Triplet du Lion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lion (homonymie).
Triplet du Lion
Le triplet du Lion, avec M65 (en haut à droite), M66 (en bas à droite) et NGC 3628 (gauche).Sur cette photographie, le Nord pointe vers le coin supérieur gauche.
Le triplet du Lion, avec M65 (en haut à droite), M66 (en bas à droite) et NGC 3628 (gauche).
Sur cette photographie, le Nord pointe vers le coin supérieur gauche.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Lion
Ascension droite (α) 11h 17m
Déclinaison (δ) +13° 25′
Distance 35 000 000 al
(10,7×106 pc)
Magnitude apparente (V) ?
Dimensions apparentes (V) ?
Caractéristiques physiques
Type d'objet Amas de galaxies
Masse M
Dimensions al
(? pc)
Magnitude absolue ?
Couleur (B-V) ?
Découverte
Découvreur(s) ?
Date ?
Désignation(s) Groupe de M66, Arp 317, LGG 231,
NOGG P1 533, NOGG P2 543
Liste des amas de galaxies

Le triplet du Lion (aussi appelé le Groupe de M66) est un petit amas de galaxies situé à environ 35 millions d'années-lumière dans le constellation du Lion. Cet amas regroupe les galaxies spirales M65, M66, et NGC 3628.

Membres[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous liste les galaxies qui ont été identifiées comme faisant partie de l'amas, d'après le Nearby Galaxies Catalog[1], et le Lyons Groups of Galaxies Catalog (LGG)[2].

Membres du Triplet du Lion
Nom Type α (J2000.0) δ (J2000.0) Redshift (km/s) Magnitude apparente
M65 SAB(rs)a 11h 18m 56,0s +13° 05′ 32″ 807 ± 3 10.3
M66 SAB(s)b 11h 20m 15,0s +12° 59′ 30″ 727 ± 3 9.7
NGC 3628 SAb pec 11h 20m 17,0s +13° 35′ 23″ 843 ± 1 9.4

Quelques sources indiquent qu'une ou deux autres galaxies proches pourraient faire partie de cet amas.

Groupe de Galaxies Proches[modifier | modifier le code]

Le Groupe de M96 est assez proche de ce groupe du Triplet[3]. Ces deux groupes pourraient être une partie d'un bien plus grand groupe[3], certaines simulations tendent à prouver que le Triplet du lion fait partie du groupe de M96[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) R. B. Tully, Nearby Galaxies Catalog, Cambridge, Cambridge University Press,‎ 1988 (ISBN 978-0-521-35299-4, lien LCCN?)
  2. (en) A. Garcia, « General study of group membership. II - Determination of nearby groups », Astronomy and Astrophysics Supplement, vol. 100,‎ 1993, p. 47-90 (lire en ligne)
  3. a et b (en) L. Ferrarese, H. C. Ford, J. Huchra, R. C. Kennicutt Jr., J. R. Mould, S. Sakai, W. L. Freedman, P. B. Stetson, B. F. Madore, B. K. Gibson, J. A. Graham, S. M. Hughes, G. D. Illingworth, D. D. Kelson, L. Macri, K. Sebo, N. A. Silbermann, « A Database of Cepheid Distance Moduli and Tip of the Red Giant Branch, Globular Cluster Luminosity Function, Planetary Nebula Luminosity Function, and Surface Brightness Fluctuation Data Useful for Distance Determinations », Astrophysical Journal Supplement, vol. 128,‎ 2000, p. 431-459 (lire en ligne)
  4. (en) P. Fouque, E. Gourgoulhon, P. Chamaraux, G. Paturel, « Groups of galaxies within 80 Mpc. II - The catalogue of groups and group members », Astronomy and Astrophysics Supplement, vol. 93,‎ 1992, p. 211-233 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]