La Burbanche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Burbanche
La Burbanche
Mairie de La Burbanche.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Belley
Intercommunalité Communauté de communes Bugey Sud
Maire
Mandat
Patrick Marié
2020-2026
Code postal 01510
Code commune 01066
Démographie
Population
municipale
77 hab. (2017 en augmentation de 5,48 % par rapport à 2012)
Densité 7,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 50′ 48″ nord, 5° 33′ 44″ est
Altitude Min. 334 m
Max. 860 m
Superficie 10,82 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Belley
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Belley
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
La Burbanche
Géolocalisation sur la carte : Ain
Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
La Burbanche
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Burbanche
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Burbanche

La Burbanche est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Burbanche est un petit village situé dans une vallée, au pied de deux grands escarpements rocheux. Il est composé de cinq hameaux : les Hôpitaux, la Grange des Prés, le Grand Tare, le Fays et Tare. La commune s'étend sur 1 082 hectares. La commune est marquée notamment par la « cluse des hôpitaux » qui inclut deux lacs. Autrefois envahi de vignes, les deux versants de la vallée sont aujourd'hui couverts de buis.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, La Burbanche est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[1],[2].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Belley, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 31 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[3],[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune de Burbanche est membre de la communauté de communes Bugey Sud, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Belley. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[5].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Belley, au département de l'Ain et à la région Auvergne-Rhône-Alpes[6]. Sur le plan électoral, elle dépend du canton de Belley pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[6], et de la cinquième circonscription de l'Ain pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[7].

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants de la commune étant inférieur à 100, le nombre de membres du conseil municipal est de 7[8].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2001 Roger Genand    
2001 2008 Aimé Bourdon    
2008 2014 Gilbert Rouget    
2014 En cours Patrick Marié RN Contremaître
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10].

En 2017, la commune comptait 77 habitants[Note 3], en augmentation de 5,48 % par rapport à 2012 (Ain : +5,09 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
434473409504509469516467443
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
683454408410409386369336320
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
288279272211174182188131127
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1138061556056637071
2017 - - - - - - - -
77--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église de l'Annonciation de La Burbanche.

Lieux et Monuments[modifier | modifier le code]

  • Église de l'Annonciation de La Burbanche : elle inclut un groupe sculpté de Vierge à l'Enfant en bois (XVe siècle)[13],[14].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Général Antoine Honoré Hector Tancrède Collet-Meygret[15], né le à La Burbanche, décédé le à Paris). Il devient le , Commandant l'Artillerie en Algérie, général de brigade. Le , il devient Commandant la division d'Alger (Algérie), général de division. Grand officier de la Légion d'honneur, officier de l’Instruction Publique, Grand Croix du Nicham Iftikar, officier de la Couronne d’Italie, Chevalier de la Valeur Militaire de Sardaigne, décoré des Médailles d’Italie et du Mexique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 novembre 2020)
  2. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 novembre 2020)
  3. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 novembre 2020)
  4. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 novembre 2020)
  5. « communauté de communes Bugey Sud - fiche descriptive au 1er avril 2020 », sur https://www.banatic.interieur.gouv.fr/ (consulté le 19 avril 2020)
  6. a et b « Code officiel géographique- Rattachements de la commune de Burbanche », sur le site de l'Insee (consulté le 19 avril 2020).
  7. « Découpage électoral de l'Ain (avant et après la réforme de 2010) », sur http://www.politiquemania.com/ (consulté le 19 avril 2020).
  8. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  13. « Groupe sculpté : Vierge à l'Enfant, bois et traces de polychromie, XVe siècle vue de face », sur culture.gouv.fr.
  14. « Groupe sculpté : Vierge à l'Enfant, bois et traces de polychromie, XVe siècle vue du revers », sur culture.gouv.fr.
  15. André Chagny Le général Collet-Meygret (1834-1910). Le Bugey militaire. 1911.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]