Le Crès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Crès
Le lac du Crès
Le lac du Crès
Blason de Le Crès
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Hérault
Arrondissement Montpellier
Canton Castelnau-le-Lez
Intercommunalité Montpellier Agglomération
Maire
Mandat
Pierre Bonnal
2014-2020
Code postal 34920
Code commune 34090
Démographie
Population
municipale
8 250 hab. (2011)
Densité 1 413 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 38′ 53″ N 3° 56′ 23″ E / 43.6481, 3.9397 ()43° 38′ 53″ Nord 3° 56′ 23″ Est / 43.6481, 3.9397 ()  
Altitude Min. 29 m – Max. 83[1] m
Superficie 5,84 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative d'Hérault
City locator 14.svg
Le Crès

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique d'Hérault
City locator 14.svg
Le Crès

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Crès

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Crès

Le Crès (en occitan Lo Crèç) est une commune française située dans le département de l'Hérault et la région Languedoc-Roussillon en périphérie de Montpellier. Ses habitants sont appelés les Cressois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

Le Crès se situe à 6 km environ à l'est de Montpellier. La partie sud de son agglomération est traversée par la route départementale 613 (ancienne N113) se dirigeant vers Nîmes, dans le Gard. La partie nord l'est par la route départementale 65 qui détourne le trafic routier vers le nord de Montpellier.

Le Crès se situe à mi-chemin entre la mer Méditerranée et les premiers reliefs du Pic Saint Loup plus au nord. Son environnement composé autrefois de Garrigues est aujourd'hui dominé par les habitations. Le poumon vert de la commune se situe aujourd'hui le long des berges du Salaison ainsi qu'autour du Lac. Les zones de garrigues se réduisent à mesure de l’avancée des nouvelles constructions. Sur son territoire se trouve un lac de deux hectares et une rivière nommée le Salaison qui a donné son nom à la partie nord de la ville.

Son climat est de type méditerranéen, avec des étés chauds et secs, des automnes pluvieux et des hivers venteux. La proximité de la mer (environ à 12 km à vol d'oiseau) permet toutefois un écrêtement des températures l'été et à contrario des gelées moins sévères et moins fréquentes l'hiver.

L'influence de la mer diminue à mesure que l'on s'éloigne de la commune par nord avec des extremum de température plus prononcés.

Les vents proviennent de deux directions principales : le Sud-Est, on parle de vent marin généralement doux et humide l'hiver, frais l'été.

Le mistral, vent froid et sec l'hiver, sec l'été et parfois très chaud quand il joue le rôle de foehn.

Depuis décembre 2006, l'ouest de la commune se situe à proximité du parcours de la ligne 2 du tramway de la Communauté d'agglomération Montpellier Agglomération. Une passerelle à la hauteur du collège de la Voie domitienne permet d'atteindre la station Via Domitia.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La ville dispose d'un arrêt de tramway de la ligne 2 : "Via Domitia" (situé sur la commune voisine de Castelnau-le-Lez) où le tramway ne circule que sur une seule voie. Également un bus partant du quartier Maumarin et allant en direction de Notre-Dame de Sablassou (qui est un arrêt du Tramway 2) est à la disposition des Cressois.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières traces de vie humaine dans la commune remontent au Néolithique (-3800).

Pendant l'Ancien Régime, Le Crès a formé une seule paroisse avec Castelnau-le-Lez, sous les noms successifs de Castelnau-lès-Montpellier et Castelnau-Le Crès. Au début du XIXe siècle, le village du Crès, isolé de celui de Castelnau par une garrigue se développe et obtient des équipements propres : son propre curé en 1830, une école communale, son cimetière, etc. Les habitants demandent l'érection du Crès en commune en 1846, 1849 et l'obtiennent finalement le 30 septembre 1872 avec un décret présidentiel d'Adolphe Thiers. La superficie originelle de la commune est proportionnelle à sa part dans la population de Castelnau-Le Crès[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1873 1876 Eugène Reboul
1876 1888 Claude Perrier
1888 1893 François Devèze
1893 1901 Léon Galibert
1901 1904 Jacques Bastide
1904 1915 Laurent Jaffier
1915 1925 Jules Brun
1925 1932 Joseph Reboul
1932 1944 Louis Rouquairol
1944 1947 Raoul Royer
1947 1953 Louis Gras
1953 1969 Fernand Rouche
1969 1994 Julien Quet
1994 1995 Alain Banton
1995 2001 Jean-Marie Rouche DVD
2001 en cours Pierre Bonnal PS Cadre de la Sécurité sociale
Conseiller général
Vice-président de la Communauté d'Agglomération de Montpellier
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 8 250 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1872. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
322 309 289 269 327 323 335 347 334
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
356 385 449 444 435 535 650 1 388 4 529
1982 1990 1999 2005 2006 2010 2011 - -
6 088 6 601 6 800 6 756 6 788 8 005 8 250 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

La fête locale a lieu chaque année et débute le premier vendredi suivant le 15 août. Elle se déroule principalement sur la place du Marché et les rues avoisinantes, (près de la mairie) ainsi que dans les arènes.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église paroissiale date du XIe siècle.

La présence de la Voie Domitienne est rappelée par deux bornes milliaires : celle dite de Tibère dans la façade sud de l'église et l'autre dite Auguste dans le rond-point Caius Domitius (Avenue du Mistral). La voie traverse la commune depuis l'impasse du Gué à l'est jusqu'au rond-point Caius Domitius à l'ouest.

Une carrière exploitée des années 1960 à 1990 est aménagée en lac et parcours de loisirs depuis le milieu des années 1990.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • B.Boulet & P.Reboulin, Le Crès, histoire d'un village en garrigue, Maury, 2000.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le Crès sur le site de l'Institut géographique national
  2. « Le tram et la rocade réunissent Castelnau et Le Crès », article paru dans Midi libre, 30 juillet 2006. Le correspondant du journal mêle rappels historiques et études géographiques pour voir l'importance de la ligne 2 du tramway dans l'évolution du territoire des deux communes.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011