Louis de Blois-Châtillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louis de Blois, ou Blosius né en 1506, décédé le 7 janvier 1566, était d'une famille noble et fut abbé bénédictin et réformateur qui rétablit la Règle de saint Benoît.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis a été élevé de meilleure façon et en noble compagnie qui comprenait Charles Quint[1], il entra à quatorze ans en l'Abbaye de Liessies, copiste mais aussi écrivit des ouvrages comme Speculum religisosorum sur la demande de Odon. Louis rédigea le Monile spirituale (institution spirituelle) qui se basait sur les écrit de la moniale d'Helfta, sainte Gertrude dont il défendit les révélations et de sainte Mechtilde. Il se réfère aussi à Lansperge, Harpinuis et Jean de Ruisbroek. Il rédige aussi Explication de la passion, Prière et règles de vies, Miroir de l'âme.

En 1530 il fut nommé abbé jusqu'à son décès le 7 janvier 1566; il réforma l'abbaye en rétablissant en 1545 la Règle de saint Benoît, ce qui fut approuvé par Paul III et lui donna ainsi une nouvelle renommée.

Son travail influença grandement les courants de pensée en Hainaut, Espagne, Champagne et permit à l'abbaye de rayoner jusqu'à la Révolution. Il est des traces jusqu'en la Compagnie de Jésus avec jésuite de la Nauze. Revitalise encore le culte du sacré-cœur[2]. Saint François de Sales appréciait ses œuvres  : “J’ai fait lire à table ‘L’Institution de Blosius’, et l’ai goûtée incroyablement” [3].

Sa fête est le 7 janvier[4]. La tête du vénérable Louis de Blois était conservée en l'abbaye de Solesmes[5]

Différents abbés de Liessies[modifier | modifier le code]

Antoine de Wynghe, ? , ? , Louis de Blois, ?.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. dictionnaire d'ascétisme de Jean-Claude Gainet 1854
  2. Historique sur le culte du Sacré-Cœur[1] au niveau de la note 36
  3. [2]
  4. [3]
  5. M.Chartier in Autour du vénérable Louis de Blois et les derniers religieux de Liessies, pp 589-591

Sur les autres projets Wikimedia :