Saint-Maurice-de-Rémens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Maurice-de-Rémens
Saint-Maurice-de-Rémens
Monument aux morts devant la mairie du village sur lequel est inscrit le nom de Saint-Exupéry.
Blason de Saint-Maurice-de-Rémens
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Belley
Intercommunalité Communauté de communes de la Plaine de l'Ain
Maire
Mandat
Éric Gaillard
2020-2026
Code postal 01500
Code commune 01379
Démographie
Gentilé Rémensois
Population
municipale
756 hab. (2017 en augmentation de 4,42 % par rapport à 2012)
Densité 73 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 57′ 28″ nord, 5° 16′ 38″ est
Altitude Min. 212 m
Max. 235 m
Superficie 10,4 km2
Élections
Départementales Canton d'Ambérieu-en-Bugey
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Saint-Maurice-de-Rémens
Géolocalisation sur la carte : Ain
Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Saint-Maurice-de-Rémens
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Maurice-de-Rémens
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Maurice-de-Rémens
Liens
Site web saint-maurice-de-remens.fr

Saint-Maurice-de-Rémens est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Depuis octobre 2015, à la suite d'une consultation populaire, les habitants de Saint-Maurice-de-Rémens sont les Rémensois[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Compte de la châtellenie de Rémens[2] :

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Maurice-de-Rémens est membre de la communauté de communes de la Plaine de l'Ain, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Chazey-sur-Ain. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[3].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Belley, au département de l'Ain et à la région Auvergne-Rhône-Alpes[4]. Sur le plan électoral, elle dépend du canton d'Ambérieu-en-Bugey pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[4], et de la cinquième circonscription de l'Ain pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[5].

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1988 ? André Maitre PCF  
juin 1995 juillet 2001 Claude Buet    
juillet 2001 février 2005 Gérard Blanchet    
février 2005 mars 2005 Laurent Pellerin SE 1er adjoint, intérim
mars 2005 mars 2012 Élise Massieux   démissionnaire en mars 2012[6]
16 mars 2012 25 mai 2012 Laurent Pellerin SE 1er adjoint, intérim
25 mai 2012 avril 2014 Max Cleyet-Merle[7]    
avril 2014 en cours Éric Gaillard SE Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[9].

En 2017, la commune comptait 756 habitants[Note 1], en augmentation de 4,42 % par rapport à 2012 (Ain : +5,09 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
570518521559578620681713707
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
660648636597560541513509476
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
457477474438431506483486581
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
431441436428613604632709754
2017 - - - - - - - -
756--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La poste

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Parti : au 1er de gueules au lion d'hermine, au 2e d'or à deux fasces ondées d'azur accompagnées de trois devises ondées du même; le tout sommé d'un chef d'azur à la bande d'argent chargée de trois mouchetures d'hermine de sable.[12]

.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le mot du maire », sur Saint-Maurice-de-Rémens (consulté le 11 mars 2016) : « Aussi, le Conseil Municipal a souhaité affirmer l’identité des habitants de notre village. À l’issue d’une consultation ouverte à tous, je suis fier de vous annoncer que désormais, les habitants de Saint-Maurice-de-Rémens s’appelleront Rémensois et Rémensoises. ».
  2. Comptes de la châtellenie de Rémens sur societe-d-emulation-de-l-ain.over-blog.com
  3. « communauté de communes de la Plaine de l'Ain - fiche descriptive au 1er avril 2020 », sur https://www.banatic.interieur.gouv.fr/ (consulté le 19 avril 2020)
  4. a et b « Code officiel géographique- Rattachements de la commune de Saint-Maurice-de-Rémens », sur le site de l'Insee (consulté le 19 avril 2020).
  5. « Découpage électoral de l'Ain (avant et après la réforme de 2010) », sur http://www.politiquemania.com/ (consulté le 19 avril 2020).
  6. Ghislain Gros, « St-Maurice-de-Rémens - Démission du maire et report de l’examen du projet St-Exupéry », sur www.voixdelain.fr, (consulté le 5 mai 2012) .
  7. « Le village a son maire » bugey-cotiere.fr 1er juin 2012
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  12. « Armes de Saint-Maurice-de-Rémens », sur armorialdefrance.fr (consulté le 8 juillet 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :