Philippe de Harveng

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Philippe de Harveng ou Philippe de Bonne-Espérance (mort en 1183) est le deuxième abbé prémontré de l'abbaye de Bonne-Espérance (Hainaut) et un théologien du XIIe siècle.

Vers 1147, Philippe se querelle avec le célèbre moine Bernard de Clairvaux au sujet du transfert d’un religieux de Bonne-Espérance vers l’abbaye de Clairvaux. Cet incident conduit les supérieurs de Philippe à le condamner à l’exil en 1148. Mais, trois ans plus tard, ils reviennent sur leur décision et finissent par l'innocenter. En 1152, Philippe de Harveng peut donc regagner le monastère, dont il devient le deuxième prélat de 1157 à 1182[1].

À côté de la gestion quotidienne de Bonne-Espérance, Philippe de Harveng est un grand intellectuel. On lui attribue plusieurs lettres à caractère théologique ou plus personnelles ; des œuvres d'exégèse comme les opuscules sur la Damnation de Salomon et sur le Salut du premier homme ; des hagiographies écrites en prose rimée, comme celle d'Augustin d'Hippone, de Feuillien de Fosses, de Ghislain de Mons, de Landelin ; ou encore des commentaires sur le Cantique des cantiques. Certaines de ces œuvres offrent des informations utiles à la compréhension de la vie religieuse durant XIIe siècle, notamment chez les Prémontrés. Enfin, on lui a attribué bien souvent à tort des poèmes (certains d'entre eux ayant été écrits par Hildebert de Lavardin)[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Pêtre et Pierre Peeters, L'Abbaye de Bonne-Espérance : 1130-2005, Tournai, Incipit, 2005, p. 35.
  2. Ursmer Berlière, Philippe de Harvengt : Abbé de Bonne-Espérance c. 1157-1183. Conférence faite à la réunion des Anciens Élèves de Bonne-Espérance le 20 septembre 1923, Charleroi, Éditions de la Terre wallonne, 1923, p. 13-14.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Patrologie latine, 203 lire en ligne
  • N. J. Weyns, « À propos des Instructions pour les clercs (De Institutione Clericorum) de Philippe de Harveng », Analecta Praemonstratensia vol. 53 (1977), p. 71-79