Mystique rhénane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La mystique rhénane est un courant religieux et théologique chrétien de la fin du Moyen Âge, principalement actif en Allemagne (autour du Rhin, origine de leur nom) et parmi les dominicains. Elle puisa ses sources théologiques à la fois chez les Béguines et ses grandes représentantes Hildegarde de Bingen, Hadewij d'Anvers, Gertrude de Helfta, Mathilde de Magdebourg, et chez les Dominicains non thomistes (Thierry de Freiberg). Elle se développa de manière décisive avec Maître Eckhart puis Jan van Ruusbroec, Henri Suso (Heinrich Seuse), Jean Tauler et Rulman Merswin. On parle aussi de mystique « rhéno-flamande ».

Elle eut une influence sur Luther et la réforme protestante[1],[2],[3] notamment dans la désacralisation des rites[4], voire plus tard encore sur certains philosophes comme Schopenhauer[5] ou Wittgenstein[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain de Libera, La mystique rhénane, Paris, Éditions du Cerf, 1999.
  • Article de Benoit Beyer de Ryke : Mystique rhénane et spiritualité laïque. Les raisons probables du procès contre Maître Eckhart au XIVe siècle - Centre interdisciplinaire d'étude des religions et de la laïcité
  • Andrew Weeks, German mysticism from Hildegard of Bingen to Ludwig Wittgenstein, State University of New York, 1993.
  • Eric Kaija Guerrier, La Traversée de l'Intervalle (un livre-disque consacré aux aperçus fragmentaires de l'influence de la mystique rhénanique sur la franc-maçonnerie christique), Paris, Éditions Yves Meillier et Balandras Éditions, 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir pages 90-91 in Sensing the Spirit: the Holy Spirit in feminist perspective, Rebecca Button Prichard, Chalice Press, 1999. Parmi d'autres citations au sujet de l'influence des mystiques allemands sur Luther, Calvin et la Réforme, on peut lire: « In a work that details mystical influences on Luther, Bengt Hoffman writes, "Martin Luther's faith-consciousness was significantly molded by mystical experience, and .. Western dependence on rationalism has obscured or eclipsed this mystical light". Luther had a great appreciation for Johannes Tauler and is credited with bringing to publication the "Theologia Germanica", an anonymous work by a German mystic. ».
  2. Voir pages 115-16 in Pierre Bayle's Reformation: conscience and criticism on the eve of the Enlightment, Barbara Sher Tinsley, Associated University Press, 2001
  3. Voir page 271 in Christian spirituality (volume 2) - High Middle Ages and Reformatiom, sous la direction de Jill Raitt, Routlege, 1987
  4. Voir pages 125-29 in Baptism in the theology of Martin Luther, Jonathan D. Trigg, E.J. Brill, 1994
  5. Voir page 27 in The great German mystics: Eckhart, Tauler and Suso, James Midgley Clark, 1970
  6. Voir « Wittgenstein and the Aftermath of German Mysticism », pages 283 et suivantes in German mysticism from Hildegard of Bingen to Ludwig Wittgenstein, Andrew Weeks, State University of New York, 1993

Liens externes[modifier | modifier le code]