Rho Leonis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Coordonnées : Sky map 10h 32m 48.6719s, +9° 18′ 23.708″

Rho Leonis

Époque J2000.0

Données d'observation
Ascension droite 10h 32m 48,6719s[1]
Déclinaison +09° 18′ 23,708″[1]
Constellation Lion
Magnitude apparente 3,842[2]
Caractéristiques
Type spectral B1Iab[2]
Indice U-B -0,95[3]
Indice B-V -0,14[3]
Indice R-I ?
Indice J-K ?
Astrométrie
Vitesse radiale +42,0 km/s[4]
Mouvement propre μα = -5,57 mas/a[1]
μδ = -3,59 mas/a[1]
Parallaxe 0,57 0,82 mas[1]
Distance 2 800 al
(870 pc)
Caractéristiques physiques
Masse  M
Rayon  R
Gravité de surface (log g) 3,09[5]
Luminosité L
Température 24 200 K[5]
Métallicité (Fe/H) -0,89[5]
Rotation 60 km/s[6]
Âge a

Autres désignations

47 Leo, HR 4133, BD+10 2166, HD 91316, SAO 118355, FK5 396, HIP 51624[2]

Rho Leonis (ρ Leo) est une étoile bleue-blanche de 4ème magnitude de la constellation du Lion.

Rho Leonis est une étoile supergéante de type spectral B1Iab qui possède une magnitude apparente de +3,84. Sa distance est estimée à environ 870 parsecs, et elle est à 690 parsecs au-dessus du plan de la Voie lactée. C'est une étoile en fuite qui se déplace à environ 1,56 unité astronomique par an[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) M.A.C. Perryman et al., « The HIPPARCOS Catalogue », Astronomy & Astrophysics, vol. 323,‎ juillet 1997, p. L49–L52 (Bibcode 1997A&A...323L..49P, résumé)
  2. a, b et c (en) V* rho Leo -- Variable Star sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg
  3. a et b (en) H. L. Johnson, B. Iriarte, R. I. Mitchell et W. Z. Wisniewskj, « UBVRIJKL photometry of the bright stars », Communications of the Lunar and Planetary Laboratory, vol. 4, no 99,‎ 1966 (Bibcode 1966CoLPL...4...99J, résumé)
  4. (en) Ralph Elmer Wilson, General Catalogue of Stellar Radial Velocities, Washington, Carnegie Institution of Washington,‎ 1953 (Bibcode 1953QB901.W495....., lire en ligne)
  5. a, b et c (en) Douglas R. Gies et David L. Lambert, « Carbon, nitrogen, and oxygen abundances in early B-type stars », Astrophysical Journal, vol. 387,‎ 10 mars 1992, p. 673–700 (DOI 10.1086/171116, Bibcode 1992ApJ...387..673G, résumé)
  6. (it) P. L. Bernacca et M. Perinotto, « A catalogue of stellar rotational velocities », Contributi Osservatorio Astronomico di Padova in Asiago, vol. 239, no 1,‎ 1970 (Bibcode 1970CoAsi.239....1B, résumé)
  7. (en) J. T. Lauroesch et David M. Meyer, « Variable Na I Absorption oward ρ Leonis: Biased Neutral Formation in the Diffuse Interstellar Medium? », The Astrophysical Journal, vol. 591, no 2,‎ juillet 2003, p. L123-L126 (DOI 10.1086/377164, Bibcode 2003ApJ...591L.123L, résumé)