Torcieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Torcieu
Entrée du village de Torcieu.
Entrée du village de Torcieu.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Belley
Canton Ambérieu-en-Bugey
Intercommunalité Plaine de l'Ain
Maire
Mandat
Françoise Giraudet
2014-2020
Code postal 01230
Code commune 01421
Démographie
Gentilé Torciolans
Population
municipale
732 hab. (2014)
Densité 68 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 55′ 17″ nord, 5° 23′ 46″ est
Altitude Min. 257 m – Max. 782 m
Superficie 10,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative de l'Ain
City locator 14.svg
Torcieu

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Torcieu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Torcieu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Torcieu
Liens
Site web https://torcieu.fr/

Torcieu est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les habitants de Torcieu s'appellent les Torciolans.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans la vallée de l'Albarine. On y produit le ramequin.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Ambérieu-en-Bugey Saint-Rambert-en-Bugey Rose des vents
Bettant N
O    Torcieu    E
S
Vaux-en-Bugey Souclin Cleyzieu

Histoire[modifier | modifier le code]

En mars 1814 eut lieu à proximité de Torcieu le combat des Balmettes, qui vit un détachement de soixante hommes du 23e régiment d'infanterie de ligne venant de Pierre-Châtel et des gardes nationaux de Tenay et de Saint-Rambert-en-Bugey défendre l'entrée de la vallée de l'Albarine à l'armée autrichienne.

Article détaillé : Le combat des Balmettes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1944 1959 Marius Romand    
1959 1971 René Tarpin    
1971 1977 Joseph Barbarin    
1977 1983 José Sanchez    
1983 1984 Victor Gaitet    
1984 1989 Bernadette Brozzoni    
1989 2001 Jean-Claude Meygret   Réélu en 1995
2001 2002 René Patrouillat    
2002 2006 Jeanine Sonnery    
2006 En cours Françoise Giraudet   Réélue en 2008 et 2014

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 732 habitants, en augmentation de 5,17 % par rapport à 2009 (Ain : 5,95 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
750 531 923 918 992 919 881 904 879
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 052 797 768 741 717 680 641 625 604
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
562 511 478 488 490 533 497 460 469
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
448 429 460 543 569 646 635 696 732
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Monument des Balmettes, à la mémoire de la résistance des habitants du canton contre l'invasion autrichienne de 1814.
Article détaillé : Le combat des Balmettes.
  • Ruines du château de Montferrand
Les nobles de Montferrand sont cités depuis 1223.
  • La Croix des Moines.
  • Site d'escalade du rocher des Moines.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir la catégorie : Torcieu.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]