Priscille et Aquila

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Priscille et Aquila forment, d'après le Nouveau Testament, un couple de Juifs converti au christianisme. Ils figurent dans le martyrologe romain et sont fêtés par l'Église catholique romaine le 8 juillet[1] ; l'Église orthodoxe les fêtent le 13 février[2].

Éléments de biographie[modifier | modifier le code]

Aquilla — marié avec Prisca (ou Prisquille)[3] — est originaire du Pont[3]. C'est un juif latinisé[3] qui comme l'apôtre Paul appartenait la Tribu de Benjamin[4],[3]. Chassé de Rome par un édit de l'empereur Claude, il se trouve à Corinthe en 50-51[3], où il possède une fabrique de tentes. Il héberge Paul et l'embauche même dans son entreprise pendant quelques temps au début de son séjour dans la ville[3]. Il passe ensuite à Éphèse où avec sa femme Prisca, où ils achèvent la formation d'Apollos[3], un baptiste d'Alexandrie qui a reconnu Jésus comme Messie. Il fonde dans la ville plusieurs Églises domestiques[3].

Il partage les risques courus par Paul, avant de quitter Éphése, semble-t-il pour Rome[3]. Selon la Deuxième épître à Timothée, il retourne plus tard à Éphèse[3]. C'est un grand voyageur[3].

Dans le Nouveau testament[modifier | modifier le code]

Priscille et Aquila sont évoqués dans les Actes des Apôtres ainsi que dans les épîtres de Paul de Tarse :

  • Actes 18:2-3 : « [Paul] y trouva un Juif nommé Aquilas, originaire du Pont, qui venait d'arriver d'Italie avec Priscille, sa femme, à la suite d'un édit de Claude qui ordonnait à tous les Juifs de s'éloigner de Rome. Il se lia avec eux, et, comme ils étaient du même métier, il demeura chez eux et y travailla. Ils étaient de leur état fabricants de tentes ».
  • Actes 18:18-19 : « Paul resta encore un certain temps à Corinthe, puis il prit congé des frères et s'embarqua pour la Syrie. Priscille et Aquilas l'accompagnaient. Il s'était fait tondre la tête à Cenchrées, à cause d'un vœu qu'il avait fait. Ils abordèrent à Éphèse, où il se sépara de ses compagnons. Il se rendit à la synagogue et s'y entretint avec les Juifs ».
  • Actes 18:26 : « Il (Apollos de Césarée) se mit donc à parler avec assurance dans la synagogue. Priscille et Aquilas, qui l'avaient entendu, le prirent avec eux et lui exposèrent plus exactement la Voie ».
  • Romains 16:3-4 : « Saluez Prisca et Aquilas, mes coopérateurs dans le Christ Jésus ; pour me sauver la vie ils ont risqué leur tête, et je ne suis pas seul à leur devoir de la gratitude : c'est le cas de toutes les Églises de la gentilité ».
  • 1 Corinthiens 16:19 : « Les Églises d'Asie vous saluent. Aquilas et Prisca vous saluent bien dans le Seigneur, ainsi que l'assemblée qui se réunit chez eux ».
  • 2 Timothée 4:19 : « Salue Prisca et Aquilas, ainsi que la famille d'Onésiphore ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Saints Aquila et Priscille sur Nominis.
  2. (en) St. Priscilla, with her husband, Aquila, at Ephesus.
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Marie-Françoise Baslez, Saint Paul, Paris, 2012, éd. Pluriel, p. 474.
  4. Marie-Françoise Baslez, Saint Paul, Paris, 2012, éd. Pluriel, p. 33.