Pont-Farcy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pont (toponyme).
Pont-Farcy
L'église Saint-Jean-Baptiste.
L'église Saint-Jean-Baptiste.
Blason de Pont-Farcy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Condé-sur-Vire
Intercommunalité Saint-Lô Agglo
Commune Tessy-Bocage
Maire délégué Christian Baude
2014-2020
Code postal 14380
Code commune 14513
Démographie
Gentilé Farcy-Pontains
Population 537 hab. (2015 en diminution de 0,19 % par rapport à 2010)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 56′ 10″ nord, 1° 02′ 10″ ouest
Altitude Min. 39 m
Max. 253 m
Superficie 13,45 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Tessy-Bocage
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 15.svg
Pont-Farcy

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 15.svg
Pont-Farcy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Pont-Farcy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Pont-Farcy
Liens
Site web www.pont-farcy.fr

Pont-Farcy est une ancienne commune française, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Tessy-Bocage. Elle est située à compter de cette date dans le département de la Manche en région Normandie et est peuplée de 537 habitants[Note 1].

Elle était de la Révolution à 2017 dans le département du Calvados.

Géographie[modifier | modifier le code]

Pont-Farcy et la Manche

La commune est aux confins du Bocage virois et du pays saint-lois, sa situation dans l'arrondissement de Saint-Lô depuis 2018 privilégiant le classement dans le second pays. Son bourg est à 5 km au sud-est de Tessy-sur-Vire, à 14 km au sud-ouest de Torigni-sur-Vire, à 17 km au nord-est de Vire et à 18 km au nord-est de Villedieu-les-Poêles[1].

Pont-Farcy est dans le bassin de la Vire qui séparait du sud au nord Pont-Farcy de son ancienne commune associée, Pleines-Œuvres, à l'est. Quelques affluents parcourent le territoire communal dont le principal est la Gouvette qui rejoint le fleuve côtier en rive gauche sur le territoire de Sainte-Marie-Outre-l'Eau après avoir fait fonction de limite au sud du bourg. Le ruisseau de Beaucoudray et le Tison marquent quant à eux la limite départementale, respectivement au nord-ouest et au nord.

Le point culminant (253 m) se situe en limite sud-ouest, près du lieu-dit les Monts. Le point le plus bas (39 m) correspond à la sortie de la Vire du territoire, au nord-ouest. La commune est bocagère.

Communes limitrophes de Pont-Farcy[2]
Tessy Bocage
(comm. dél. de Tessy-sur-Vire, Manche)
Fourneaux
(Manche)
Beuvrigny (Manche),
Torigny-les-Villes (comm. dél. de Guilberville, Manche)
Gouvets (50) Pont-Farcy[2] Souleuvre en Bocage
(comm. dél. de Bures-les-Monts)
Saint-Vigor-des-Monts (50) Sainte-Marie-Outre-l'Eau Pont-Bellanger

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme est attesté sous la forme Pons Falsi en 1278[3]. Il est issu du latin pons, « pont », et de l'anthroponyme roman Fericius[4].

Le gentilé est Farcy-Pontain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pont-Farcy est chef-lieu de canton sous la Révolution. Le canton est supprimé lors du redécoupage de l'an IX.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, Pont-Farcy est libérée le par la 35e division d’infanterie américaine.

En 1973, Pont-Farcy absorbe Pleines-Œuvres, à l'est de son territoire, qui garde le statut de commune associée.

En 2017 est créée la commune de Noues de Sienne, création provoquée par la loi de réforme des collectivités territoriales. Le projet initial prévoyait d'y intégrer l'ensemble de l'Intercom séverine, mais face à l'opposition de la municipalite de Landelles-et-Coupigny[5], Pont-Farcy ne peut rejoindre la commune nouvelle, n'étant pas contigüe aux autres communes. La municipalité opte alors pour un rapprochement avec Tessy Bocage qui se situe dans le département voisin[6]. Préalablement à cette fusion les limites départementales sont modifiées par décret du 26 décembre 2017 ː le territoire communal est rattaché au département de la Manche le [7].

Pont-Farcy intègre à la même date la commune nouvelle de Tessy-Bocage[8]. Le statut de commune associée de Pleines-Œuvres n'est pas transformé en commune déléguée et la commune associée perd de ce fait à cette date son existence légale.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Pont-Farcy

Les armes de la commune de Pont-Farcy se blasonnent ainsi :
d'or fretté d'azur, au chef de gueules[9].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
? juillet 1991 André Costil    
1991 septembre 2001 Claude Hue SE  
septembre 2001[10] avril 2014 Alain Deguette SE Commerçant
avril 2014[11] en cours Christian Baude SE Retraité de la Défense
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres, dont le maire et deux adjoints[12]. L'un des conseillers est maire délégué de la commune associée de Pleines-Œuvres.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Pont-Farcy dispose de l'école élémentaire publique des Bords de la Vire. Pour l'enseignement secondaire, la commune est dans le secteur d'affectation du collège Jean-Vilar à Saint-Sever-Calvados[13] situé à une quinzaine de kilomètres. Toutefois, sur dérogation de carte scolaire, la majorité des entrées en sixième s'effectue au collège Raymond-Queneau à Tessy-sur-Vire dans le département voisin de la Manche à seulement six kilomètres de Pont-Farcy.

Politique sociale[modifier | modifier le code]

La Maison d’accueil rurale pour personnes âgées (MARPA) du Jardin secret a vu le jour en 2012, au sein d'un bâtiment contemporain labellisé Très haute performance énergétique.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[15].

En 2015, la commune comptait 537 habitants[Note 2], en diminution de 0,19 % par rapport à 2010 (Calvados : +1,53 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Pont-Farcy a compté jusqu'à 1 093 habitants en 1846. À Pleines-Œuvres, la population maximale est atteinte en 1851 (524 habitants).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
900 773 922 907 909 950 1 000 1 093 1 003
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
958 912 943 883 835 830 768 780 745
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
710 671 650 639 671 680 662 635 594
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
801 766 613 534 487 512 517 527 543
2015 - - - - - - - -
537 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Aux XVIe et XVIIe siècles, la commune était un centre horloger réputé. Les horloges appelées «  Les demoiselles de Pont-Farcy » étaient célèbres[18].

Le tourisme est aujourd'hui actif par l'existence d'un camping municipal trois étoiles de soixante emplacements[19].

La commune est traversée par l'autoroute A84, accessible directement depuis son échangeur no 39.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le pont Bailey.
  • L'église Saint-Jean-Baptiste (XVIIe siècle),
  • La mairie (XIXe siècle),
  • L'église Saint-Aubin de Pleines-Œuvres, perchée sur les gorges de la Vire,
  • Pont Bailey, initialement sur la Vire, déposé sur un chemin de halage.

Pont-Farcy fut pendant un temps un arrière-port fluvial important[20]. Les gabares remontaient de la chaux de Carentan, et redescendaient du granite et des céréales. L'ancien chemin de halage qui permettait aux chevaux de guider les gabares naviguant sur la Vire, est aujourd'hui un chemin de randonnée reliant Pont-Farcy à Carentan, puis à la mer.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

  • Vide-greniers (2e dimanche de mai).
  • Fête communale annuelle, mi-août.
  • Expositions d'art (photos, sculptures, peintures, gravures…) organisées par l'association Les Arts du Val de Vire.

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Jules Delafosse.
  • Jules Delafosse (1841 à Pont-Farcy - 1916), homme politique, député du Calvados de 1877 à 1898 et de 1902 à 1916[21].
  • Francis Letellier (né à Vire en 1964) a passé son enfance à Pont-Farcy[22].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  4. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2, notice BnF no FRBNF36174448), p. 200
  5. « Landelles : « Qu'on respecte notre choix » », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 30 décembre 2017)
  6. Le village qui veut changer de département
  7. « Décret n° 2017-1756 du 26 décembre 2017 portant modification des limites territoriales de cantons, d'arrondissements et de départements dans la Manche et le Calvados », sur legifrance.gouv.fr,
  8. « recueil des actes administratifs de la Manche » (consulté le 30 décembre 2017)
  9. « GASO, la banque du blason - Pont-Farcy Calvados » (consulté le 22 septembre 2011).
  10. « Alain Deguette brigue un second mandat », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 21 mai 2015)
  11. « Christian Baude a été élu maire avec dix voix », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 11 avril 2014)
  12. « Pont-Farcy (14380) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 21 mai 2015)
  13. « Site de l'Inspection académique du Calvados - Espace élèves et parents d'élèves : Pont-Farcy » (consulté le 9 avril 2008)
  14. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  18. « Horlogerie vernaculaire bas-normande, par David Nicolas-Méry » (consulté le 12 mai 2013)
  19. « Réouverture du Camping », sur pont-farcy.fr, mairie de Pont-Farcy (consulté le 20 août 2016)
  20. L'ancien port fluvial de Pont-Farcy et ses alentours
  21. « Assemblée nationale - Base de données historique des anciens députés » (consulté le 9 janvier 2009)
  22. Pascal Binet, « Francis Letellier sur les traces de Michel Drucker », La Manche libre, no 3350,‎ , p. 10 (résumé)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :