Le Parrain 3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Parrain.

Le Parrain, 3e partie

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du film Le Parrain (The Godfather en VO)

Titre québécois Le Parrain III
Titre original Mario Puzo's The Godfather: Part III
Réalisation Francis Ford Coppola
Scénario Mario Puzo (d'après son roman)
Francis Ford Coppola
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Pictures
Zoetrope Studios
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film de gangsters
Sortie 1990
Durée 163 minutes (h 43)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Parrain, 3e partie (Mario Puzo's The Godfather: Part III) est un film américain réalisé par Francis Ford Coppola, sorti en 1990.

Dernier volet de la trilogie inspirée de l'œuvre de Mario Puzo, il est sorti dix-huit ans après Le Parrain et seize ans après Le Parrain, 2e partie.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1978, âgé de près de soixante ans, Michael Corleone souhaite faire entrer les affaires de « la famille » dans la légalité. Il multiplie les dons à l'Église et s'est attiré les bonnes grâces de l'archevêque Gilday, directeur de la banque du Vatican. Gilday, au bout du rouleau, lui demande une avance de 769 millions de dollars. Il accepte en échange de l'acquisition du contrôle d'une importante société immobilière, Banco Immobiliare, détenue par le Vatican. Sur le plan de sa vie privée, Michael désespère de trouver un successeur. Son fils unique lui annonce en effet sa volonté de devenir chanteur d'opéra. Pendant ce temps, un gangster du nom de Joey Zasa fait exécuter tous les mafiosi de la commission à Atlantic City.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Le scénario se base en partie sur le scandale de Banco Ambrosiano. De fait, une partie des personnages fictifs du film sont inspirés de personnes réelles. C'est le cas de l'évêque Gilday (inspiré de Paul Casimir Marcinkus), du cardinal Lamberto (inspiré de Albino Luciani) et de Don Licio Lucchesi (inspiré de Licio Gelli).

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le rôle de Mary Corleone joué par Sofia Coppola était initialement prévu pour Winona Ryder. Ce film n'est pas la première apparition de Sofia Coppola dans un film de son père. C'est elle qui « jouait » l'enfant qui se fait baptiser à la fin du premier film. Elle était alors âgée de trois jours. De plus, dans Le Parrain 2, elle apparait comme figurante sur le bateau des émigrés italiens à Ellis Island.
  • La musique est signée du père de Francis Ford Coppola, Carmine Coppola. On trouve aussi au générique Talia Shire, la sœur de Francis Ford Coppola.
  • Alec Baldwin, Matt Dillon, Val Kilmer, Charlie Sheen et Nicolas Cage ont tenté d'obtenir le rôle de Vincent Mancini finalement attribué à Andy García.
  • Francis Ford Coppola souhaitait que le film soit intitulé La Mort de Michael Corleone mais ce choix n'a pas été accepté par le studio de production.
  • La mère de Martin Scorsese, Catherine Cappa, qui joue habituellement des rôles secondaires dans certains des films de son fils, tient ici un petit rôle dans une séquence avec Andy Garcia. Il faut rappeler que Martin Scorsese et Francis Ford Coppola sont des amis très proches.

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Le film a été nommé à sept reprises aux Oscars 1991 mais n'en a remporté aucun : meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur dans un second rôle pour Andy Garcia, meilleur montage, meilleure chanson originale (Promise Me You'll Remember), meilleure direction artistique et meilleure photographie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]