Arrondissement de Belley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arrondissement de Belley
Situation de l'arrondissement de Belley dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, en 2017.
Situation de l'arrondissement de Belley dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, en 2017.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département et
collectivité territoriale
Ain
Chef-lieu Belley
Code arrondissement 01 1
Démographie
Population 118 783 hab. (2013)
Densité 73 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 46′ nord, 5° 40′ est
Superficie 1 616,77 km2
Subdivisions
Cantons 5
Communes 115

L'arrondissement de Belley est une division administrative française située dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Composition[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 2015 avec la modification de l'organisation des cantons, le territoire de l'arrondissement était organisé en cantons qui étaient les suivants :

L'arrondissement dans l'Ain jusqu'en 2016.

À cette date, il existe des cantons à cheval sur plusieurs arrondissements, ce qui implique qu'il existe des fractions de cantons :

L'arrondissement dans l'Ain depuis 2017.

En 2017 avec la réorganisation des intercommunalités, les arrondissements suivent les limites de ces structures qui sont les suivantes :

Anglefort, Corbonod et Seyssel qui appartiennent à la communauté de communes du pays de Seyssel, intercommunalité à cheval entre le département et la Haute-Savoie, sont incluses dans l'arrondissement.

En conséquence de ces réorganisations, plusieurs communes intègrent l'arrondissement[1] : Le Montellier, Joyeux, Rignieux-le-Franc, Saint-Éloi, Faramans, Pérouges, Meximieux, Villieu-Loyes-Mollon, Charnoz-sur-Ain, Saint-Jean-de-Niost, Bourg-Saint-Christophe et Saint-Maurice-de-Gourdans quittent celui de Bourg-en-Bresse. Champdor-Corcelles qui appartenait à l'arrondissement de Nantua se joint à ce nouveau territoire, Chanay fait le chemin inverse.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des sous-préfets :

  • À partir du 7 juillet 2009 : Didier Doré.

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
61 582 64 654 67 712 70 542 75 020 79 656 88 745 89 791 90 880
2009 2010 2011 2012 2013 2014 - - -
92 320 93 880 94 678 96 121 97 136 98 110 - - -
(Sources : Insee : Population sans doubles comptes à partir de 1962 puis population municipale à partir de 2006[2])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté préfectoral n° 16-542 du 21 décembre 2016 portant modification des limites des arrondissements du département de l'Ain, sur prefectures-regions.gouv.fr
  2. Fiches Insee - Populations légales de l'arrondissement pour les années [ 2006], [ 2014]