Douvres (Ain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Douvres
Douvres (Ain)
Douvres, vue depuis le Mont Luisandre
Blason de Douvres
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Belley
Intercommunalité Communauté de communes de la Plaine de l'Ain
Maire
Mandat
Christian Limousin
2020-2026
Code postal 01500
Code commune 01149
Démographie
Gentilé Douvrois
Population
municipale
1 041 hab. (2017 en augmentation de 4,83 % par rapport à 2012)
Densité 198 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 59′ 14″ nord, 5° 22′ 32″ est
Altitude Min. 249 m
Max. 480 m
Superficie 5,26 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Ambérieu-en-Bugey
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Ambérieu-en-Bugey
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Douvres
Géolocalisation sur la carte : Ain
Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Douvres
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Douvres
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Douvres
Liens
Site web douvres.fr

Douvres est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes. Douvres appartient également à la région historique et naturelle du Bas-Bugey.

Géographie[modifier | modifier le code]

Douvres se situe au pied des premiers contreforts du Jura dans la région du Bugey, en bordure de la plaine de l'Ain. La commune est bordée seulement par Ambronay au nord et Ambérieu-en-Bugey au sud.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Douvres
Ambronay
Douvres
Ambérieu-en-Bugey

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Douvres est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[1],[2].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction d'Ambérieu-en-Bugey, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 15 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[3],[4].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les premières formes observées du toponyme sont Villa de Dolvres au XIIe siècle, puis De Dovris au siècle suivant, Dovres (1344) et Douvres à partir de 1390[5].

Le toponyme semble issu du mot gaulois *dubron, dubra, qui désigne une « eau abondante »[5]. On trouve ainsi une similitude avec le toponyme anglais Douvres (Dover), nommée Dubris en latin[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les seigneurs de Douvres possèdent un château, centre d'une seigneurie. Il passe par mariage de Marguerite, fille et héritière de Girard de Douvres, à la famille d'Oncieu, en 1280[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune de Douvres est membre de la communauté de communes de la Plaine de l'Ain, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Chazey-sur-Ain. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[7].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Belley, au département de l'Ain et à la région Auvergne-Rhône-Alpes[8]. Sur le plan électoral, elle dépend du canton d'Ambérieu-en-Bugey pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[8], et de la cinquième circonscription de l'Ain pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[9].

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1922 1958 Louis Buisson    
1995 2001 Michel Framinet    
2001 2014 Marie-Louise Dubois   Réélue en 2008
2014 En cours Christian Limousin SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[11].

En 2017, la commune comptait 1 041 habitants[Note 3], en augmentation de 4,83 % par rapport à 2012 (Ain : +5,09 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7569761 229758665657607575553
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
515473477433417391414368351
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
333317284227261296251236257
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
2672542985346066468779621 058
2017 - - - - - - - -
1 041--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saints-Pierre-et-Paul.
  • Église Saints-Pierre-et-Paul.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]


Armes de Douvres

La commune de Douvres porte :

Écartelé : au premier de gueules à la tour couverte et girouettée d'argent, maçonnée, ouverte et ajourée de sable, au deuxième d'or aux trois chevrons d'azur, au troisième d'or aux deux fasces ondées d'azur, au quatrième de gueules au four banal d'argent maçonné de sable[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 novembre 2020)
  2. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 novembre 2020)
  3. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 novembre 2020)
  4. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 novembre 2020)
  5. a b et c Henry Suter, « Douvres », sur le site d'Henry Suter, « Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs » - henrysuter.ch, 2000-2009 (mis à jour le 18 décembre 2009) (consulté le 12 novembre 2016).
  6. Louis Trénard et Raymond Chevallier, Histoire des communes de l'Ain : Le Bugey, Roanne, Éditions Horvath, , 503 p. (ISBN 978-2-7171-0314-4), p. 68.
  7. « communauté de communes de la Plaine de l'Ain - fiche descriptive au 1er avril 2020 », sur https://www.banatic.interieur.gouv.fr/ (consulté le 19 avril 2020)
  8. a et b « Code officiel géographique- Rattachements de la commune de Douvres », sur le site de l'Insee (consulté le 19 avril 2020).
  9. « Découpage électoral de l'Ain (avant et après la réforme de 2010) », sur http://www.politiquemania.com/ (consulté le 19 avril 2020).
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  14. France Kermer: Douvres: Mon village enlacé. Bourg-en-Bresse, 2006.
  15. a et b Fabien Tenand, Douvres : Village résistant de l'Ain. Bourg-en-Bresse, 2007 (ISBN 978-2-9529047-0-4).
  16. Ambronay Légion d'honneur : Fleurine Tenand parmi les nouveaux promus, Le Progrès, 12 avril 2012.
  17. Jacques Giunta, Ambronay - Fleurine Tenand promue Chevalier de la Légion d'honneur, Voix de l'Ain, 14 avril 2012.
  18. Armes de Douvres, sur labanquedublason2.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]