Oscar du meilleur réalisateur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’Oscar du meilleur réalisateur (Academy Award for Best Director) est une récompense cinématographique américaine décernée chaque année, depuis 1929 par l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences (AMPAS), laquelle décerne également tous les autres Oscars.

Exception faite de la 1re cérémonie des Oscars, qui fut la seule fois dans l'histoire des Oscars où deux réalisateurs furent récompensés, l'un pour une comédie l'autre pour un film dramatique, ce prix récompense un travail de réalisation cinématographique, jugé comme étant le meilleur de l'année écoulée par l'Académie hollywoodienne. Il couronne donc le metteur en scène d'un long métrage, sans distinction au niveau du genre (drame, comédie, film de guerre etc.). Le lauréat est choisi parmi cinq personnalités nommés au préalable.

Historique[modifier | modifier le code]

De tous les Oscars du meilleur réalisateur (86 en 2014), seuls 26 ne furent pas décernés conjointement à l'Oscar du meilleur film. Seules quatre œuvres ont été récompensées par l'Oscar du meilleur film sans que leurs réalisateurs ne fussent nommés pour leur mise en scène : Les Ailes en 1929, Grand Hotel en 1932, Miss Daisy et son chauffeur en 1990 et Argo en 2013. À l'inverse, il faut remonter à l'origine de la manifestation pour trouver des cinéastes récompensés pour leur réalisation sans que leur film ait concouru au titre de « meilleur film » comme Lewis Milestone en 1929 pour Two Arabian Knights et Frank Lloyd en 1930 pour The Divine Lady.

John Ford est le réalisateur le plus récompensé dans cette catégorie avec quatre trophées gagnés. Il est suivi de Frank Capra et William Wyler avec trois statuettes chacun. Wyler obtient également le record de nominations pour cette distinction (douze au total). 16 réalisateurs ont remporté ce prix à deux reprises :

Seuls deux réalisateurs ont remporté la statuette deux années consécutives : John Ford en 1941 pour Les Raisins de la colère et en 1942 pour Qu'elle était verte ma vallée, ainsi que de Joseph L. Mankiewicz en 1950 pour Chaînes conjugales et en 1951 pour Ève.

Kathryn Bigelow est la première femme à remporter cette récompense pour le film Démineurs en 2010. Jusque là seules trois femmes avaient été nommées dans cette catégorie : Jane Campion (lauréate de la Palme d'or au festival de Cannes), Sofia Coppola et Lina Wertmüller.

Frank Lloyd est le seul réalisateur à avoir été nommé pour trois films lors de la même cérémonie : en avril 1930 pour Le Torrent fatal, Drag et The Divine Lady (il remporta l'Oscar pour ce dernier).

Deux cinéastes ont été nommés deux fois, pour la mise en scène de deux longs métrages différents, lors de la même cérémonie : Michael Curtiz en 1939 pour Les Anges aux figures sales et Rêves de jeunesse, et Steven Soderbergh en 2001 pour Erin Brockovich, seule contre tous et Traffic (il remporta l'Oscar pour ce dernier).

Cinq cinéastes ont remporté la statuette pour leur première réalisation : Delbert Mann en 1956, Robert Redford en 1981, James L. Brooks en 1984, Kevin Costner en 1991 et Sam Mendes en 2000.

Les cinéastes américains à avoir décroché l'Oscar, sur 84 cérémonies, sont très largement majoritaires. Neuf Britanniques (David Lean, Tony Richardson, Carol Reed, John Schlesinger, Richard Attenborough, Anthony Minghella, Sam Mendes, Danny Boyle et Tom Hooper), un Canadien (James Cameron) et un Néo-Zélandais (Peter Jackson) ont obtenu la statuette. Par ailleurs, David Lean et Ang Lee sont les seuls non-Américains à avoir été sacrés deux fois « meilleur réalisateur ».

En dehors du monde anglo-saxon, on note qu'un Tchécoslovaque (Milos Forman, pour son premier Oscar), un Italien (Bernardo Bertolucci), un Polonais (Roman Polanski, également de nationalité française), un Taïwanais (Ang Lee), un Français (Michel Hazanavicius) et un Mexicain (Alfonso Cuarón) ont été récompensés dans cette catégorie. Néanmoins, Lewis Milestone était russe, William Wyler suisse, Frank Capra italien, Elia Kazan grec, Mike Nichols allemand et Fred Zinneman et Billy Wilder autrichiens avant d'être naturalisés américains mais tous reçurent leurs trophées sous bannière américaine.

Avec les échecs répétés dans cette catégorie de Federico Fellini, Ingmar Bergman, François Truffaut et Akira Kurosawa, on remarque, depuis la création des Oscars, que toutes les mises en scène distinguées, en dehors des œuvres du cinéma muet, l'ont été pour des longs métrages tournés intégralement ou très majoritairement en langue anglaise (l'anglais est par exemple largement dominant dans Traffic de Soderbergh bien que plusieurs séquences aient été tournées en espagnol). À noter qu'en 2007, Clint Eastwood avait raté un troisième Oscar du meilleur réalisateur pour Lettres d'Iwo Jima, film de guerre intégralement joué en langue japonaise.

Six personnalités ont été nommées à la fois en tant que meilleur acteur et meilleur réalisateur pour un même film mais aucun n'a réussi le doublé. Parmi les réalisateurs-acteurs primés pour leur mise en scène et non pour leur interprétation, on compte : Woody Allen (Annie Hall), Warren Beatty (Reds), Kevin Costner (Danse avec les loups), et Clint Eastwood (Impitoyable et Million Dollar Baby). Laurence Olivier (Hamlet) et Roberto Benigni (La vie est belle) ont, quant à eux, été couronnés en tant qu'acteurs et non en tant que metteurs en scène.

Bien que les Oscars soient considérés comme les prix cinématographiques les plus prestigieux, censés honorer les meilleurs cinéastes internationaux, on remarque que pléthore de réalisateurs célébrés par la profession, la critique et le public ou des figures incontournables de l'histoire du cinéma n'ont jamais obtenu la récompense. Ils ont, pour la plupart, été nommés à plusieurs reprises. Parmi eux, on compte notamment :

La plus grosse polémique a concerné l'omission dans les palmarès de Martin Scorsese, metteur en scène américain majeur, qui a dû attendre sa sixième nomination en 2007 pour être enfin récompensé grâce aux Infiltrés.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Note : L'année indiquée est celle de la cérémonie, récompensant les films sortis au cours de l'année précédente[1]. Les lauréats sont indiquées en tête de chaque catégorie et en caractères gras.

Années 1920-1930[modifier | modifier le code]

Années 1940[modifier | modifier le code]

Années 1950[modifier | modifier le code]

Années 1960[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Nominations multiples[modifier | modifier le code]

12 : William Wyler
8 : Billy Wilder
7 : Fred Zinnemann, David Lean, Woody Allen, Martin Scorsese, Steven Spielberg
6 : Frank Capra
5 : Frank Lloyd, Michael Curtiz, John Ford, King Vidor, Alfred Hitchcock, George Stevens, Elia Kazan, John Huston, Robert Altman
4 : Joseph L. Mankiewicz, Stanley Kubrick, Sidney Lumet, Mike Nichols, Francis Ford Coppola, Peter Weir, Clint Eastwood
3 : Stanley Kramer, Arthur Penn, Ingmar Bergman, Sydney Pollack, Milos Forman, Oliver Stone, David Lynch, Ridley Scott, Roman Polanski, Stephen Daldry, Joel Coen, Ang Lee, David O. Russell
2 : George Lucas, Warren Beatty, Bernardo Bertolucci,Peter Jackson, Mike Leigh, Stephen Frears, Quentin Tarantino, James Cameron, Jason Reitman Ethan Coen, David Fincher, Terrence Malick, Alexander Payne, Steven Soderbergh

Récompenses multiples[modifier | modifier le code]

4 : John Ford
3 : Frank Capra, William Wyler
2 : Frank Borzage, Clint Eastwood, Milos Forman, Elia Kazan, David Lean, Ang Lee, Frank Lloyd, Joseph L. Mankiewicz, Leo McCarey, Lewis Milestone, Steven Spielberg, George Stevens, Oliver Stone, Billy Wilder, Robert Wise, Fred Zinnemann

Récompenses par nationalité[modifier | modifier le code]

Les Oscars, qui se déroulent aux États-Unis, se veulent en le reflet de l'industrie cinématographique hollywoodienne, et la grande majorité des lauréats sont américains. Cependant, certains cinéastes ayant obtenu l'Oscar du meilleur réalisateur n'ont pas la nationalité américaine ou sont d'origine étrangère.

Par réalisateur[modifier | modifier le code]

Par nationalité[modifier | modifier le code]

  • 63 : Drapeau : États-Unis
  • 10 : Drapeau : Royaume-Uni
  • 4 : Drapeau : Italie-Drapeau : Autriche
  • 3 : Drapeau : Suisse
  • 2 : Drapeau : Tchécoslovaquie-Drapeau : Écosse-Drapeau : France-Drapeau : Russie-Drapeau : Grèce
  • 1 : Drapeau : Pologne-Drapeau : Nouvelle-Zélande-Drapeau : Allemagne-Drapeau : Taïwan

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Durant les premières années, les trophées récompensaient des films sortis sur une période d'un an allant d'août à août. Depuis 1934, les films sélectionnés doivent être sortis en salle durant l'année civile précédent la cérémonie. Exemple : Danny Boyle a gagné l'Oscar du meilleur réalisateur lors de la 81e cérémonie des Oscars du 22 février 2009 pour un film, Slumdog Millionaire, sorti sur les écrans en 2008.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]