Simon Claude Mimouni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Simon Claude Mimouni est un historien français (né à Bône, en Algérie, le 26 avril 1949[1] -), spécialisé dans le domaine de l'histoire des religions, notamment du christianisme et du judaïsme dans l'Antiquité.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l’École biblique et archéologique française de Jérusalem (1987-1988), ancien chercheur du Fonds national de la recherche suisse (1989-1991), titulaire d'un doctorat NR de l’École pratique des hautes études (1992) et d'une HDR de l'Université d'Aix-Marseille (1998), il est directeur d'études sur la chaire « Origines du christianisme » à la section des sciences religieuses de l'École pratique des hautes études depuis 1995[2], où il enseigne depuis 1991. Il étudie l’histoire de la formation du mouvement des disciples de Jésus dans et hors du judaïsme aux Ier et IIe siècles, et notamment la première communauté de Jérusalem, ainsi que l'histoire du judaïsme antique du IIe siècle avant notre ère au IIe siècle de notre ère (en particulier le judaïsme sacerdotal et synagogal d'après 70 de notre ère). Il a été professeur invité dans diverses universités en Europe, au Canada et en Israël.

Il a successivement dirigé la revue Apocrypha de 1995 à 2000 (Brepols), la Revue des études juives de 1997 à 2011 (Peeters) et la revue Judaïsme ancien / Ancient Judaism depuis 2013. Il a aussi dirigé de 2001 à 2012 la Collection de la Revue des études juives, publiée aux éditions Peeters. De 2012 à 2014, il a été directeur de la série "Judaïsme antique" dans la collection Patrimoines aux éditions du Cerf et depuis 2013 de la collection Judaïsme ancien et origines du christianisme aux éditions Brepols.

Il a traité durant de longues années la question des racines juives ou judéennes du christianisme. Actuellement, parmi ses recherches, il focalise son attention sur l’histoire des idéologies dont les fondements religieux et les développements politiques – notamment les prophétologies et messianologies judéo-chrétiennes, lesquelles ont profondément marqué l’islam dans ses origines et ses évolutions. Il tente ainsi de mettre au jour les fondements des sociétés politiques dites « modernes » dont les racines de fait remontent à l’Antiquité et aux religions dites « monothéistes » – la politique qu’elle l’accepte ou non est d’essence religieuse (voir par exemple le cas du marxisme qui dans son application « soviétique » s’est inspiré du fonctionnement de l’Église orthodoxe russe, le culte des « Pères de la Révolution » correspondant à celui des « Saints »).

Dans ses séminaires à l'École pratique des hautes études, il a été question, entre 2006 et 2012, de l’histoire de la communauté chrétienne d’origine judéenne de Jérusalem entre 30 et 135. De 2012 à 2014, son attention s'est portée sur l'histoire de Jésus de Nazareth dans son milieu. En 2014-2015, il traite des "Baptistes elkasaïtes dans la Vita Mani du Corpus Manichéen de Cologne".

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • 1995 : Dormition et assomption de Marie : Histoire des traditions anciennes, Paris, Beauchesne, Collection « Théologie historique » (no 98), 716 pages (ISBN 2-7010-1320-8)
  • 1998 : Le Judéo-christianisme ancien : Essais historiques, Paris, Éditions du Cerf, Collection « Patrimoines », 547 pages (ISBN 2-204-05937-4)
  • 2003 : La Tradition grecque de la Dormition et de l'Assomption de Marie, avec Sever Juan Voicu, Paris, Éditions du Cerf, Collection « Sagesses chrétiennes », 244 pages (ISBN 2-204-06978-7)
  • 2004 : Les Chrétiens d'origine juive dans l'Antiquité, Paris, Éditions Albin Michel, Collection « Présences du judaïsme poche » (no 29), 261 pages (ISBN 2-226-15441-8)
  • 2006 : Le Christianisme des origines à Constantin, avec Pierre Maraval, Paris, Presses universitaires de France, Collection « Nouvelle Clio », 528 pages (ISBN 2-13-052877-5)
  • 2006 : Les fragments évangéliques judéo-chrétiens apocryphisés : Recherches et perspectives, Paris, J. Gabalda et Cie, Collection « Cahiers de la revue biblique » (no 66), 93 pages .
  • 2007 : La circoncision dans le monde judéen aux époques grecque et romaine : Histoire d'un conflit interne au judaïsme, Paris-Leuven, Peeters, « Collection de la Revue des études juives » (no 42), 388 pages (ISBN 978-2-87723-995-0 et 978-90-429-1968-6)
  • 2011 : Les traditions anciennes sur la Dormition et l’Assomption de Marie. Etudes littéraires, historiques et doctrinales, Leyde-Boston, Brill, Collection « Supplements to Vigiliae Christianae  » (no 104).
  • 2012 : Early Judaeo-Christianity. Historical Essays, Leuven, Peeters, Collection Interdisciplinary Studies in Ancient Culture and Religion (no 13).
  • 2012 : Le judaïsme ancien du VIe siècle avant notre ère au IIIe siècle de notre ère : des prêtres aux rabbins, Paris, Presses universitaires de France, Collection « Nouvelle Clio », IX + 960 pages.
Directeur de publication
  • 2001 : Le judéo-christianisme dans tous ses états : Actes du colloque de Jérusalem, 6-10 juillet 1998 (organisé à l'EBAF), avec F. Stanley Jones, Paris, Éditions du Cerf, Collection « Lectio divina », 461 pages (ISBN 2-204-06445-9)
  • 2002 : Apocryphité : Histoire d'un concept transversal aux religions du Livre, en hommage à Pierre Geoltrain, Turnhout, Brepols, Collection « Bibliothèque de l'École des hautes études, Sciences religieuses » (no 113), 333 pages (ISBN 2-503-51349-2)
  • 2003 : Les communautés religieuses dans le monde gréco-romain : Essais de définition, avec Nicole Belayche, Turnhout, Brepols, Collection « Bibliothèque de l'École des hautes études, Sciences religieuses » (no 117), 351 pages (ISBN 2-503-52204-1)
  • 2005 : Il Testi del primo cristianesimo. II Convegno di G.E.R.I.C.O., Bologne (Annali di storia dell’esegesi 22/2).
  • 2006 : Pierre Geoltrain ou Comment « faire l'histoire » des religions ? : Le chantier des « origines », les méthodes du doute et la conversation contemporaine entre les disciplines, avec Isabelle Ullern-Weité, Turnhout, Brepols, Collection « Bibliothèque de l'École des hautes études, Sciences religieuses » (no 128) / « Histoire et prosopographie de la section des sciences religieuses » (no 2), 399 pages (ISBN 2-503-52341-2)
  • 2006 : Les revues scientifiques d'études juives : Passé et avenir, à l'occasion du 120e anniversaire de la Revue des études juives (Actes de la table ronde, Paris, 13-14 novembre 2002), avec Judith Olszowy-Schlanger, Paris-Leuven, Peeters, « Collection de la Revue des études juives » (no 38), 303 pages (ISBN 2-87723-936-5 et 90-429-1783-0)
  • 2006 : Qoumrân et le judaïsme du tournant de notre ère : Actes de la table ronde, Collège de France, 16 novembre 2004 (Colloque organisé au Collège de France par la Société des études juives), avec André Lemaire, Paris-Leuven, Peeters, « Collection de la Revue des études juives » (no 40), 153 pages (ISBN 2-87723-927-6 et 90-429-1760-1)
  • 2006 : Judaïsme et christianisme. Séparation ou rupture, Dijon (Religions et Histoire 6) [conseiller scientifique].
  • 2008 : Aux origines du christianisme, Dijon (Religions et Histoire 22) [conseiller scientifique].
  • 2009 : Entre lignes de partage et territoires de passage. Les identités religieuses dans les mondes grec et romain. « Paganismes », « judaïsmes », « christianismes », avec Nicole Belayche, Paris-Leuven, Peeters, « Collection de la Revue des études juives » (no 48).
  • 2009 : Walter Bauer, Orthodoxie et hérésie aux débuts du christianisme, 2e édition revue et complétée par un supplément, établie par Georg Strecker, Préfacé par Alain Le Boulluec, Traduit par Philippe Vuagnat, Révisé et complété par Christina et Simon C. Mimouni, Editions du Cerf, Collection Patrimoines, Paris.
  • 2010 : La littérature apocalyptique : entre prophétisme, messianisme et millénarisme ?, avec Arnaud Sérandour, Paris-Leuven (Revue des études juives 169/1-2).
  • 2012 : Les judaïsmes des prêtres aux chrétiens et aux rabbins (Ier siècle avant notre ère – IIIe siècle de notre ère), Dijon (Religions et Histoire 42) [conseiller scientifique].
  • 2012 : La croisée des chemins revisitées. Quand l'Eglise et la Synagogue se sont-elles distintinguées. Actes du colloque de Tours, 18-19 juin 2010, avec Bernard Pouderon, Editions du Cerf, Collection Patrimoines, Judaïsme antique, Paris, 388 pages.

Colloques les plus récents[modifier | modifier le code]

Coorganisateur du colloque - « Quand l’Eglise et la Synagogue se sont-elles distinguées ? », 18 et 19 juin 2010, Tours, université François-Rabelais. Organisateurs : EPHE sciences religieuses - Laboratoire d’études sur les monothéismes / Université François-Rabelais, Tours - Centre d’études supérieures de la Renaissance programme : http://lem.vjf.cnrs.fr/doc_pdf/eglise_syn_programme.pdf

Coorganisateur du colloque - « Les judaïsmes dans tous leurs états aux Ier-IIIe siècles (Les Judéens des synagogues, les chrétiens et les rabbins) », 12-14 décembre 2012, Université de Lausanne, Suisse. Organisateurs : EPHE sciences relieuses - Laboratoire d'études sur les monothéismes / Université François-Rabelais, Tours - Institut universitaire de France / Université de Lausanne - Institut romand des sciences bibliques Programme : http://www.uni.ch/judaismes2012

Coorganisateur du Colloque - « La question de la sacerdotalisation dans le judaïsme synagogal, le christianisme et le rabbinisme - 1ère partie », 18-20 septembre 2014 à Québec (Canada), en partenariat. avec Louis Painchaud (Université Laval, Québec) et David Hamidovic (Université de Lausanne)

Coorganisateur du Colloque - « La question de la sacerdotalisation dans le judaïsme synagogal, le christianisme et le rabbinisme - 2e partie », 26-28 octobre 2015 à Lausanne (Suisse), en partenariat. avec Louis Painchaud (Université Laval, Québec) et David Hamidovic (Université de Lausanne)

Références[modifier | modifier le code]