Saint-Vincent-de-Connezac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Vincent.
Saint-Vincent-de-Connezac
L'église Saint-Vincent de saint-Vincent-de-Connezac.
L'église Saint-Vincent de saint-Vincent-de-Connezac.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Périgueux
Canton Ribérac
Intercommunalité Communauté de communes du Pays ribéracois
Maire
Mandat
Jean-Claude Arnaud
2014-2020
Code postal 24190
Code commune 24509
Démographie
Gentilé Vincenacois
Population
municipale
640 hab. (2014)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 09′ 53″ nord, 0° 23′ 54″ est
Altitude Min. 90 m – Max. 210 m
Superficie 14,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Saint-Vincent-de-Connezac

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Saint-Vincent-de-Connezac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Vincent-de-Connezac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Vincent-de-Connezac

Saint-Vincent-de-Connezac est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Vincent-de-Connezac, dans la forêt de la Double, est arrosée par un affluent de l'Isle, la Beauronne, qui lui sert de limite naturelle, la séparant de Chantérac et de Saint-Jean-d'Atauxà l'est.

Son territoire, parsemé de nombreux étangs, est essentiellement forestier.

Au croisement des routes départementales 44 et 709, le village de Saint-Vincent-de-Connezac se trouve dix kilomètres au sud-est de Ribérac, autant à l'ouest-nord-ouest de Saint-Astier et quinze kilomètres au nord de Mussidan.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Vincent-de-Connezac
Siorac-de-Ribérac Saint-Sulpice-de-Roumagnac Segonzac
Saint-André-de-Double Saint-Vincent-de-Connezac Chantérac
Saint-Jean-d'Ataux

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Saint-Vincent-de-Connezac fait référence à saint Vincent, diacre espagnol martyrisé au début du IVe siècle[1] alors que la seconde partie du nom de la commune correspond à un nom de personnage d'origine gauloise, Conatius, suivi du suffixe -acum[2], indiquant le « domaine de Conatius ».

En occitan, la commune porte le nom de Sent Vincenç de Conasac[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite connue du village apparaît au XIVe siècle pour son église sous la forme Sanctus Vencencius de Conezac[2].

Bien avant le duc Waïfre d'Aquitaine (725 - 768), le village existait déjà. Étant donné sa situation, il eut à souffrir, au temps des guerres de religion et de la Fronde, du passage des armées protestantes et catholiques : incendies, massacres et ruine des habitants.

Par la suite, tisserands, verriers, tanneurs, corroyeurs, négociants, cultivateurs font fructifier le pays qui vit pratiquement en autarcie. Des nobles, des bourgeois résident dans la bourgade, puis presque sans bruit, les vieux métiers disparaissent pour laisser place à la culture et à l'élevage, jusqu'à la Révolution.

À cette époque, sur la carte de Cassini représentant la France entre 1756 et 1789, le village est identifié sous le nom de Saint Vincent de Conozat[4].

Créée en 1790, la commune est chef-lieu du canton de Saint Vincent jusqu'en 1801[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs[modifier | modifier le code]

Dès 1790, la commune de Saint-Vincent-de-Connezac a été rattachée au canton de Saint-Vincent qui dépendait du district de Ribérac jusqu'en 1795, date de suppression des districts. Lorsque ce canton est supprimé par la loi du 8 pluviôse an IX () portant sur la « réduction du nombre de justices de paix », la commune est rattachée au canton de Neuvic dépendant de l'arrondissement de Ribérac jusqu'en 1926 puis de l'arrondissement de Périgueux[5].

Dans le cadre de la réforme de 2014 définie par le décret du 21 février 2014, ce canton disparaît aux élections départementales de mars 2015[6]. La commune est alors rattachée au canton de Ribérac, dont le bureau centralisateur est fixé à Ribérac.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Fin 1998, Saint-Vincent-de-Connezac intègre dès sa création la communauté de communes du Ribéracois. Celle-ci est dissoute au 31 décembre 2013 et remplacée au 1er janvier 2014 par la communauté de communes du Pays ribéracois.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1983 avril 2014 Jacques Dodin SE Retraité de l'enseignement
avril 2014[7] en cours Jean-Claude Arnaud    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Saint-Vincent-de-Connezac depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2004, 2009, 2014, etc. pour Saint-Vincent-de-Connezac[8]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales. En 2014, Saint-Vincent-de-Connezac comptait 640 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
818 804 786 868 871 807 798 778 819
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
810 751 741 769 800 809 828 826 733
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
738 793 723 655 631 621 622 586 540
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
520 546 511 432 403 439 487 543 640
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

En termes de date, l'un des tout premiers vide-greniers-brocante du département se déroule chaque année au mois de janvier dans le bourg[10].

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2012[11], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 265 personnes, soit 43,8 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (quarante-sept) a plus que doublé par rapport à 2007 (vingt-deux) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 17,9 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2013, la commune compte quarante-cinq établissements[12], dont dix-neuf au niveau des commerces, transports ou services, huit dans la construction, sept dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, six dans l'industrie, et cinq relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale[13].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Moulin à vent dans le bourg
  • Église Saint-Vincent, rebâtie vers 1900
  • Ancien moulin à vent situé chez un particulier, dans le bourg, le long de la route départementale 44 en direction d'Échourgnac

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Paul Pourteyron (1846-1936) est un homme politique né à Saint-Vincent-de-Connezac, commune dont il est maire en 1878.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Abbé Carles, Dictionnaire des paroisses du Périgord, éditions du Roc de Bourzac, Bayac, 2004, (réédition à l'identique de celle de 1884 : Les titulaires et patrons du diocèse de Périgueux et de Sarlat), (ISBN 2-87624-125-0), p. 275.
  2. a et b Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, éditions Fanlac, 2000, (ISBN 2-86577-215-2), p. 371-372
  3. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 8 avril 2014.
  4. St Vincent de Conozat sur Géoportail (consulté le 8 décembre 2013).
  5. a, b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Légifrance, « Décret no 2014-218 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Dordogne », sur http://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 23 janvier 2015).
  7. À Saint-Vincent-de-Connezac, Sud Ouest édition Périgueux du 9 avril 2014, p. 18.
  8. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 8 avril 2014)
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. « La grande brocante », Sud Ouest édition Dordogne, 15 janvier 2016, p. 20f.
  11. Chiffres-clés - Emploi - Population active - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 5 décembre 2015.
  12. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 5 décembre 2015).
  13. Chiffres clés - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 5 décembre 2015.