District de Pont-de-Vaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

District de Pont-de-Vaux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département et
collectivité territoriale
Ain
Chef-lieu Pont-de-Vaux
Démographie
Population 37 674 hab. (1793)
Densité 76 hab./km2
Géographie
Superficie 498,25 km2
Subdivisions
Cantons 3
Communes 36
District de Pont-de-Vaux

1790–1795

Informations générales
Statut Ancien district français
Chef-lieu Pont-de-Vaux
Histoire et événements
Création
Suppression

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le district de Pont-de-Vaux était une division territoriale du département de l'Ain entre 1790 et 1795 dont le chef-lieu était Pont-de-Vaux.

Géographie[modifier | modifier le code]

Son territoire occupait l'ancienne province de la Bresse à l'extrême nord-ouest de l'actuel département de l'Ain. Il s'étendait en forme de croissant de Cormoz à Saint-Laurent-sur-Saône. Il est traversé par la Reyssouze qui passe à Pont-de-Vaux, par la Saône à l'ouest, la Veyle au sud et le Sevron à l'est.

Il avait une superficie de 452,74 km² et une population de 37 674 habitants.

Il était délimité par les districts de Louhans au nord, Mâcon à l'ouest et Bourg au sud.

Le , lors de la création des arrondissements, Pont-de-Vaux n'a pas été choisie comme sous-préfecture, les 3 cantons qui composaient le district appartiennent désormais à l'arrondissement de Bourg-en-Bresse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le district de Pont-de-Vaux entre en vigueur le , il est l'un des 9 districts que composent le département de l'Ain.

Le , l'Assemblée nationale décrète que le tribunal de district ne sera pas placé à Pont-de-Vaux mais à Saint Trivier[1].

La constitution du 5 fructidor an III () supprime le district.

Composition[modifier | modifier le code]

Il était composé de 36 communes réparties en 3 cantons :

Le canton de Bagé-le-Châtel[2], qui était composé de 12 communes et totalisait 11 926 habitants en 1793 : Asnieres, Bagé la Ville, Bagé le Chatel, Bereiziat, Dommartin, Feillens, Manziat, Marsonnas, Replonges, Saint André de Bagé, Saint Laurent de l'Ain et Vesines.

Le canton de Pont-de-Vaux[3], qui était composé de 11 communes et qui totalisait 12 960 habitants en 1793 : Arbigny, Boissey, Boz, Chavannes sur Reyssouze, Chevroux, Gorrevod, Ozan, Pontdevaux, Saint Benigne, Saint Etienne et Sermoyer.

Le canton de Saint-Trivier[4], qui était composé de 13 communes et qui totalisait 12 788 habitants en 1793 : Cormos, Courteux, Curciat Domgalon, Jayat, Lescheroux, Mantenay, Montlin (commune rattachée à Mantenay-Montlin en 1807), Saint Jean sur Reyssouze, Saint Julien, Saint Nizier le Bouchoux, Saint Trivier, Servignat, Vernous et Vescours.

Principales communes[modifier | modifier le code]

# Ville Population (1793)[5]
1 Pont-de-Vaux 2 787
2 Feillens 2 286
3 Gorrevod 2 050
4 Saint-Jean-sur-Reyssouze 1 857
5 Bâgé-la-Ville 1 809

Références[modifier | modifier le code]

Liens[modifier | modifier le code]