Brens (Ain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brens
Brens (Ain)
Chapelle Saint-Michel.
Image illustrative de l’article Brens (Ain)
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Belley
Intercommunalité Communauté de communes Bugey Sud
Maire
Mandat
Roger Patermo
2020-2026
Code postal 01300
Code commune 01061
Démographie
Gentilé Brégnards et Brégnardes
Population
municipale
1 166 hab. (2017 en diminution de 4,03 % par rapport à 2012)
Densité 169 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 43′ 07″ nord, 5° 41′ 45″ est
Altitude Min. 217 m
Max. 403 m
Superficie 6,90 km2
Élections
Départementales Canton de Belley
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Brens
Géolocalisation sur la carte : Ain
Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Brens
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Brens
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Brens
Liens
Site web brens01300.fr

Brens est une commune française située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants s'appellent les Brégnards et les Brégnardes[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Située au sud de Belley, Brens est entouré par la forêt de Rothonne à l'ouest et par le Rhône à l'est. La commune est située dans la zone de délimitation des vins AOC du Bugey.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes de Brengo et Brengs en 1339[2], Breins en 1361, ecclesia de Brens vers 1400, Brens en 1444.

D'après Ernest Nègre, ce toponyme dériverait de l'anthroponyme germanique Beringus[2]. Nous pouvons aussi, et c'est une autre hypothèse, y trouver un toponyme d'origine celtique dérivant de Bre-, (colline, hauteur)[réf. souhaitée].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune de Brens est membre de la communauté de communes Bugey Sud, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Belley. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[3].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Belley, au département de l'Ain et à la région Auvergne-Rhône-Alpes[4]. Sur le plan électoral, elle dépend du canton de Belley pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[4], et de la troisième circonscription de l'Ain pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[5].

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Ancienne mairie.
Liste des maires successifs de Brens
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2001 Marcel Caillat    
2001 2008 Jacques Burdet    
2008 En cours Roger Patermo DVD  

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2017, la commune comptait 1 166 habitants[Note 1], en diminution de 4,03 % par rapport à 2012 (Ain : +5,09 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
270283341333344333336645645
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
613668639612597580592552541
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
507531464450438406388333347
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
3373423954756387318421 1581 171
2017 - - - - - - - -
1 166--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Tour ronde de la commanderie d'Acoyeu (1149), à La Commanderie
Ancienne maison de templiers, la plus ancienne du département ; le chapitre de Belley en concède l’emplacement et Guillaume, évêque de Belley, consacre l’église en 1149. Après la suppression de l’ordre du Temple, Acoyeu fut donné aux chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem et devint une simple commanderie.
  • Église du XVIIe siècle
  • Chapelle Saint-Michel, dans le cimetière.

Zones naturelles protégées[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gentilé, sur habitants.fr
  2. a et b Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 834 - (ISBN 2600001336)
  3. « communauté de communes Bugey Sud - fiche descriptive au 1er avril 2020 », sur https://www.banatic.interieur.gouv.fr/ (consulté le 19 avril 2020)
  4. a et b « Code officiel géographique- Rattachements de la commune de Brens », sur le site de l'Insee (consulté le 19 avril 2020).
  5. « Découpage électoral de l'Ain (avant et après la réforme de 2010) », sur http://www.politiquemania.com/ (consulté le 19 avril 2020).
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  10. « ZNIEFF* de type I - n° régional : /01210027 - Marais de Malu » [PDF], sur donnees.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 27 mars 2020)
  11. « ZNIEFF* de type I - n° régional : 01210048 - Marais d'Archine » [PDF], sur donnees.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 27 mars 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]