Bélier (astrologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bélier (homonymie).

Bélier

Représentation en noir du symbole illustrant le signe Bélier en astrologie.

Représentation symbolique du signe Bélier.

Période Du 21 mars
au 20 avril
Place dans le zodiaque 1er signe
Élément Feu
Polarité Masculin
Mode Cardinal
Maison associée Maison 1
Astre(s) gouvernant(s) Mars
Opposé polaire Balance


Le signe astrologique du Bélier, lié aux personnes nées entre le 21 mars et le 20 avril en astrologie tropicale, correspond pour celle-ci (la plus populaire en Occident) à un angle compris entre zéro degré et 30 degrés comptés sur l'écliptique (le cercle des signes du zodiaque) à partir du point vernal[1]. Il est associé à la constellation du même nom en astrologie sidérale.

Le Signe du Bélier est lié à l'élément classique du Feu; il partage cet élément avec le Sagittaire et le Lion[2]. Son signe opposé dans le zodiaque est la Balance, qui est un Signe d'air. L'astrologue Gustave Lambert Brahy synthétise le signe du Bélier par les trois mots-clef suivants: Initiative (c'est lui qui le met en italiques), Entreprise, Audace[3]. Le Bélier est un passionné, il se montre direct, courageux, indépendant et ambitieux. Il peut aussi se révéler peu diplomate et agressif[4].


Selon Jacques Halbronn, il y a un décalage entre l'image du bélier et l'équinoxe de printemps lequel correspond à un temps de passage entre l'Hiver et l'Eté, marqué par une certaine indétermination, un changement de registre, tout comme à l'équinoxe d'automne. L'axe équinoxial et l'axe solsticial sont antagonistes, l'un étant dans les demi-mesures et l'autre dans les extrêmes.

D'après Claude Ptolémée et son Tetrabiblos, le 1er décan du Bélier est gouverné par Mars, le 2e décan par le Soleil, et le 3e décan par Vénus.

Histoire et mythologie[modifier | modifier le code]

Dans la mythologie grecque, cette constellation représenterait le bélier volant Chrysomallos, chevauché par Phrixos, dont la Toison d'or a inspiré la saga de Jason.

Illustrations[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Barbault, Traité pratique d'astrologie, ed. Seuil, 1961, ISBN 2-02-001899-3, pp. 23 et 26
  2. André Barbault, Traité pratique d'astrologie, ed. Seuil, 1961, ISBN 2-02-001899-3, p. 84
  3. Gustave Lambert Brahy, Soyez vous aussi astrologue, Coll. La Roue Céleste, Éd. Dervy-Livres, 1982, ISBN 2850760560, p. 81.
  4. "Votre santé et l'astrologie", Hadès, éditions Hadès, chapitre II, page 53.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]