Friedrich Heinrich Suso Denifle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Friedrich Heinrich Suso Denifle, né à Imst (Tyrol) le 16 janvier 1844 et mort à Munich le 10 juin 1905, est un historien de l'Église et un dominicain allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lecteur à Graz depuis 1870, il y devint professeur en 1876. En 1880 il devint assistant général de l'ordre des Dominicains à Rome puis, en 1883, archiviste aux archives du Vatican.

De son œuvre historique, ce sont ses travaux sur Luther et le luthéranisme qui sont les plus importants. On y retrouve l'influence des conceptions ultramontaines de Johannes Janssen. À partir des sources qu'il trouvait dans les archives secrètes du Vatican sur Luther et sur la Réforme, il essaya par sa critique de donner du réformateur une image négative. Pendant un certain temps Hartmann Grisar s'était montré aussi radical. Walther Köhler fit remarquer qu'avec un point de vue aussi dogmatique on ne pouvait s'attendre à une représentation historique objective de la Réforme et du protestantisme. Il fallait une connaissance plus objective de Luther. C'est pourquoi les travaux de Denifle suscitèrent des critiques chez les protestants, en particulier chez Harnack et Reinhold Seeberg. Ils n'en amenèrent pas moins des corrections utiles dans les éditions de Luther à Weimar.

Denifle marque, après les travaux de Döllinger et de Janssen, le point culminant d'une historiographie catholique radicale. La Première Guerre mondiale amena, certes, une diminution des tensions confessionnelles, mais l'influence des liens confessionnels de chacun n'en resta pas moins sensible.

Outre ces questions, Denifle s'intéressa aussi au mysticisme ainsi qu'à l'histoire de la civilisation et de l'Église au Moyen Âge, et il rédigea un ouvrage sur la formation des universités médiévales.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Die Entstehung der Universitäten des Mittelalters bis 1400. (1885)
  • Luther und Luthertum in der ersten Entwickelung (2. Aufl. 1904) = Luther et le luthéranisme, trad. J. Paquier, Paris, Auguste Picard, 1913 en 4 volumes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joachim Köhler, « Denifle, Heinrich Suso » in Theologische Realenzyklopädie 8 (1981), p. 490-493

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]