L'Abergement-de-Varey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Abergement.

L'Abergement-de-Varey
L'Abergement-de-Varey
La mairie et le monument aux morts.
Blason de L'Abergement-de-Varey
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Belley
Canton Ambérieu-en-Bugey
Intercommunalité Plaine de l'Ain
Maire
Mandat
Max Orset
2014-2020
Code postal 01640
Code commune 01002
Démographie
Gentilé Abergementais, Abergementaises
Population
municipale
241 hab. (2015 en augmentation de 9,05 % par rapport à 2010)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 00′ 28″ nord, 5° 25′ 31″ est
Altitude Min. 290 m
Max. 748 m
Superficie 9,15 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative de l'Ain
City locator 14.svg
L'Abergement-de-Varey

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
L'Abergement-de-Varey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
L'Abergement-de-Varey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
L'Abergement-de-Varey
Liens
Site web abergement-de-varey.fr

L'Abergement-de-Varey (prononcé [la.bɛʁ.ʒə.mɑ̃.də.va.ʁɛ]) est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans les premiers contreforts du Bugey, non loin de Pont-d'Ain. Le GR 59 la traverse. Elle est située sur un flanc de coteau, dans la zone d'appellation contrôlée des vins du Bugey-Cerdon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Jean-le-Vieux Jujurieux Boyeux-Saint-Jérôme Rose des vents
N Nivollet-Montgriffon
O    L'Abergement-de-Varey    E
S
Ambronay Saint-Rambert-en-Bugey

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté pour la première fois connue dans des écrits, on le retrouve dans cette phrase Villa que dicitur l'Arbergementum Sanctis Johannis en 1169 , l'Albertgiment en 1212 et en 1288, Albergamentum en 1288[1].

En arpitan ancien, un Abergement était un territoire donné par son suzerain à son vassal, paysan ou non, et moyennant redevance annuelle. Ce mode de location à très long terme avait pour but de favoriser le défrichement des terres et le développement agricole.

On trouve quatre communes dans l'Ain avec ce nom typique du Jura, débordant également sur la Saône-et-Loire, la Côte d'Or et le Doubs : Le Petit-Abergement ; Le Grand-Abergement ; L'Abergement-Clémenciat. Il semble désigner des concessions agricoles à des colons du XIe siècle au XVe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1953 1965 Joseph Grumod    
1965 1977 Hippolyte Tiller    
1977 2008 Robert Gonnand    
2008 2020 Max Orset SE Réélu en 2014

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2015, la commune comptait 241 habitants[Note 1], en augmentation de 9,05 % par rapport à 2010 (Ain : +5,78 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
532541559546552539549547540
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
486496491496484490486421391
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
357323291256253219203190157
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
10388106136159168198234241
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Vie associative[modifier | modifier le code]

Le comité des fêtes de L'Abergement organise des rencontres entre les villageois.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Église Sainte-Madeleine.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église néo-romane du XIXe siècle.
  • Monument de la Résistance (février 1944).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dans les archives de la maison de Coligny.
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]