Monchy-Humières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Monchy-Humières
Monchy-Humières
Restitution 3D des jardins disparus du château de Monchy-Humières. État vers 1680.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Compiègne
Canton Estrées-Saint-Denis
Intercommunalité Communauté de communes du Pays des Sources
Maire
Mandat
Jean-Pierre Vrancken
2014-2020
Code postal 60113
Code commune 60408
Démographie
Population
municipale
727 hab. (2015 en augmentation de 9,98 % par rapport à 2010)
Densité 93 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 28′ 14″ nord, 2° 45′ 10″ est
Altitude Min. 41 m
Max. 111 m
Superficie 7,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte administrative de l'Oise
City locator 14.svg
Monchy-Humières

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Monchy-Humières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Monchy-Humières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Monchy-Humières

Monchy-Humières est une commune française située dans le département de l'Oise en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Bernard Maman    
2008 2014 Jean-Pierre Vrancken   Réélu pour le mandat 2014-2020[1]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2015, la commune comptait 727 habitants[Note 1], en augmentation de 9,98 % par rapport à 2010 (Oise : +2,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
740762777704731696710734740
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
694702732742713665705708715
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
703655628546589559526510581
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
588506505516601592626675727
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (15,5 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,6 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,4 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,4 %, 15 à 29 ans = 17,5 %, 30 à 44 ans = 24,3 %, 45 à 59 ans = 25,2 %, plus de 60 ans = 13,5 %) ;
  • 50,6 % de femmes (0 à 14 ans = 20,2 %, 15 à 29 ans = 18 %, 30 à 44 ans = 19,9 %, 45 à 59 ans = 24,6 %, plus de 60 ans = 17,3 %).
Pyramide des âges à Monchy-Humières en 2007 en pourcentage[6]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,3 
6,1 
75 à 89 ans
9,1 
7,4 
60 à 74 ans
7,9 
25,2 
45 à 59 ans
24,6 
24,3 
30 à 44 ans
19,9 
17,5 
15 à 29 ans
18,0 
19,4 
0 à 14 ans
20,2 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[7]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Restauré en 2007 par un groupe de jeunes qui l'ont remis en état pendant deux semaines, le lavoir était en piteux état.

Situé à la sortie du village en direction de Baugy, le lavoir de Monchy-humières borde la « rue du château ». Il est construit sur une berge de l'Aronde (Aronde signifie « hirondelle » en ancien français), et surplombé d'un petit pont de pierres et de briques. Ce lavoir daterait au plus tard des années 1850. Nous avons peu d'information sur l'architecture du lavoir à son origine. D'après d'anciennes cartes postales, il devait y avoir présence de « bassins » à l'intérieur du lavoir. Ces bacs devaient être remplis d'eau venant de la rivière. En effet à l'époque l'eau de la rivière était plus haute notamment à cause d'écluses présentes en aval pour le fonctionnement des féculeries. De l'autre côté de la rivière, la berge descendait en pente douce et servait ainsi d'abreuvoir. Lors de sa dernière restauration par les jeunes du « Chantier Jeunes » en juillet 2007, un de ses anciens bacs a été redécouvert. Il a été remis en état ainsi que l’ensemble du lavoir (charpente, toiture, égouttoir, etc. et même le pont)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Élisabeth de Crevant d'Humières, sœur du précédent, première abbesse (1671-1684) du monastère cistercien restauré de Monchy-Humières.
  • Anne-Louise de Crevant d'Humières (1658-1710), sœur de la précédente, seconde abbesse (1684-1710) du monastère restauré.
  • Michel Félibien (1665-1719), moine bénédictin, auteur de La Vie de Madame d'Humières abbesse et réformatrice de l'abbaye de Monchy de l'ordre de Cisteaux, décédée le 20 janvier 1710, J. Estienne, Paris, 1711.
  • Madame Masako Ohya, plus connue sous son surnom « la milliardaire rose », propriétaire du château de Monchy-Humières de 1980 à la fin des années 1990.
  • [Prudent] Alexis Robillard (1870-1936) vulgarisateur des travaux de Pasteur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]