Cournonsec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cournonsec
Vue générale
Vue générale
Blason de Cournonsec
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Hérault
Arrondissement Montpellier
Canton Pignan
Intercommunalité Montpellier Agglomération
Maire
Mandat
Régine Illaire
2014-2020
Code postal 34660
Code commune 34087
Démographie
Gentilé Cournonsécois
Population
municipale
2 566 hab. (2011)
Densité 213 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 32′ 58″ N 3° 42′ 20″ E / 43.5494444444, 3.70555555556 ()43° 32′ 58″ Nord 3° 42′ 20″ Est / 43.5494444444, 3.70555555556 ()  
Altitude 63 m (min. : 34 m) (max. : 156 m)
Superficie 12,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative d'Hérault
City locator 14.svg
Cournonsec

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique d'Hérault
City locator 14.svg
Cournonsec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cournonsec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cournonsec

Cournonsec (en occitan Cornonsec) est une commune française située dans le département de l'Hérault et la région Languedoc-Roussillon.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

Le village est situé à l'extrême Ouest de l'agglomération de Montpellier dont elle est membres. Cournonsec est un beau et vieux village, construit sur une petite colline. La périurbanisation de ces dernières décennies a entraîné une Conurbation du village de Cournonsec et de Cournonterral. La rivière la Vène y prend sa source pour, après un parcours de 12 km et la traversée de Montbazin et Gigean se jetter dans l'Etang de Thau, en face de Sète.

Voie de communication et transports[modifier | modifier le code]

En venant de Montpellier, prendre la D5 direction Pignan, Cournonterral, Cournonsec.
Ou en venant de Sète, direction Gigean, Montbazin, Cournonsec. Vous arriverez alors face à un beau et vieux village.

La D5 est la principale voie de communication pour accéder à Cournonsec. La commune est desservie par les lignes de bus 34 et 38 de la TAM. Un projet d'extension de la ligne 2 du tramway de Montpellier, pour desservir le canton de Pignan jusqu'à Cournonsec est prévue[1].

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la populaion et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2009, le revenu net moyen par foyer fiscal à Cournonsec était de 24 453 €[2].

Emplois et entreprises[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors de la première rebellion huguenote Cournonsec fut prise, le 7 avril 1622, par les troupes catholiques de Henri de Montmorency et du comte de Châtillon.

Lors de la Révolution française, les citoyens de la commune se réunissent au sein de la société révolutionnaire, baptisée « société des amis de la constitution et de l’égalité » en 1792[3].

Le « vieux village »[modifier | modifier le code]

La partie la plus ancienne est appelée « vieux village ». Cette ici que l'on peut, notamment, observer le château, son horloge et sa cloche ; la maison du juge où l'on rendait justice ; le temple protestant ; ainsi qu'un vieux cimetière protestant également. Son allure médiévale le rend alors très intéressant : grâce au sol dallé, à ses anciennes maisons et à ses ruelles étroites.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le mot Cournonsec viendrait, d'après ce que racontent les anciens du village, de Hannibal. Lors de sa traversée, il serait passé par la plaine avec toutes ses troupes. Recherchant un endroit où camper, il envoya ses éclaireurs. Lorsqu’ils revinrent, ils lui dirent qu'il y avait près d'une colline, une source (soit le Coulazou, soit la Vène) et un endroit pour camper. Il répondit alors "cournon" qui voulait dire " pourquoi pas "...

Le fait que Cournonsec est sur une colline de roche ; sans eau, ni terre on lui donna le suffixe de " sec "... ce qui donna Cournonsec ! (Cournonterral, le village voisin, est quant à lui dans l'axe du "terral" (un vent des terres)).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1983 mars 2014 Jean-Pierre Moure PS Conseiller général, président de Montpellier Agglomération
mars 2014 En cours Régine Illaire PS Conseillère communautaire Montpellier Agglomération

Environnement[modifier | modifier le code]

La commune inclut trois ZNIEFF :

  • La ZNIEFF de la plaine de Fabrègues à Poussan, 3 330 ha de terrains en friche et terrains vagues (habitat déterminant) répartis entre les communes de Cournonsec, Cournonterral, Fabrègues, Gigean, Montbazin, Pignan, Poussan, et Saussan[4].
  • La ZNIEFF du causse d'Aumelas et Montagne de La Moure, 16 237 ha de terrains en friche et terrains vagues (habitat déterminant) répartis entre 16 communes[5],[6].
  • la ZNIEFF des pelouses des Cresses, 49 ha de terrains en friche et terrains vagues (habitat déterminant) répartis entre Cournonsec et Montbazin[7].

La commune inclut aussi une zone de protection spéciale (ZPS) Natura 2000 dans le cadre de la directive Oiseaux :

la ZPS de la plaine de Fabrègues-Poussan, 3 288 ha sur les mêmes communes que la ZNIEFF du même nom[8]. Le couvert du terrain est composé de 52 % de plantations d'arbres à dominante de vignes mais incluant aussi des vergers et dehesas, 25 % d'autres terres arables, et six autres types d'occupation de terrain (forêts, pelouses, etc).
L'ensemble de zones cultivées, haies et petits bois, abrite l'une des dernières populations languedociennes de la pie-grièche à poitrine rose (Lanius minor) qui a fortement régressé en France ; le rollier d'Europe (Coracias garrulus) dont la répartition en France est quasiment limitée aux régions Provence-Alpes-Côte-d'Azur et Languedoc-Roussillon ; et l'outarde canepetière (Tetrax tetrax) qui en France est cantonnée aux grandes plaines céréalières du Centre-Ouest et aux plaines méditerranéennes dans le Languedoc et en Provence. Le couvert est favorable à de nombreuses espèces d'oiseaux à forte valeur patrimoniale[9].

Démographie[modifier | modifier le code]

Au dernier recensement, la commune comptait 2566 habitants.

Article détaillé : Recensement en France.
           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
340 430 340 439 464 470 473 456 464
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
467 525 549 574 532 458 461 530 576
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
598 584 565 529 531 503 470 395 430
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
506 555 603 856 1 122 1 964 2 101 2 122 2 566
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2004[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Christophe.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Le Tambourin club Cournonsecois défend les couleurs de Cournonsec en Championnat de France de balle au tambourin. Le ballon sportif cournonsecois club de foot défend les couleurs de Cournonsec en championnat de district.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. [1].
  2. [2].
  3. Jean-François Dubost, « Le réseau des Sociétés Politiques dans le département de l'Hérault pendant la Révolution Française (1789-1795) », Annales historiques de la Révolution française, no 278, 1989. p. 412.
  4. ZNIEFF 910030605 - Plaine de Fabrègues à Poussan sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN.
  5. Les 16 communes de la ZNIEFF du causse d'Aumelas et Montagne de La Moure sont : Aumelas, Cournonsec, Cournonterral, Gignac, Loupian, Montarnaud, Montbazin, Murviel-lès-Montpellier, Pignan, Plaissan, Poussan, Saint-Bauzille-de-la-Sylve, Saint-Pargoire, Saint-Paul-et-Valmalle, Vendémian et Villeveyrac.
  6. ZNIEFF 910015985 - Causse d'Aumelas et Montagne de La Moure sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN.
  7. ZNIEFF 910008354 - Pelouses des Cresses sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN.
  8. Les 10 communes de la ZPS de la plaine de Fabrègues-Poussan sont :
    Cournonsec, Cournonterral, Fabrègues, Gigean, Montbazin, Pignan, Poussan et Saussan.
  9. NATURA 2000 - FR9112020 – ZPS de la plaine de Fabrègues-Poussan.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :