Anne la prophétesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shalom2.svg Cette page contient des caractères hébreux. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte Anne et Anne.
Anne (à droite) lors de la présentation de Jésus au Temple (œuvre de Giotto, chapelle Scrovegni à Padoue)

Anne (חַנָּה en hébreu, Ἄννα en grec ancien), Anne fille de Phanuel, Anne la prophétesse ou Anne de Jérusalem est un personnage du Nouveau Testament, mentionné seulement dans l'Évangile selon Luc.

C'est une sainte chrétienne fêtée le 3 février[1],[2].

Anne la prophétesse dans l'évangile[modifier | modifier le code]

Anne était une prophétesse âgée qui prophétisa au sujet de Jésus dans le Temple de Jérusalem lors de l'épisode de sa présentation de Jésus au Temple. Elle intervient au moment de la prophétie de Syméon. Elle apparaît dans Luc 2:36-38[3]:

Prophétie d’Anne:

« Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanouel, de la tribu d’Asher. Elle était fort avancée en âge. Après avoir, depuis sa virginité, vécue sept ans avec son mari, elle était restée veuve ; parvenue à l’âge de quatre-vingt-quatre ans, elle ne quittait pas le Temple, servant Dieu nuit et jour dans le jeûne et la prière. Survenant au même moment[4], elle se mit à louer Dieu et à parler de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. ».

Il en ressort les éléments suivants :

  • elle était une prophétesse.
  • elle était la fille de Phanuel.
  • elle était de la tribu d'Asher.
  • elle était devenue veuve après sept ans de mariage (son mari n'est pas nommé).
  • elle était une juive pieuse, très attachée aux pratiques religieuses de la prière et du jeûne.

Il ne semble pas qu’elle soit citée dans un autre texte, qu’il soit canonique ou apocryphe.

Communautés Anne la Prophétesse[modifier | modifier le code]

Il existe dans plusieurs diocèses catholiques des communautés Anne la Prophétesse s’adressant aux veuves de plus de 50 ans. La consécration se vit, en continuité avec leur sacrement du mariage et en union avec leur mari, dans le cadre d’une vie ordinaire, à travers les occupations familiales et professionnelles habituelles.

Dans les arts[modifier | modifier le code]

  • La prophétesse Anne est représentée en statue avec Marie, Joseph et Syméon sur la façade de la cathédrale de Chartres (XIIIe siècle).
  • La prophétesse Anne est représentée par Giotto sur une fresque de la chapelle Scrovegni à Padoue.
  • Rembrandt fit une représentation de sa mère en prophétesse Anne dans un tableau, peint en 1631, exposé au Rijksmuseum d'Amsterdam.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Richard Bauckham, Gospel Women: Studies Of The Named Women In The Gospels, Anna of the Tribe of Asher, T&T Clarck, Edinburgh, 2002, p. 77-109.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nominis : Sainte Anne de Jérusalem
  2. Forum orthodoxe.com : saints pour le 3 février du calendrier ecclésiastique
  3. Lc 2. 36-38
  4. C'est-à-dire au moment où Syméon prophétisait

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]