Logos (christianisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Selon la théologie chrétienne, le Logos est le Verbe de Dieu. Il se serait fait chair en devenant Jésus-Christ.

D'un point de vue christologique, la conception que le Christ soit le logos (λóγος, du grec ancien, « verbe », « sagesse » ou « lien »[1]) a joué un rôle important dans l'établissement de la doctrine de la divinité de Jésus-Christ et sa position en tant que Dieu le Fils dans la Trinité comme indiqué dans le Credo de Chalcédoine.

Cette conception est exposée dans l'ouverture de l'Évangile selon Jean : « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. » Dans l'original grec, le Verbe est le logos (λόγος), terme que les théologiens et commentateurs utilisent souvent sans le traduire.

Origine de la notion chrétienne dans le judaïsme[modifier | modifier le code]

La tradition juive a préparé l'assimilation du logos grec et de la sagesse biblique : l'Évangile de Jean fera aboutir cette assimilation en désignant Jésus comme fils de Dieu (cf. Sagesse 9:1-4, 9, 17-18; Ecclésiastique 24:1-12).[réf. nécessaire]

Le théologien et philosophe juif Philon d'Alexandrie a beaucoup écrit sur le Logos d'une manière qui rappelle la théologie du Nouveau Testament. Par exemple, son enseignement, suivant lequel « le Verbe de Dieu vivant est le lien de tout, qui détient la totalité des choses ensemble et contraignant toutes les parties, et les empêche d'être dissoutes et séparées » ressemble à 1:17 Colossiens[réf. souhaitée].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Martin Heidegger, Introduction à la Métaphysique, Trad. G. Kahn, Tel, Gallimard, 1985, p. 139.