Clapiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Clapiers
Le vieux centre de Clapiers vu depuis Jacou.
Le vieux centre de Clapiers vu depuis Jacou.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Hérault
Arrondissement Montpellier
Canton Montpellier-2
Intercommunalité Montpellier Agglomération
Maire
Mandat
Éric Penso
2014-2020
Code postal 34830
Code commune 34077
Démographie
Gentilé Clapiérois
Population
municipale
5 265 hab. (2011)
Densité 685 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 39′ 30″ N 3° 53′ 21″ E / 43.6583333333, 3.88916666667 ()43° 39′ 30″ Nord 3° 53′ 21″ Est / 43.6583333333, 3.88916666667 ()  
Altitude 25 m (min. : 25 m) (max. : 126 m)
Superficie 7,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative d'Hérault
City locator 14.svg
Clapiers

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique d'Hérault
City locator 14.svg
Clapiers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Clapiers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Clapiers

Clapiers (en occitan languedocien Clapiés) est une commune française située dans le département de l'Hérault et la région Languedoc-Roussillon en périphérie de Montpellier.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

Clapiers est limitrophe de Montpellier. C'est le Lez qui fait la frontière naturelle entre les deux communes.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune doit son nom au fait qu'un village nommé Clapiés (racine « clapás » en occitan languedocien, « pierrier » en français) a été bâti sur une colline rocailleuse. Les premières traces d'habitats sont des villas agricoles gallo-romaines. Puis il y eut un village fortifié au Moyen Âge dont il ne reste que peu de traces aujourd'hui. Jusqu'à la première moitié du XXe siècle, la commune de Clapiers était de type rural puis elle a été entraînée, dans les années 1960, par la progression démographique de Montpellier.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Clapiers Blason D'azur au clocher d'or ouvert et ajouré du champ posé sur une terrasse aussi d'or, et accosté de deux pins de sinople fûtés au naturel, surmontés, celui de dextre, d'une croix cléchée et pommetée d'or remplie de gueules et, celui de senestre, d'un tau d'or.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1981 2014 Pierre Maurel PS Conseiller général

Vice-président du conseil général

2014   Éric Penso    
Les données manquantes sont à compléter.

Divers[modifier | modifier le code]

Un Conseil Municipal des Jeunes (C.M.J.) composé d'enfants (C.M.1-6ème) est élu tous les 2 ans.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 5 265 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
168 174 212 188 243 266 284 279 277
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
288 258 318 310 245 216 220 251 304
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
307 301 302 275 286 325 325 317 309
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
326 374 867 1 900 3 478 4 631 4 939 5 265 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La petite ville de Clapiers a une église qui porte le nom de St Antoine datant du XIIe siècle.
  • La mairie au centre ville (l'ancien village) occupe les bâtiments de l'ancienne école élémentaire.
  • Ce centre-ville a une partie ancienne autour de l'église et de la mairie.
  • La ville de Clapiers est entourée de vignes (il ne reste que quatre exploitations viticoles).
  • Sur l'esplanade de la ville se trouve une ancienne éolienne.
  • La commune a aussi un parcours sportif dans la forêt qui l'entoure où l'on peut également se promener, des terrains de tennis (récemment réhabilités), un centre de jeux aquatique, un camping, un skatepark repeint récemment, ainsi qu'une médiathèque (Albert Camus) inaugurée en 2010 et plusieurs stades de foot, dont un qui a la meilleure pelouse de la région, ce qui attira le Paraguay en 1998 et les Tonga en 2007.
  • Dans le parc communal Max Leenhardt se trouve une mare.
  • Un jeu de piste, une balade culturelle (appelée "le chemin des peintres") et un sentier botanique sont à la disposition des Clapiérois.
  • Un espace Tourisme-Europe-Avenir-Emploi est ouvert de temps en temps.

Festivités et événements[modifier | modifier le code]

Chaque années ont lieu :

  • Le festival de la tomate
  • Le festival "la Rue Râle" (arts de la rue)
  • Les marchés aux puces
  • La fête du marché
  • Le marché de Noël
  • Le carnaval
  • Clap'Famille

Faune et Flore[modifier | modifier le code]

La forêt de Clapiers représente 178 hectares (dont 122 hectares de forêt communale) de garrigue. La forêt communale est soumise au régime forestier de l'ONF (Office National des Forêts). Elle est constituée à (selon la ville de Clapiers) :

Tourisme[modifier | modifier le code]

L'espace Tourisme-Europe-Avenir-Emploi qui se situe à l'OSTAU (ancienne M.J.C.) apporte de la documentation. Un camping-parc aquatique 4 étoiles accueil le public tout le long de l'été.

Transport[modifier | modifier le code]

Clapiers étant dans Montpellier Agglomération, la T.A.M. (Transports de l'Agglomération de Montpellier) s'occupe des transports en commun. Les lignes de bus 22 et 36 (transport à la demande) desservent Clapiers. Un tramway (ligne 5) est prévu pour 2017 (en attendant la ligne 2 passe à Jacou).

Système Educatif[modifier | modifier le code]

La commune de Clapiers possède une crèche, une école maternelle, deux écoles élémentaires et un collège qui accueille les enfants de Clapiers, d'Assas, de Guzargues et Saint-Croix de Quintillargues. Le lycée de secteur de la commune est le lycée Frédéric Bazille-Agropolis, de Montpellier.

Sports[modifier | modifier le code]

Spécialité culinaire[modifier | modifier le code]

Les Pétoules de Clapiers, exclusivement vendues au village, sont une sorte de petite meringue aux fruits.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011


Liens externes[modifier | modifier le code]