Constance (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Constance.
Constance
Konstanz
Image illustrative de l'article Constance (Allemagne)
Blason de Constance
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Baden-Württemberg.svg Bade-Wurtemberg
District
(Regierungsbezirk)
District de Fribourg-en-Brisgau
Arrondissement
(Landkreis)
Constance
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
15
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Ulrich Burchardt
Partis au pouvoir Les Verts
Code postal 78401-78467
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
08 3 35 043
Indicatif téléphonique +49-7531, +49-7533,
Immatriculation KN
Démographie
Population 81 919 hab. (31 décembre 2005)
Densité 1 514 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 39′ 48″ N 9° 10′ 32″ E / 47.6634, 9.1755 ()47° 39′ 48″ Nord 9° 10′ 32″ Est / 47.6634, 9.1755 ()  
Altitude 402 m
Superficie 5 411 ha = 54,11 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Constance

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Constance
Liens
Site web www.konstanz.de

Constance (Konstanz en allemand) est une ville d'Allemagne, située dans le sud du Land de Bade-Wurtemberg. Son centre historique est enclavé sur la rive méridionale du lac de Constance (ou Bodensee). En 2003, elle était peuplée de 80 716 habitants.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue de la promenade du lac (Seestraße) vers l'hôtel de l'île (Inselhotel)
Scène du lac de Constance

La ville est située sur la rive occidentale de l’Obersee (partie supérieure du lac de Constance), et le Seerhein (« Rhin du lac », c’est-à-dire la portion du fleuve faisant la liaison entre Obersee et Untersee, la partie inférieure du lac).

Le climat est modéré par la présence du lac ce qui permet de cultiver la vigne (vins blancs). Au sud de la ville passe la frontière entre l'Allemagne et la Suisse qui franchit le milieu des rues et des maisons. La ville voisine suisse de Kreuzlingen, située dans le canton de Thurgovie, s'est d’ailleurs développée parallèlement à Constance.

Sur la rive sud du Seerhein, se trouvent le centre historique et le quartier Paradies (ancien quartier des cloîtres de moniales), et connu pour avoir abrité durant le Concile le quartier des prostituées et des bordels, et sur la rive nord, se trouvent les anciennes communes qui ont été progressivement rattachées à la ville (Allmannsdorf, Wollmatingen, Litzelstetten, Dingelsdorf, Dettingen-Wallhausen).

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondée par les Romains au IVe siècle, et tenant son nom de l'empereur Constance Chlore, elle était importante au Moyen Âge (on y comptait 40 000 habitants). Constance fut à la fin du VIe siècle le siège d'un évêché (diocèse de Constance), l'église faisait partie de province ecclésiastique de Mayence. La ville était le siège d'un archidiaconat. Elle fut ville impériale et eut un évêché souverain, lequel fut sécularisé en 1802.

Frédéric Barberousse y signa en 1183 la Paix de Constance, qui reconnaissait l'indépendance des villes lombardes.

Il s'y tint de 1414 à 1418 un concile œcuménique (Concile de Constance) qui mit fin au grand schisme d'Occident en déposant les papes Jean XXIII et Benoît XIII, en acceptant la démission du pape Grégoire XII puis en nommant le pape Martin V. C'est dans ce même concile que furent jugés et condamnés au bûcher Jean Huss et Jérôme de Prague. Le clergé français y était représenté par Pierre d'Ailly, archevêque de Cambrai, et par Jean de Gerson, chancelier de l'université de Paris. Une stèle appelée Hussenstein est érigée à l'endroit même où était le bûcher. La ville forma la "Tétrapolitaine" avec Strasbourg, Lindau et Memmingen, confession de foi protestante rédigée en 1530 et répondant au désir de paix et de concorde politique et religieuse.

Constance fut mise au ban de l'empire par Charles Quint en 1548 pour avoir refusé d'accepter l'intérim, et intégrée aux possessions autrichiennes. Elle fut cédée en 1806 par l'Autriche au grand-duc de Bade.

Durant la Seconde Guerre Mondiale, la ville subit peu de dégâts car imbriquée avec sa voisine Suisse. Et comme la partie suisse était illuminée comme en temps de paix durant la nuit, les habitants prirent l'habitude de ne pas appliquer les règles de couvre - feu ce qui sauva la ville. Les bombardiers américains ne voulant pas prendre le risque de bombarder par inadvertance un pays neutre.

Après la Seconde Guerre mondiale l'armée française y tiendra garnison jusqu'en 1977.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Arts[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Amnésie sur le Lac de Constance, chanson d'Yves Simon. Chanson extraite de l'album Une Vie comme ça.

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 2007 : La Chevauchée sur le lac de Constance, de Peter Handke, d'après Gustav Benjamin Schwab (1792-1850 mise en scène Pierre Maillet, Théâtre des Lucioles.

Sculpture[modifier | modifier le code]

La statue Impéria

Impéria montre une femme tenant deux petits hommes assis sur ses mains. Les deux hommes représentent le pape Martin V et l'empereur Sigismond. Martin V a été élu pendant le Concile tandis que Sigismond représente la puissance séculaire. Tous les deux sont nus excepté les symboles de leur puissance. La femme représente une courtisane italienne née en 1485 à Ferrare. Impéria a été la maitresse tant du pape que de l'empereur et passait pour la femme la plus influente de son temps.

Littérature[modifier | modifier le code]

Peinture[modifier | modifier le code]

Vue de Constance (Allemagne) de l'année 1842 (vraisemblablement avec les murs d'enceinte) par William Turner
Ludwig Leiner : Le vieux pont du Rhin à Constance, dessiné en 1885 selon des plus vieux croquis

Route touristique[modifier | modifier le code]

La Route verte (Europe), en allemand: Grüne Straße, qui commence dans les Vosges à Contrexéville et traverse comme route transfrontalière le Rhin entre Neuf-Brisach et Vieux-Brisach passe dans son itinéraire sud par Radolfzell et se termine à Constance (Allemagne).

Musée[modifier | modifier le code]

Le musée archéologique retrace toute une période depuis le quatrième millénaire av. J.-C. (maisons sur pilotis) jusqu'au récent passé industriel.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source partielle[modifier | modifier le code]