Brénaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne pas confondre avec Sault-Brénaz, autre commune de l'Ain.

Brénaz
Brénaz
L'église de Brénaz.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Belley
Canton Hauteville-Lompnes
Intercommunalité Communauté de communes Bugey Sud
Statut Commune déléguée
Maire délégué Pascale Martinod
2019-2020
Code postal 01260
Code commune 01059
Démographie
Population 105 hab. (2016 en augmentation de 14,13 % par rapport à 2011)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 56′ 51″ nord, 5° 43′ 22″ est
Altitude Min. 580 m
Max. 1 425 m
Superficie 9,79 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Arvière-en-Valromey
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 15.svg
Brénaz

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 15.svg
Brénaz

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Brénaz

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Brénaz

Brénaz est une ancienne commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes. Le , elle devient commune déléguée d'Arvière-en-Valromey.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située à l'ouest de la montagne du Grand Colombier.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Haut-Valromey Rose des vents
Champagne-en-Valromey N Corbonod
O    Brénaz    E
S
Lochieu

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes de Braisnato, Brainatus en 1141, Brennas vers 1171[1], Brégnaz en 1345, Brennax en 1502.

Du participe passé brayna , « patauger dans la boue », d'origine gauloise, cf. brenne. Brainat devait signifier : « boueux, embourbé »[1].

Moins sûrement, ce toponyme pourrait être apparenté à l'anthroponyme gaulois Brennus.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église de Brénaz fut consacrée en 1605 par Saint-François-de-Sales.

Par un arrêté préfectoral du , Brénaz se regroupe avec Chavornay, Lochieu et Virieu-le-Petit pour former la commune nouvelle d'Arvière-en-Valromey au [2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants de la commune étant inférieur à 100, le nombre de membres du conseil municipal est de 7[3].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Robert Tardy    
2008 2019 Pascale Martinod    
Les données manquantes sont à compléter.
Liste des maires délégués
Période Identité Étiquette Qualité
2019   Pascale Martinod    

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du syndicat mixte du bassin versant du Séran.

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Démographie de Brénaz.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2016, la commune comptait 105 habitants[Note 1], en augmentation de 14,13 % par rapport à 2011 (Ain : +5,73 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
391349416393351296360363327
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
325358299285302313258236215
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
205183178192196199185168128
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
11511610392951059392105
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

La fruitière du village.

Brénaz est située dans l'aire de production du Comté.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Page 252 - (ISBN 2600028838).
  2. Arnaud Cochet, « Arrêté préfectoral portant création de la commune nouvelle d'Arvière-en-Valromey », Recueil des actes administratifs spécial n°01-2018-168,‎ , p. 19-22 (lire en ligne [PDF])
  3. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. « Banc des dames », sur ain-tourisme.com.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]