son parti lui confie la réaction à l'agression mortelle à Crépol par une tribune le surlendemain dans le JDD, dans laquelle il déplore une France qui « n’est plus pacifiée à l’intérieur » suite à un viol « des règles de notre civilisation » par une « crépolisation » consécutive à « l'éloge de la liquidation de notre civilisation » via la créolisation[15].

À la suite de la victoire de Jordan Bardella, lors du XVIIIe congrès du Rassemblement national, il est nommé responsable de la branche jeune du parti, qu'il renomme en Rassemblement national de la jeunesse[16],[1].

En 23e position sur la liste RN de Jordan Bardella aux élections européennes de 2024[17], il est élu député européen le 9 juin 2024, lors des élections pour la 10e législature du Parlement européen[18].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Nicolas Massol, « Pierre-Romain Thionnet, une droite antilibérale à la tête des jeunes du RN », sur liberation.fr (consulté le )
  2. Article par Nicolas Massol dans Libération le 18 novembre 2022 [1]
  3. a et b Lucien Rabouille et Martin Pimentel et Causeur.fr, «Ce qu’a fait Joris Hébrard, c’est tout ce que mon parti combat et dénonce», sur causeur.fr, (consulté le )
  4. a et b Article dans Libération de Maxime Macé et Pierre Plottu le 31 mai 2024 [2]
  5. a b c et d StreetPress, « Pierre-Romain Thionnet, le radical lieutenant de Bardella », sur StreetPress,
  6. "À Nanterre, violente bagarre générale entre étudiants «antifas» et souverainistes" par Louis Heidsieck le 18 octobre 2019 dans Le Figaro [3]
  7. "La Cocarde provoque de vives inquiétudes à la fac de Nanterre" article par Charles-Edouard Ama Koffi dans 20 Minutes le 25/10/2019 [4]
  8. [5]
  9. "Élections européennes 2024 : Jordan Bardella, "un pur produit du marinisme et du lepénisme", selon le journaliste Pierre-Stéphane Fort article sur Franceinfo le 19/05/2024 [6]
  10. Vidéo de Pierre-Stéphane Fort [7]
  11. a b et c Article par Marie Charrier le 12 mai 2022 dans L'Union [8]
  12. Maxime Macé et Pierre Plottu, « Racisme, complotisme, amitiés radicales : la liste de Bardella aux européennes passée au crible », sur Libération,
  13. « Pierre-Romain Thionnet investi par le Rassemblement national dans la 5e circonscription de la Marne », sur lunion.fr, (consulté le )
  14. « Résultats des élections Législatives 2022 dans la 5e circonscription de la Marne », sur lefigaro.fr, (consulté le )
  15. « Nous assistons à la crépolisation de la France », tribune dans le JDD 21 novembre 2023 par Pierre-Romain Thionnet le 21/11/2023 [9]
  16. Lou Fritel, « Paradol, Androuët, Thionnet : qui sont "les hommes du président" du RN Bardella ? », sur marianne.net, 2022-11-15utc06:00:00+0200 (consulté le )
  17. Anthony Cortes, « Européennes 2024 : au Rassemblement national, 35 nouveaux candidats, un même agenda réactionnaire », sur humanite.fr,
  18. Valentin Ledroit, « Elections européennes 2024 : qui sont les 81 eurodéputés français élus ? - Touteleurope.eu », Touteleurope.eu,‎ (lire en ligne, consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :