Canton d'Ambérieu-en-Bugey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton d'Ambérieu-en-Bugey
Canton d'Ambérieu-en-Bugey
Situation du canton d'Ambérieu-en-Bugey dans le département de Ain.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement(s) Belley
Bureau centralisateur Ambérieu-en-Bugey
Conseillers
départementaux
Sandrine Castellano
Christophe Fortin
2015-2021
Code canton 01 01
Histoire de la division
Création avant 1836
Modification 1 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 29 969 hab. (2015)
Densité 137 hab./km2
Géographie
Superficie 218,70 km2
Subdivisions
Communes 17

Le canton d'Ambérieu-en-Bugey est une division administrative française située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 8 à 17.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour d'Ambérieu-en-Bugey dans l'arrondissement de Belley. Son altitude varie de 212 m à Saint-Maurice-de-Rémens à 765 m à Ambronay pour une altitude moyenne de 264 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Appelé initialement canton d'Ambérieu, il devient celui d'Ambérieu-en-Bugey en 1955, quand son chef-lieu change de nom[2].

Un nouveau découpage territorial du département de l'Ain entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015, défini par le décret du 13 février 2014[1], en application de la loi organique no 2013-402 et la loi no 2013-403, toutes deux du 17 mai 2013[3]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour six ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au premier tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[4]. Dans l'Ain, le nombre de cantons passe ainsi de 43 à 23. Le nombre de communes du canton d'Ambérieu-en-Bugey passe de 8 à 18. Le nouveau canton d'Ambérieu-en-Bugey est formé de communes des anciens cantons d'Ambérieu-en-Bugey (8 communes), de Lagnieu (2 communes) et de Saint-Rambert-en-Bugey (8 communes). Le canton est entièrement inclus dans l'arrondissement de Belley. Le bureau centralisateur est situé à Ambérieu-en-Bugey.

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Les différents conseillers généraux qui se sont succédé sont[5]:

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1842 Henri Vicaire père[6]   Directeur général de l'administration de l'Office national des forêts
1842 1845 Claude Victor de Boissieu
du Tiret
  Propriétaire, peintre, artiste botaniste
Maire d'Ambérieu-en-Bugey
1845 1848 Henri Vicaire père[6]   Directeur général de l'administration de l'Office national des forêts
1848 1852 Aristide Bouvet Républicain Médecin, maire d'Ambérieu-en-Bugey,
Représentant du peuple (1849-1851)
1852 1861 Claude Victor de Boissieu
du Tiret
  Propriétaire, peintre, artiste botaniste
Maire d'Ambérieu-en-Bugey
1861 1867 Jean-Baptiste Cozon   Juge de paix à Ambérieu-en-Bugey
1867 1868
(décès)
Claude Victor de Boissieu
du Tiret[7]
  Peintre et artiste botaniste
Maire d'Ambérieu-en-Bugey
1868 1871 Dominique de Boissieu du Tiret
(1818-1897)
  Propriétaire à Ambérieu-en-Bugey
1871 1880 Henri Vicaire fils
(1837-1920)
Républicain Maire d'Ambérieu-en-Bugey (1888-1892)
1880 1883
(décès)[8]
Luc Roselli-Mollet Républicain
Radical
Ingénieur aux chemins de fer suisses
Député (1881-1883)
1883[7] 1884
(décès)
Jules Zacharie Pellaudin
(1841-1884)
  Cultivateur à Saint-Germain
Maire d'Ambérieu-en-Bugey
1884[9] 1886 Jean-Louis Tissot-Guerraz Républicain Maire de Bettant (1896-1908)
1886 1923
(décès)
Alexandre Bérard Rad. Journaliste et avocat
Député (1893-1908) - Sénateur (1908-1923)
Sous-secrétaire d'Etat (1902-1906)
1923 1928 Paul Nicollet SFIO Médecin
Député (1924-1932)
1928 1934 Émile Bravet PRS Notaire et propriétaire
Député (1928-1936) - maire d'Ambérieu-en-Bugey (1919-1934)
1934 1934
(annulation)[10]
Louis Vachez Soc.ind. Maire d'Ambérieu-en-Bugey (1934-1935)
1935[11] 1941
(démission d'office)[12]
Émile Bravet PRS Député (1928-1936) - maire d'Ambérieu-en-Bugey (1935-1941)
1945 1951 Roger Deléaz[13] PCF Ouvrier maçon, Bettant
1951 1958 Henri Bourbon PCF Employé au PLM puis commerçant
Député (1946-1951 et 1956-1958)
Conseiller municipal de Bourg-en-Bresse
1958 1976 Léon Tournier-Billon SFIO puis PS Maire d'Ambérieu-en-Bugey (1944-1965)
1976 1982 Paul Combier
(1933-2011)[14]
PS Géomètre-expert
Ancien maire d'Ambérieu-en-Bugey (1965-1971)
1982 1994 Gérard Lora-Tonet PS Avocat
Conseiller municipal d'Ambérieu-en-Bugey
1994 2001 Gilles Piralla RPR puis DVD Médecin anesthésiste
Maire d'Ambérieu-en-Bugey (1995-2008)
2001 2015 Daniel Benassy DVG Vice-président du Conseil général
Ancien Maire d'Ambronay (1983-2001)

Représentation après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Sandrine Castellano   UDI Maire-adjoint d'Ambérieu-en-Bugey
Vice-Présidente déléguée aux routes et aux bâtiments départementaux
2015 en cours Christophe Fortin   LR Avocat
Président de la commission des affaires économiques, des questions européennes et transfrontalières

À l'issue du premier tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Nadège Pagneux et Jean-Pierre Vergnault (FN, 32,67 %) et Sandrine Castellano et Christophe Fortin (Union de la Droite, 28,39 %). Le taux de participation est de 49,61 % (9 439 votants sur 19 027 inscrits)[15] contre 48,99 % au niveau départemental[16] et 50,17 % au niveau national[17].

Au second tour, Sandrine Castellano et Christophe Fortin (Union de la Droite) sont élus avec 58,59 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 49,99 % (4 855 voix pour 9 511 votants et 19 027 inscrits)[18].

Composition[modifier | modifier le code]

Localisation du canton dans l'Ain avant 2015.

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Le canton d'Ambérieu-en-Bugey regroupait huit communes et comptait 22 151 habitants (population légale de 2010 sans doubles comptes).

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
L'Abergement-de-Varey 221 01640 01002
Ambérieu-en-Bugey 13 835 01500 01004
Ambronay 2 362 01500 01007
Bettant 724 01500 01041
Château-Gaillard 1 818 01500 01089
Douvres 962 01500 01149
Saint-Denis-en-Bugey 2 178 01500 01345
Saint-Maurice-de-Rémens 709 01500 01379

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le nouveau canton d'Ambérieu-en-Bugey comprend dix-huit communes entières[1] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Ambérieu-en-Bugey
(bureau centralisateur)
01004 CC de la plaine de l'Ain 24,60 14 127 (2015) 574
L'Abergement-de-Varey 01002 CC de la plaine de l'Ain 9,15 241 (2015) 26
Ambronay 01007 CC de la plaine de l'Ain 33,55 2 615 (2015) 78
Ambutrix 01008 CC de la plaine de l'Ain 5,22 747 (2015) 143
Arandas 01013 CC de la plaine de l'Ain 14,10 153 (2015) 11
Argis 01017 CC de la plaine de l'Ain 7,84 433 (2015) 55
Bettant 01041 CC de la plaine de l'Ain 3,37 753 (2015) 223
Château-Gaillard 01089 CC de la plaine de l'Ain 16,06 2 053 (2015) 128
Cleyzieu 01107 CC de la plaine de l'Ain 7,82 135 (2015) 17
Conand 01111 CC de la Plaine de l'Ain 15,28 118 (2015) 8
Douvres 01149 CC de la Plaine de l'Ain 5,26 1 058 (2015) 201
Nivollet-Montgriffon 01277 CC de la Plaine de l'Ain 8,24 118 (2015) 14
Oncieu 01279 CC de la Plaine de l'Ain 7,76 99 (2015) 13
Saint-Denis-en-Bugey 01345 CC de la Plaine de l'Ain 2,61 2 293 (2015) 879
Saint-Maurice-de-Rémens 01379 CC de la Plaine de l'Ain 10,35 754 (2015) 73
Saint-Rambert-en-Bugey 01384 CC de la Plaine de l'Ain 28,55 2 311 (2015) 81
Torcieu 01421 CC de la Plaine de l'Ain 10,72 730 (2015) 68
Vaux-en-Bugey 01431 CC de la Plaine de l'Ain 8,22 1 231 (2015) 150

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie antérieure à 2015[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
11 72913 13114 16415 63417 33918 99721 15522 85023 420
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[19] puis population municipale à partir de 2006[20])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du canton était de 29 626 habitants[21].

Démographie postérieure à 2015[modifier | modifier le code]

En 2015, le canton comptait 29 969 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015
29 969
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2015[22].)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Décret no 2014-147 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Ain..
  2. Notice communale d'Ambérieu-en-Bugey sur le site de l'EHESS.
  3. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 10 mai 2014).
  4. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  5. Source : Dictionnaire des hommes et des femmes politiques de l'Ain de 1789 à 2003, Dominique Saint-Pierre, Musnier-Gilbert Éditions, 2003.
  6. a et b http://www.culture.gouv.fr/LH/LH275/PG/FRDAFAN83_OL2705064V001.htm
  7. a et b https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62244107/f6.item.r=canton.zoom
  8. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62243898/f1.item.r=canton.zoom
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64122067/f25.item.r=canton.zoom
  10. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k249788s/f5.item.r=canton.zoom
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k249866n/f3.item.r=canton.zoom
  12. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9615393s/f9.item.r=canton.zoom
  13. Ancien résistant et déporté cf. notice biographique Maitron
  14. http://www.bugey-cotiere.fr/33145/deces-de-paul-combier-ancien-maire-de-la-cite/
  15. « Résultats du 1er tour pour le canton d'Ambérieu-en-Bugey », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015).
  16. « Résultats du 1er tour pour le département de l'Ain », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015).
  17. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015).
  18. « Résultats du second tour pour le canton d'Ambérieu-en-Bugey », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 30 mars 2015).
  19. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  20. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  21. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee
  22. Fiches Insee - Populations légales du canton pour l'année 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]