Wright R-1820

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wright R-1820 Cyclone 9
Image illustrative de l'article Wright R-1820
Curtiss-Wright R-1820 Cyclone

Constructeur Curtiss-Wright
Domaine d'application Aviation
Cylindrée 29,88
Nombre de cylindres 9
Disposition des cylindres En étoile
Refroidissement Par air
Couple maximal 2 200
Masse 537
Rapport puissance/masse 1,39 kW/kg

Le Wright R-1820 Cyclone 9 est un moteur en étoile américain développé par Curtiss-Wright et largement utilisé sur les avions des années 1930 à 1950. Il a principalement équipé le B-17 Flying Fortress.

Conception et développement[modifier | modifier le code]

Le R-1820 Cyclone 9 est l'évolution du moteur Wright P-2 datant de 1925. Doté d'un plus grand déplacement et de nombreuses améliorations, le R-1820 est entré en production en 1931. Le moteur a été produit jusqu'aux années 1950. Le R-1820 a été construit sous licence par Lycoming, Pratt & Whitney Canada et aussi, pendant la Seconde Guerre mondiale, par Studebaker. L'Union soviétique a acheté une licence pour la conception et Shvetsov OKB a été créé afin de produire le moteur dénommé M-25 (en).

Le R-1820 a été au cœur de nombreux avions célèbres, y compris les premiers avions de ligne de Douglas (prototype du Douglas DC-1, le DC-2, les premières versions civiles du DC-3 et une production limitée du DC-5), le B-17 Flying Fortress et le bombardier SBD Dauntless ainsi que, sous la forme du M-25, les premières versions du chasseur Polikarpov I-16 et l'hélicoptère Piasecki H-21.

Le R-1820 a également connu une utilisation limitée dans des véhicules blindés sous deux versions. Le G-200, moteur neuf cylindres à gaz développant 900 ch à 2 300 tr/min, propulsant le char lourd M6. Le D-200, Wright RD-1820 converti en diesel par Caterpillar, développant 450 ch à 2 000 tr/min dans le Sherman M4A6.

Dans les années 1950, il fut construit entre autres à l'usine Avco de Stratford[1].

Modèles / variantes[modifier | modifier le code]

Les numéros d'unité se terminant avec W indiquent des moteurs équipés de boost d'urgence alimentes par méthanol-eau.

  • R-1820-04 - 700 ch (522 kW)
  • R-1820-1 - 575 ch (429 kW)
  • R-1820-4 - 770 ch (574 kW)
  • R-1820-19 - 675 ch (503 kW)
  • R-1820-22 - 950 ch (708 kW)
  • R-1820-25 - 675 ch (503 kW), 750 ch (559 kW), 775 ch (578 kW)
  • R-1820-32 - 1 000 ch (750 kW)
  • XR-1820-32 - 800 ch (596 kW)
  • R-1820-33 - 775 ch (578 kW)
  • R-1820-34 - 940 ch (701 kW), 950 ch (708 kW)
  • R-1820-34A - 1 200 ch (895 kW)
  • R-1820-40 - 1 100 ch (820 kW), 1 200 ch (895 kW)
  • R-1820-41 - 850 ch (634 kW)
  • R-1820-45 - 800 ch (596 kW), 930 ch (694 kW)
  • R-1820-50 - 850 ch (634 kW)
  • R-1820-52 - 1 000 ch (750 kW)
  • R-1820-53 - 930 ch (694 kW), 1,000 ch (750 kW)
  • R-1820-56 - 1 200 ch (895 kW), 1 350 ch (1,007 kW)
  • R-1820-57 - 1 060 ch (790 kW)
  • R-1820-60 - 1 00 ch (895 kW)
  • R-1820-62 - 1 350 ch (1 007 kW)
  • R-1820-66 - 1 200 ch (895 kW), 1 350 ch (1 007 kW)
  • R-1820-72W - 1 350 ch (1 007 kW), 1 425 ch (1 063 kW)
  • R-1820-74W - 1 500 ch (1 118 kW)
  • R-1820-76A,B,C,D - 1 425 ch (1 063 kW)
  • R-1820-78 - 700 ch (522 kW)
  • R-1820-80 - 700 ch (522 kW), 1,535 ch (1 145 kW)
  • R-1820-82WA - 1 525 ch (1 137 kW)
  • R-1820-86 - 1 425 ch (1,063 kW)
  • R-1820-97 - 1 200 ch (895 kW), équipé de turbocompresseur
  • R-1820-103 - 1 425 ch (1 063 kW)
  • SCR-1820-F3 - 710 ch (529 kW), 720 ch (537 kW)
  • SCR-1820-F2 - 720 ch (537 kW)
  • R-1820-F53 -770 ch (574 kW)
  • R-1820-F56 - 790 ch (589 kW)
  • GR-1820-G2 - 1 000 ch (750 kW)
  • R-1820-G3 - 840 ch (626 kW)
  • R-1820-G5 - 950 ch (708 kW)
  • R-1820-G101 - 1 100 ch (820 kW)
  • R-1820-G102 - 775 ch (578 kW)
  • GR-1820-G102A - 1 100 ch (820 kW)
  • R-1820-G102A - 1 100 ch (820 kW)
  • R-1820-G102A - 1 100 ch (820 kW)
  • 'R-1820-G202A - 1 200 ch (895 kW)
  • R-1820-G103 - 1 000 ch (750 kW)
  • R-1820-G105 - 1 000 ch (750 kW)
  • R-1820-G205A - 1 200 ch (895 kW)

Applications[modifier | modifier le code]

Avions[modifier | modifier le code]

Véhicules[modifier | modifier le code]

Moteurs en exposition[modifier | modifier le code]

Des moteurs Wright R-1820 sont exposés dans les musées suivants :

Caractéristiques (GR-1820-G2)[modifier | modifier le code]

Données de[2]


  • Type : neuf cylindres en étoile sur une ligne suralimenté refroidi par air
  • Alésage : 6,125 in (155,6 mm)
  • Course : 6,875 in (174 mm)
  • Cylindrée : 1,823 in³ (29,88 L)
  • Longueur : 47,76 in (1,213 mm)
  • Diamètre : 54,25 in (1 378 mm)
  • Poids sec : 1 184 lb (537 kg)
  • 2 soupapes en tête par cylindre
  • Compresseur : General Electric, centrifuge mono vitesse, soufflant taux 7.134:1
  • Carburateur : Stromberg PD12K10 downdraft avec contrôle automatique du mélange
  • Carburant : essence indice d'octane 87
  • Lubrification : carter sec une pompe à balayage mono pression.
  • Puissance : 1 000ch (746 kW) à 2 200 tr/min au décollage
  • Taux de compression : 6,45:1

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en)[PDF]Seelye Stevension, « Energy Engineering Analysis Program, Stratford Army Engine Plant, Stratford, Connecticut. Final Submission Increments D, E, F. Executive Summary », DTIC,‎ Décembre 1983 (consulté le 17 mai 2011)
  2. Tsygulev, Aviacionnye motory voennykh vozdushnykh sil inostrannykh gosudarstv (russe : Авиационные моторы военных воздушных сил иностранных государств), Moscou, Gosudarstvennoe voennoe izdatelstvo Narkomata Oborony Soyuza SSR,‎ 1939 (lire en ligne)
  • (en) Fred Jane et Bridgman, L (éditeur), Jane's fighting aircraft of World War II, New York, Military Press,‎ 1989 (ISBN 0517679647)
  • (en) Paul Eden et Soph Moeng, The complete encyclopedia of world aircraft, New York, NY, Barnes & Noble Books,‎ 2002 (ISBN 0760734321), p. 1152.
  • (en) « Aircraft Engines in Armored Vehicles » (consulté le 2006-10-03)