Chazey-sur-Ain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chazey-sur-Ain
Chazey-sur-Ain
Le château de Chazey-sur-Ain.
Blason de Chazey-sur-Ain
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Belley
Intercommunalité Communauté de communes de la Plaine de l'Ain
(siège)
Maire
Mandat
Claire André
2020-2026
Code postal 01150
Code commune 01099
Démographie
Gentilé Chazeyens
Population
municipale
1 542 hab. (2018 en diminution de 0,13 % par rapport à 2013)
Densité 70 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 53′ 36″ nord, 5° 15′ 21″ est
Altitude Min. 202 m
Max. 261 m
Superficie 21,95 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Lyon
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Lagnieu
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Chazey-sur-Ain
Géolocalisation sur la carte : Ain
Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Chazey-sur-Ain
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chazey-sur-Ain
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chazey-sur-Ain
Liens
Site web chazey-sur-ain.fr

Chazey-sur-Ain est une commune française située dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes. La commune accueille le siège de la communauté de communes de la plaine de l'Ain.

Les habitants de Chazey-sur-Ain s'appellent les Chazeyens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Chazey-sur-Ain est située sur la rive est de la rivière d'Ain, à environ 20 km au nord de son confluent avec le Rhône. La commune de Chazey est située sur l'axe routier reliant Lyon à Genève. Elle est traversée par l'autoroute A42 ainsi que par la RD 1084. La commune est incluse dans l'aire urbaine de Lyon. Elle est située à 39 km de Lyon (Bellecour), 11 km d'Ambérieu-en-Bugey et 112 km de Genève.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est d'environ 22 kilomètres carrés. Le territoire est essentiellement agricole, avec un paysage de champs, cultures céréalières et de forêts. La commune présente deux types géographiques distincts, entre la partie nord avec la plaine correspondant l'étendue maximale du lit de la rivière d'Ain, et la partie au sud-est en contrefort. Le bourg ancien avec son château domine un méandre de la rivière.

L'habitat est groupé entre le bourg de Chazey et les hameaux de Rignieu-le-Désert, L'Hôpital, Luizard et le Port de Loyes. L'ancien hameau de Blyes est devenu commune en 1853. Une partie de l'ancien camp militaire des Fromentaux est située sur le territoire de la commune mais aussi sur quelques communes voisines : Leyment et Saint Maurice de Rémens.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Chazey-sur-Ain est une commune rurale[Note 1],[1]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Lyon, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 398 communes, est catégorisée dans les aires de 700 000 habitants ou plus (hors Paris)[4],[5].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (73,1 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (74,1 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (69,5 %), forêts (7,7 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (6,7 %), zones urbanisées (5,7 %), eaux continentales[Note 3] (3,3 %), zones agricoles hétérogènes (2,4 %), espaces verts artificialisés, non agricoles (2,1 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (1,3 %), prairies (1,2 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Chazey-sur-Ain était autrefois enfermée dans une enceinte dont on trouve quelques restes.

Le village est mentionné dès le XIIe siècle et s'est appelé Chazey-en-Bugey[8].

En novembre 1332[9], la ville est brûlée par les Savoyards lors de la guerre qui oppose ces derniers aux dauphins de Viennois.

Ancienne section de la commune, Blyes en est détachée pour former une commune à la suite d'un décret du signé par Napoléon III[10].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1977 En cours Claire André DVC Retraité Fonction publique
Réélu en 1983,1989,1995,2001,2008 et 2014
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[12].

En 2018, la commune comptait 1 542 habitants[Note 4], en diminution de 0,13 % par rapport à 2013 (Ain : +4,54 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7137719401 1071 1201 1561 1021 1221 161
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2561 161800771772698665646644
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
650587570486438466469484478
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
4425246516958951 2001 3291 4641 516
2018 - - - - - - - -
1 542--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Vue d'une partie du Parc du cheval.

La commune abrite le Parc du Cheval depuis juin 2006, grand centre d'entrainement hippique de Lyon de niveau européen.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vue de l'église de Chazey-sur-Ain.
  • L'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Chazey-sur-Ain.
  • Le Parc du Cheval, lieu destiné à l'équitation et aux sports équestres.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]


Armes de Chazey-sur-Ain

La commune de Chazey-sur-Ain porte :

D'azur au chevron abaissé sommé d'un donjon couvert, ouvert et ajouré du champ, flanqué de deux tourelles aussi couvertes, accompagné en pointe d'un poisson, le tout d'argent[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage publié en décembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 23 mars 2021)
  2. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le 23 mars 2021)
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 23 mars 2021)
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur insee.fr, (consulté le 23 mars 2021)
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 23 mars 2021).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 22 avril 2021)
  7. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 22 avril 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  8. Jean Lullin, Notice historico-topographique sur la Savoie : suivie d'une généalogie raisonnée de la Maison Royale de ce nom, p. 164.
  9. Alain Kersuzan, Défendre la Bresse et le Bugey - Les châteaux savoyards dans la guerre contre le Dauphiné (1282 - 1355), collection d'histoire et d'archéologie médiévales, Presse Universitaire de Lyon, Lyon, 2005, (ISBN 272970762X), p. 76.
  10. « Blyes, notre village », sur blyes.fr (consulté le 8 octobre 2018)
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  15. « Château », notice no PA00116377, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  16. Armes de Chazey-sur-Ain, sur labanquedublason2.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]