Guillaume de Saint-Thierry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Guillaume de Saint-Thierry, né en 1075 à Liège - aujourd'hui en Belgique - et décédé le 8 septembre 1148 à l'abbaye de Signy où il s'était retiré comme simple moine en 1135, est un auteur cistercien connu pour représenter le courant de la mystique spéculative.

Vie[modifier | modifier le code]

Né à Liège (principauté de Liège), d'une noble famille, Guillaume, avant de devenir moine bénédictin à Saint-Nicaise de Reims suit des études théologiques à l'école cathédrale de Reims. Plus tard, il est élu abbé par les moines bénédictins de Saint-Thierry près de Reims en 1121.

Un jour, il rend visite à saint Bernard à Clairvaux, dont la renommée est arrivée jusqu'à lui. Les deux hommes se lient d'une profonde amitié. Guillaume incitera Bernard de Clairvaux à écrire l'apologie de l'Ordre Cistercien.

Guillaume quitte sa charge abbatiale, et l'ordre bénédictin, pour rejoindre en 1135, et déjà âgé de 60 ans, la pauvreté cistercienne à l'Abbaye Notre-Dame de Signy, fondation d'Igny dans les Ardennes (diocèse de Reims), ce qui lui permet de se livrer au « fécond repos » de la contemplation. Ses ouvrages sur le Cantique des Cantiques en sont le fruit.

Sa Dispute contre Abélard conduira au procès contre celui-ci en 1140 à Sens.

Guillaume est un homme de science et de doctrine. Il doit beaucoup aux pères grecs, au rayonnement de l' orientale lumen, mais il est profondément empreint d'humilité ; aucune noble cause n'échappe à son zèle.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Guillaume de Saint-Thierry a laissé plusieurs écrits, théologiques et spirituels. Parmi une vaste correspondance complètement disparue, « la lettre d'or » adressée aux Chartreux (Lettre aux frères du Mont-Dieu [Ad fratres de Monte Dei], 1144) est une apologie de l'idéal de vie des frères de saint Bruno. Les 270 manuscrits qui nous sont parvenus témoignent du succès, d'autant qu'ils portent souvent saint Bernard pour nom d'auteur ! Le premier livre de la vie de saint Bernard, composé du vivant du saint, dépasse à peine 1130.

  • De contemplando Deo. Attribué à saint Bernard.
  • De natura et dignitate amoris
  • De sacramento altaris. Œuvre originale au sujet de l'eucharistie. L'ouvrage a été dédié à saint Bernard.
  • Speculum fidei. C'est un traité des vertus théologales.
  • Ænigma fidei. Suite de l'œuvre précédente.
  • Disputatio adversus P. Abelardum
  • De erroribus Guillelmi de Conchis
  • Commentarius in Cantici Canticorum e scriptis S. Ambrosii collectus
  • Excerpta ex libris S. Gregorii papæ super Cantici Canticorum
  • Brevis commentatio in priora duo capita Cantici Canticorum
  • Expositio altera super Cantici Canticorum
  • Expositio in Epistolam ad Romanos
  • Sur la nature du corps et de l'âme

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Thomas, Guillaume de Saint-Thierry, homme de doctrine, homme de prière, éditions Anne Sigier, collection Pain de Citeaux, 1989
  • Doctrine et expérience de l'Eucharistie chez Guillaume de Saint Thierry, par le père Matthieu Rougé, éd. Beauchesne, 1999.
  • Guillaume de Saint Thierry, textes choisis par Nicolas Blanc, éd. Artège, Perpignan, 2010.
  • Traité de la contemplation de Dieu, éd. J. Hourlier, Paris, 1959 ; De la contemplation de Dieu, trad. et intro. par Sr Pascale-Dominique Nau, Rome, 2013.
  • Commentaire sur le Cantique des Cantiques, éd. M-M. Davy, Paris, 1958
  • Meditativae Orationes, Trad. M-M. Davy, Vrin, Paris 1940
  • Deux traités sur la foi: Le miroir de la foi; L’énigme de la foi, éd. M.-M. Davy. Vrin, Paris, 1959
  • Lettre aux frères du Mont-Dieu (Lettre d'or), Intro., texte critique, trad. et notes par Jean Déchanet, Coll. Sources Chrétiennes n°223, éd. du Cerf, Paris, 1975
  • "Désir de voir Dieu et amour chez Guillaume de Saint-Thierry", par Monique Desthieux, Dr Théol., éd. du Cerf, 2006

Références & sources[modifier | modifier le code]

  • Article Guillaume de Saint-Thierry par Jean Dechanet, in Universalis.
  • Article Scolastique par Jean Jolivet, in Universalis.

Lien externe[modifier | modifier le code]