Coivrel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Coivrel
Coivrel
Église Saint-Martin
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Clermont
Canton Estrées-Saint-Denis
Intercommunalité Communauté de communes du Plateau Picard
Maire
Mandat
Aline Larue
2014-2020
Code postal 60420
Code commune 60158
Démographie
Gentilé Coivrillons, Coivrillonnes
Population
municipale
255 hab. (2016 en stagnation par rapport à 2011)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 33′ 12″ nord, 2° 33′ 28″ est
Altitude Min. 95 m
Max. 150 m
Superficie 6,11 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte administrative de l'Oise
City locator 14.svg
Coivrel

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Coivrel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Coivrel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Coivrel

Coivrel est une commune française située dans le département de l'Oise en région Hauts-de-France. Ses habitants sont appelés les Coivrillons et les Coivrillonnes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Coivrel
Godenvillers Tricot
Maignelay-Montigny Coivrel
Saint-Martin-aux-Bois Montgérain

Géologie[modifier | modifier le code]

La butte de Coivrel est une masse de sable traversée par quelques lits d'argile plastique à lignite pyriteux : la colline présente sur ses bords les découpures arrondies des coteaux tertiaires. Le sable est, en général, de couleur vert jaunâtre ou jaune mêlé de grains verts : il contient des blocs isolés de grès blanc lustré, coquiller brun à écorce rougeâtre ; quelques fragments sont très ferrugineux. Le lignite est apparent sur la pente orientale de la butte, où on l'exploite : il consiste en plusieurs lits terreux alternant avec des argiles jaunâtres et grises et recouverts d'un banc de coquilles lacustres ou littorales.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
9 novembre 1834   Jules Masson   cultivateur
20 août 1848   Charles Balligny   propriétaire
1870   Louis Cappon   cultivateur
14 mai 1871   Maxime Boucher   propriétaire,
démissionnaire
4 février 1873   Xavier Masson   cultivateur,
démissionnaire
17 janvier 1880   Alphonse Balny   cultivateur,
maire par intérim
30 janvier 1881   Louis Cappon   rentier
18 mars 1884   François Lemaire   démissionnaire
13 août 1884   Xavier Masson   cultivateur,
maire par intérim
5 juillet 1885   François Lemaire    
14 octobre 1888   Xavier Masson   cultivateur
15 mai 1892   François Lemaire   rentier,
démissionnaire
12 novembre 1896   Alphonse Balny   cultivateur
17 mai 1896   Xavier Masson   cultivateur
16 mai 1912   Louis Hubler    
11 décembre 1919   Charles Trioux    
13 février 1928   Henri Oger    
16 mai 1929   Henri Lefebvre    
11 octobre 1930   Emile Hannesse    
9 mai 1938   Ferdinand Balny    
1945   Albert Lherminier    
1947   Ferdinand Balny    
1953   Jacques Sant    
1963   Cyrille Delormel    
1971   Marcel Lherminier    
1983   Paul Boulland   agriculteur
1989 En cours
(au 29 août 2014)
Aline Larue UMP[1] agricultrice
Réélue pour le mandat 2014-2020[2]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2016, la commune comptait 255 habitants[Note 1], en stagnation par rapport à 2011 (Oise : +2,22 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
210395428388417429399415427
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
393378352326348341345342312
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
290268254265240237207223176
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
206193166168223232251254256
2013 2016 - - - - - - -
253255-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (20,3 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (53,1 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 53,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 17,6 %, 15 à 29 ans = 24,3 %, 30 à 44 ans = 23,5 %, 45 à 59 ans = 16,9 %, plus de 60 ans = 17,6 %) ;
  • 46,9 % de femmes (0 à 14 ans = 17,5 %, 15 à 29 ans = 15,8 %, 30 à 44 ans = 25,8 %, 45 à 59 ans = 17,5 %, plus de 60 ans = 23,3 %).
Pyramide des âges à Coivrel en 2007 en pourcentage[7]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,7 
90  ans ou +
0,8 
10,3 
75 à 89 ans
8,3 
6,6 
60 à 74 ans
14,2 
16,9 
45 à 59 ans
17,5 
23,5 
30 à 44 ans
25,8 
24,3 
15 à 29 ans
15,8 
17,6 
0 à 14 ans
17,5 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[8]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Martin - Cloche de l’église sonnant la demie :
  • Église Saint-Martin (XVIe siècle) : elle fut consacrée le 27 juin 1523 par l'évêque de Riom, Jean de Pleurs. La nef est rectangulaire, de deux bas-côtés, est longue de quatre travées. Le chœur polygonal et sans transept. La façade occidentale est percée d'un portail mouluré dans le tympan duquel se trouve une sculpture en pierre du XVIe siècle représentant saint Martin partageant son manteau. Le portail est surmonté d'une rose polylobée. Le clocher carré en bois recouvert d'ardoise fut ajouté au XVIIe siècle. On y trouve un bâton de procession ancien XVIIe siècle) et un bas-relief de saint Martin de 1671 en bois ainsi qu'un ensemble de 52 bancs classés monument historique (XVIIe et XIXe siècles)[9].
  • Le Castelet : il s'agit des vestiges d'un fortin gallo-romain dont il ne reste qu'une butte de terre de 100 sur 90 mètres, située au nord du village.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Annuaire des Mairies de l'Oise (60), EIP (ISBN 9782352581604, lire en ligne)
  2. « Plateau picard : voici le visage de vos nouveaux élus », Le Bonhomme picard, édition de Clermont, no 3283,‎ , p. 21
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Évolution et structure de la population à Coivrel en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 9 novembre 2010)
  8. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 9 novembre 2010)
  9. Les objets classés de l'église Saint-Martin sur la base Palissy