Église Santa Prisca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église Santa Prisca
Image illustrative de l'article Église Santa Prisca
Présentation
Nom local Chiesa di Santa Prisca
Culte Catholique romain
Type Basilique
Rattachement Archidiocèse de Rome (siège)
Début de la construction IVe siècle ou Ve siècle
Fin des travaux 1660
Style dominant Baroque
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Commune Latium Rome
Coordonnées 41° 52′ 58″ N 12° 29′ 22″ E / 41.88278, 12.4894441° 52′ 58″ Nord 12° 29′ 22″ Est / 41.88278, 12.48944  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Église Santa Prisca

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Église Santa Prisca

L' Église Santa Prisca (Chiesa di Santa Prisca) est un lieu de culte chrétien situé sur l'Aventin à Rome en Italie. Elle est dédiée à Sainte Prisca, une martyre du Ier siècle. L'église est le siège du titre cardinalice de Santa Prisca érigé par le pape Évariste en 112 (Titulus Priscae).

La maison romaine et le mithraeum[modifier | modifier le code]

Voir en italien Mithraeum Santa Prisca (it)

Le titulus chrétien est édifié lors de la rénovation d'un domus, daté de la fin du Ier siècle attribué par certains à Licinius Sura et identifiée par d'autres comme privata Traiani, c'est-à-dire la résidence de Trajan avant qu'il ne devienne empereur.

Le Mithraeum, découvert en 1934 et fouillé par les archéologues néerlandais entre 1953 et 1966, a été construit à la fin du IIe siècle : il est découvert lors de la rénovation d'autres chambres, une salle de classe et deux allées (en fait, le titulus). C'est sur ce Mithraeum qu'est construite l'église. Cette activité dans le bâtiment, semble indiquer une coexistence intéressante des deux cultes orientaux, Christianisme et mithraïsme, du moins jusqu'à ce que, avec l'institutionnalisation du christianisme, ce dernier soit effacé, physiquement, en superposant les propres murs de l'église.

L'église[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Elle est construite au IVe siècle ou Ve siècle. Le Titulus d'Aquila et Prisca est enregistré dans les actes du synode de 499 et, selon la tradition, serait le plus ancien culte chrétien de l'Aventin, lié à l'hospitalité reçue de Saint-Pierre et Saint-Paul. Endommagée par les Normands dans le Sac de Rome (1084), l'église est restaurée à plusieurs reprises. L'aspect actuel date de la rénovation de 1660, au cours de laquelle, entre autres, une nouvelle façade est créée. Parmi les détenteur du Titulus Priscae, il y a eu Angelo Roncalli ( 1953 ), devenu le pape Jean XXIII.

Description[modifier | modifier le code]

La façade, en briques, de l'église est prise en sandwich entre le couvent, à gauche, et l'aîle de la sacristie, à droite, qui était à l'origine l'un des deux bas-côtés. Au-dessus de la porte, se trouve un porche avec un fronton supporté par deux colonnes triangulaires corinthiennes avec pour caractéristique, une rosace ovale.

À l'intérieur, les seuls élément de l'ancienne église, sont les colonnes, incorporées pour consolider la structure des piliers qui divisent les trois nefs. Pour la même raison, les allées ont été transformées en chemin à arches renforcées par des murs transversaux. Dans la première chapelle, à gauche, se trouvent les fonts baptismaux, créés à partir d'un ancien chapiteau romain réajusté et surmonté d'une statuette représentant le baptême du Christ, qui selon la tradition, a été utilisé pour les baptêmes par Saint-Pierre.

La nef est couverte de plafonds en bois lambrissé. Au-dessus des arcades qui donnent les allées, se trouvent des fresques, représentant les apôtres, les saints et les anges, réalisées par le peintre florentin Fontebuoni Anastasio (it) en 1600. Il a également peint les fresques de la cure, qui révèlent l'existence d'une Voûte qui est détruite. Les fresques représentent le martyre de Santa Prisca et le transport des reliques de Santa Prisca. L'artiste florentin a aussi peint les dessins complexes de l'abside, tandis que le retable de l'autel, qui représente Saint-Pierre baptisant Santa Prisca est de Domenico Cresti, appelé Passignano créé vers 1600.

L'orgue[modifier | modifier le code]

Dans l'église, il existe un orgue à tuyaux, construit en 1954 par la société Tamburini, commandé alors par le cardinal Angelo Roncalli Giuseppe. L'instrument, conçu par Fernando Germani a deux claviers et un pédalier. Tandis que tous les tuyaux sont situés au-dessus du Chœur, la console mobile se trouve près de l'autel.

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :