Le Montellier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montellier.
Ne doit pas être confondu avec Montélier.

Le Montellier
Le Montellier
Mairie du village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Belley
Canton Meximieux
Intercommunalité Plaine de l'Ain
Maire
Mandat
Patrice Martin
2014-2020
Code postal 01800
Code commune 01260
Démographie
Gentilé Montiliens
Population
municipale
293 hab. (2016 en augmentation de 20,58 % par rapport à 2011)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 55′ 49″ nord, 5° 04′ 26″ est
Altitude Min. 267 m
Max. 297 m
Superficie 15,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Le Montellier

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Le Montellier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Montellier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Montellier
Liens
Site web ville-lemontellier.fr

Le Montellier est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les habitants du Montellier s'appellent les Montiliens.

Histoire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans la Côtière, aux portes de la Dombes et de la petite région de la plaine de l'Ain qui sépare la Côtière du Bas-Bugey.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Birieux Rose des vents
N Joyeux
Faramans
O    Le Montellier    E
S
Montluel Sainte-Croix Pizay

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
années 60 années 70 Paul Berliet[1]   Industriel
juin 1989 mars 2001 Roger Bonnamant    
mars 2001 réélu mars 2008 Claude Bouvier    
mars 2014 En cours Patrice Martin SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Démographie du Montellier.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2016, la commune comptait 293 habitants[Note 1], en augmentation de 20,58 % par rapport à 2011 (Ain : +5,73 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
292363367434260312321344382
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
382374382361376353379380353
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
339334313262249227206209176
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
173166141161170221216244287
2016 - - - - - - - -
293--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L’église et le monument aux morts du village.
Vue du château du Montellier.
  • L'église de Montellier XIXe siècle et le monument aux morts ; situés près de la mairie.
  • Le château du Montellier ; c'est un ancien château fort à motte[6], des XIIIe et XIVe siècles, remanié aux XVIe et XVIIe siècles[7]. Le château fut le centre de la seigneurie du Montellier érigée en 1588 en marquisat. Le château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par décret du 17 juin 2003[8].
  • La fondation de l'Automobile Marius-Berliet possède un conservatoire (incluant environ cent-cinquante véhicules) basé au Montellier, depuis 1982[1].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Panneau du label « deux fleurs » à l'entrée dans Le Montellier.

La commune possède le label « deux fleurs » au concours des villes et villages fleuris[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d T. G., « Le Montellier : le monde industriel en deuil après la mort de Paul Berliet », Journal de la Côtière, no 852,‎ , p. 16 (lire en ligne, consulté le 25 août 2012).
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  6. Topographie historique du département de l'Ain 1873, p. IV.
  7. Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du Moyen Âge en France, , 1304 p. (ISBN 2865350703), p. 786.
  8. « Ensemble castral du Montellier », notice no PA00116430, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  9. Rémi Cuisinier, Dumollard, L'assassin des bonnes, La Taillanderie, , 223 p. (ISBN 2-876293-89-7), p. 70.
  10. « Christophe Mérieux est mort », sur lyonpeople.com, Lyon People.
  11. « Les villes et villages fleuris », sur le site officiel du « Concours des villes et villages fleuris » (consulté le 20 juillet 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir la catégorie : Le Montellier.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ouvrage collectif, Richesses touristiques et archéologiques du canton de Meximieux : Meximieux, Bourg-Saint-Christophe, Charnoz, Faramans, Joyeux, Le Montellier, Pérouges, Rignieux-le-Franc, Saint-Éloi, Saint-Jean-de-Niost, Saint-Maurice-de-Gourdans, Villieu-Loyes-Mollon, Société d'histoire et d'archéologie de la Plaine de l'Ain, , 306 p. (ISBN 978-2907656320)
  • Claude Guigue, Topographie historique du département de l'Ain, Bourg-en-Bresse, Gromier Ainé, (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]