Taureau (astrologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Taureau (homonymie).

Taureau

Représentation en noir du symbole illustrant le signe Taureau en astrologie.

Représentation symbolique du signe Taureau.

Période Du 21 avril
au 20 mai
Place dans le zodiaque 2e signe
Élément Terre
Polarité Féminin
Mode Fixe
Maison associée Maison 2
Astre(s) gouvernant(s) Vénus et Lune
Opposé polaire Scorpion


Le signe astrologique du Taureau, lié aux personnes nées entre le 21 avril et le 20 mai en astrologie tropicale, correspond pour celle-ci (la plus populaire en Occident) à un angle compris entre 30 degrés et 60 degrés comptés sur l'écliptique (le cercle des signes du zodiaque) à partir du point vernal[1]. Il est associé à la constellation du même nom en astrologie sidérale.

Le signe du Taureau est lié à l’élément classique de la Terre ; il partage cet élément avec la Vierge et le Capricorne[2]. Son opposé polaire est le Scorpion. L'astrologue Gustave Lambert Brahy synthétise le signe du Taureau par les trois mots-clef suivants: Attraction (c'est lui qui le met en italiques), Prudence, Acquisivité[3].

D'après Claude Ptolémée et son Tetrabiblos, le 1er décan du signe du Taureau est gouverné par Mercure, le 2e décan par la Lune, et le 3e décan par Saturne.

Portrait psychologique[modifier | modifier le code]

Dans la nature, le Taureau "rumine" et cette caractéristique (la « secondarité ») est celle qui est le plus mise en avant pour le signe par Claire Santagostini[4]. Elle va jusqu'à écrire que le natif « a le goût du travail, mais n'attaque pas celui-ci rapidement. Il a besoin d'être "chauffé" pour donner tout son rendement; mais quand il a commencé, il a du mal à s'arrêter »[5]. De même, en matière de relations humaines, la timidité originelle du Taureau fait place au cours de son existence à une confiance en lui acquise avec la mâturité[6]. En effet, si le natif rumine l'échec qui sape toute sa confiance en lui[7], sa réussite est souvent tardive mais assise sur des bases solides[8].

Affinités professionnelles[modifier | modifier le code]

Certaines sources astrologiques renommées[9] indiquent que le signe du Taureau serait attiré par les domaines suivants: ce qui touche à la nature, ce qui a trait au bâtiment, certaines activités artistiques, des métiers de bouche, des professions liées à l'argent.

Histoire et mythologie[modifier | modifier le code]

Dans la mythologie grecque, le Taureau pourrait être soit la forme bovine utilisée par Zeus afin de commettre le rapt d’Europe, soit le taureau blanc envoyé par Poséidon à Minos.

Cependant il est généralement attribué au Taureau d'airain (selon les versions, seul les sabots seraient d'airain ou le corps entier), la gorgone qui inspira le tyran Phalaris pour la construction d'un instrument de torture de même nom, dominé par Jason et qui sera tué plus tard par Thésée à Marathon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Barbault, Traité pratique d'astrologie, ed. Seuil, 1961, ISBN 2-02-001899-3, p. 23 et 26
  2. André Barbault, Traité pratique d'astrologie, ed. Seuil, 1961, ISBN 2-02-001899-3, p. 84
  3. Gustave Lambert Brahy, Soyez vous aussi astrologue, Coll. La Roue Céleste, Éd. Dervy-Livres, 1982, p. 81.
  4. dans son livre Astrologie du débutant, Éditions Traditionnelles, p. 60.
  5. op. cité, p. 59-60.
  6. Laurene Petit, Dico-Signes: le Taureau", 1990, p. 79.
  7. Laurene Petit, op. cité, p. 37.
  8. Laurene Petit, op. cité, p. 36.
  9. Catherine Aubier, chapitre Vocation et orientation professionnelle dans l'ouvrage collectif Astrologie Passion, publié sous la direction d'Elizabeth Teissier, éd. Hachette, ISBN 978-201019-059-9, 1992, p. 233.

Illustrations[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]