Fontenay-lès-Briis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fontenay.
Fontenay-lès-Briis
L’hôtel de ville.
L’hôtel de ville.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Essonne
Arrondissement Palaiseau
Canton Limours
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Limours
Maire
Mandat
Léopold Le Compagnon
2008-2014
Code postal 91640
Code commune 91243
Démographie
Gentilé Fontenaysiens
Population
municipale
1 881 hab. (2011)
Densité 194 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 37′ 09″ N 2° 09′ 22″ E / 48.619238, 2.155989 ()48° 37′ 09″ Nord 2° 09′ 22″ Est / 48.619238, 2.155989 ()  
Altitude Min. 59 m – Max. 170 m
Superficie 9,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Essonne

Voir sur la carte administrative de l'Essonne
City locator 14.svg
Fontenay-lès-Briis

Géolocalisation sur la carte : Essonne

Voir sur la carte topographique de l'Essonne
City locator 14.svg
Fontenay-lès-Briis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fontenay-lès-Briis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fontenay-lès-Briis
Liens
Site web mairie-fontenay-les-briis.fr

Fontenay-lès-Briis[1] (prononcé [fɔ̃ǝnɛ lɛ bʁis] Prononciation du titre dans sa version originale Écouter) est une commune française située à trente kilomètres au sud-ouest de Paris dans le département de l'Essonne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Fontenaysiens[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Position de Fontenay-lès-Briis en Essonne.
Occupation des sols.
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Espace urbain construit 8,0 % 77,89
Espace urbain non construit 6,1 % 59,48
Espace rural 85,9 % 840,00
Source : Iaurif[3]

Fontenay-lès-Briis est située à trente kilomètres au sud-ouest de Paris-Notre-Dame[4], point zéro des routes de France, vingt et un kilomètres au sud-ouest d'Évry[5], douze kilomètres au sud-ouest de Palaiseau[6], huit kilomètres au nord-ouest d'Arpajon[7], neuf kilomètres au sud-ouest de Montlhéry[8], quinze kilomètres au nord-est de Dourdan[9], vingt kilomètres au nord-ouest de La Ferté-Alais[10], vingt et un kilomètres au nord d'Étampes[11], vingt-trois kilomètres à l'ouest de Corbeil-Essonnes[12], trente-trois kilomètres au nord-ouest de Milly-la-Forêt[13].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par la Charmoise. Le parc du château, ainsi que le domaine de Soucy, disposent d'un étang. Celui du domaine de Soucy est aménagé et ouvert au public.

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

Le point le plus bas de la commune est située à cinquante-neuf mètres d'altitude et le point culminant à cent soixante-dix mètres[14].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Briis-sous-Forges Janvry Marcoussis Rose des vents
Briis-sous-Forges N Bruyères-le-Châtel
O    Fontenay-lès-Briis    E
S
Courson-Monteloup &
Saint-Maurice-Montcouronne
Bruyères-le-Châtel Bruyères-le-Châtel

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat de l'Essonne.

Fontenay-lès-Briis, située en Île-de-France, bénéficie d'un climat océanique dégradé, caractérisé par des hivers frais, des étés doux et des précipitations également réparties sur l'année. Les températures moyennes relevées à la station départementale de Brétigny-sur-Orge s'élèvent à 10,8 °C avec des moyennes maximales et minimales de 15,2 °C et 6,4 °C. Les températures réelles maximales et minimales relevées sont de 24,5 °C en juillet et 0,7 °C en janvier, avec des records établis à 38,2 °C le et -19,6 °C le . La situation en grande banlieue de la commune entraîne une moindre densité urbaine et une différence négative de un à deux degrés Celsius avec Paris. De même, la présence de rivières et de champs cause la formation de brumes et brouillards qui grèvent l'ensoleillement, établi à 1 798 heures annuellement, soit cinquante de moins que la capitale. Avec 598,3 millimètres de précipitations cumulées sur l'année et une répartition approximative de cinquante millimètres par mois, la commune est arrosée dans les mêmes proportions que les autres régions du nord de la Loire.

Données climatiques à Fontenay-lès-Briis.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 0,7 1 2,8 4,8 8,3 11,1 13 12,8 10,4 7,2 3,5 1,7 6,4
Température moyenne (°C) 3,4 4,3 7,1 9,7 13,4 16,4 18,8 18,5 15,6 11,5 6,7 4,3 10,8
Température maximale moyenne (°C) 6,1 7,6 11,4 14,6 18,6 21,8 24,5 24,2 20,8 15,8 9,9 6,8 15,2
Ensoleillement (h) 59 89 134 176 203 221 240 228 183 133 79 53 1 798
Précipitations (mm) 47,6 42,5 44,4 45,6 53,7 51 52,2 48,5 55,6 51,6 54,1 51,5 598,3
Source : Climatologie mensuelle à la station départementale de Brétigny-sur-Orge de 1948 à 2002[15],[16].


Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par :

Lieux-dits, écarts et quartiers[modifier | modifier le code]

La commune comporte onze hameaux :

  • Le Bourg
  • Soucy
  • Bel-Air
  • Quincampoix
  • La Roncière
  • Arpenty
  • La Charmoise
  • La Soulodière
  • Verville
  • La Vallée Violette
  • Bligny

Tous les deux ans, ces hameaux s'affrontent à l'occasion de la "Fête du Village" de Fontenay-lès-Briis, organisée sur une journée. Les Fontenaysiens participent à des jeux, aussi bien sportifs que culturels. L'équipe qui a remporté le plus de points sur l'ensemble de ces activités est désignée vainqueur de l'édition. Le palmarès est le suivant :

Année Vainqueur Lieu
2003 Arpenty/La Charmoise/La Soulodière Bel-Air
2005 Soucy Soucy
2007 Soucy Soucy
2009 Soucy La Vallée Violette
2011 Bel-Air/Quincampoix Le Bourg

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'origine du nom de la commune provient de la présence de sources, le lieu était appelé Funtaneto en 670 puis Funtanidus[17]. La commune fut créée en 1793 sous le nom de Fontenay les Briis, l'orthographe actuelle fut introduite en 1801 par le bulletin des lois[18].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge, Fontenay, qui faisait partie des terres et dépendances du monastère de Bruyères-le-Châtel devient un fief indépendant des communes voisines (sous Charles le Chauve).

1561 : Pierre de Ficte, commis du trésorier de l'épargne Jehan de Baillon (seigneur de Janvry), fait échange de rente pour acquérir le fief terre et seigneurie de Soussy. Voir lien externe Chronique du Vieux Marcoussy.*[1]

1581, Ambroise Paré marie sa fille Catherine à François Rousselet, fils de feu Jacques Rousselet et de Marie Boullais, cette dernière apporte la ferme et métairie de Quincampoix sise en la paroisse de Fontenay-les-Briis. Suite : voir lien externe Chronique du Vieux Marcoussy.

1789 : la commune est officiellement créée, sous la Révolution française le 8 septembre, sans le Domaine de Soucy. Le rattachement se fait en 1799.

1828 : vente de la ferme de Bel air dite l'auberge.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 881 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
705 749 757 701 679 596 604 603 623
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
606 584 627 598 622 574 581 553 546
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
566 582 719 922 846 988 997 1 120 1 120
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
847 929 1 168 1 204 1 567 1 707 1 727 1 713 1 882
2011 - - - - - - - -
1 881 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[18] puis Insee à partir de 2004[19].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Fontenay-lès-Briis en 2009 en pourcentages[20].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,1 
90 ans ou +
0,7 
2,8 
75 à 89 ans
3,6 
11,4 
60 à 74 ans
11,3 
24,1 
45 à 59 ans
23,4 
22,5 
30 à 44 ans
23,0 
17,7 
15 à 29 ans
16,3 
21,4 
0 à 14 ans
21,5 
Pyramide des âges en Essonne en 2009 en pourcentages[21].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
0,8 
4,4 
75 à 89 ans
6,7 
11,3 
60 à 74 ans
11,9 
19,9 
45 à 59 ans
20,0 
21,9 
30 à 44 ans
21,4 
20,6 
15 à 29 ans
19,2 
21,7 
0 à 14 ans
20,0 

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Politique locale[modifier | modifier le code]

La commune de Fontenay-lès-Briis est rattachée au canton de Limours, représenté par le conseiller général Nicolas Schoettl (NC), lui-même intégré au canton de Palaiseau et à la quatrième circonscription de l'Essonne, représentée par le député Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP).

L'Insee attribue à la commune le code 91 3 13 243[22]. La commune de Fontenay-lès-Briis est enregistrée au répertoire des entreprises sous le code SIREN 219 102 431. Son activité est enregistrée sous le code APE 8411Z[23].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[24].
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 en cours Léopold Le Compagnon   Ingénieur[25]

Tendances et résultats politiques[modifier | modifier le code]

Élections présidentielles, résultats des deuxièmes tours :

Élections législatives, résultats des deuxièmes tours :

Élections européennes, résultats des deux meilleurs scores :

Élections régionales, résultats des deux meilleurs scores :

Élections cantonales, résultats des deuxièmes tours :

Élections municipales, résultats des deuxièmes tours :

Référendums :

Enseignement[modifier | modifier le code]

Les élèves de Fontenay-lès-Briis sont rattachés à l'académie de Versailles. Elle dispose sur son territoire de l'école primaire Georges Dortet[40].

Santé[modifier | modifier le code]

Le centre médical de Bligny.
  • Fontenay-les-Briis dispose d'un Centre Médical[41] : le domaine de Bligny devient la propriété de la "Société des sanatoriums populaires pour les tuberculeux adultes de Paris" en 1900. La loi sur les associations de 1901 permet à cette société de transformer ses satuts en association, et est reconnue d'utilité publique en 1902. Dans le même temps les travaux de constructions démarrent, jusqu'à l'accueil des premiers malades en 1903. Avec l'aide des religieuses de la congrégations des Sœurs de Saint-Joseph de Cluny, pendant près de 80 ans, l'établissement accueillera jusqu'à 600 malades.

En 1977, la tuberculose étant maîtrisée, l'association devient Centre Médico Chirurgical de Bligny, pour participer au service public hospitalier. Domaines médicaux traités de nos jours :

Services publics[modifier | modifier le code]

  • Mairie
  • MJC Les Granges
  • Bibliothèque médiathèque Serge Reggiani

Jumelages[modifier | modifier le code]

La commune de Fontenay-lès-Briis n'a développée aucune association de jumelage.

Vie quotidienne à Fontenay-lès-Briis[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Le théâtre de Bligny.

Au sein du parc du centre médical de Bligny, la commune dispose d'un théâtre.

Sports[modifier | modifier le code]

Le Hockey Club du Trèfle est le premier club de hockey sur gazon créé en Essonne. Les poussines (filles de moins de 10 ans) sont championnes Île-de-France pour les saisons 2007/2008 et 2010/2011[réf. nécessaire]. Depuis la saison 2011-21012, une section adultes, pratiquant le Hockey en Salle a été créée[42].

Lieux de culte[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin.

La paroisse catholique de Fontenay-lès-Briis est rattachée au secteur pastoral de Limours et au diocèse d'Évry-Corbeil-Essonnes. Elle dispose de l'église Saint-Martin[43].

Médias[modifier | modifier le code]

L'hebdomadaire Le Républicain relate les informations locales. La commune est en outre dans le bassin d'émission des chaînes de télévision France 3 Paris Île-de-France Centre, IDF1 et Téléssonne intégré à Télif.

Économie[modifier | modifier le code]

Emplois, revenus et niveau de vie[modifier | modifier le code]

En 2006, le revenu fiscal médian par ménage était de 25 413 €, ce qui plaçait la commune au 366e rang parmi les 30 687 communes de plus de cinquante ménages que compte le pays et au trente-deuxième rang départemental[44].

Répartition des emplois par catégories socioprofessionnelles en 2006.
  Agriculteurs Artisans, commerçants,
chefs d’entreprise
Cadres et professions
intellectuelles supérieures
Professions
intermédiaires
Employés Ouvriers
Fontenay-lès-Briis - - - - - -
Zone d’emploi d’Orsay 0,2 % 3,7 % 36,2 % 26,2 % 21,4 % 12,3 %
Moyenne nationale 2,2 % 6,0 % 15,4 % 24,6 % 28,7 % 23,2 %
Répartition des emplois par secteurs d’activités en 2006.
  Agriculture Industrie Construction Commerce Services aux
entreprises
Services aux
particuliers
Fontenay-lès-Briis - - - - - -
Zone d’emploi d’Orsay 1,0 % 13,4 % 3,8 % 18,1 % 30,5 % 5,4 %
Moyenne nationale 3,5 % 15,2 % 6,4 % 13,3 % 13,3 % 7,6 %
Sources : Insee[45],[46],[47]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine environnemental[modifier | modifier le code]

Les bois communaux et une partie des champs ont été recensés au titre des espaces naturels sensibles par le conseil général de l'Essonne[48]. Le territoire communal est pour partie couvert par la forêt de la Roche Turpin et le bois du domaine de Soucy.

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

  • Le domaine de Soucy (un des lieux dits de la commune) est mentionné depuis le XIIIe siècle, et comptaient un premier château au XVIIe siècle. Celui-ci fut détruit vers 1843 et reconstruit vers 1862 par M. Mignon. Le domaine est acheté en 1905 par Charles Ferdinand Dreyfus, qui y fonde en 1919 une ferme d'apprentissage agricole. Abandonné à la mort de celui-ci, le château fut rasé en 1968. Seuls subsistent aujourd'hui la chapelle Saint-Éloi, les communs et le parc, propriété de la "Communauté de communes du Pays de Limours". Le parc est libre d'accès au public, les bâtiments servent de locaux au centre de loisirs.
  • Château du village : Construit par la famille Signac (famille présente dans la commune sous la Renaissance), il est restauré, dans les années 1850 par Edouard-James Thayer . Plusieurs changement de propriétaires jalonne l'histoire du lieu, qui appartient aujourd'hui au Syndicat CGT, par sa section du personnel de la RATP. Le château est donc depuis 1937 le centre de loisirs du personnel de la régie des transports parisiens.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Différents personnages publics sont nés, décédés ou ont vécu à Fontenay-lès-Briis :

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Fontenay-lès-Briis

La commune de Fontenay-lès-Briis ne dispose pas de blason.

Fontenay-lès-Briis dans les arts et la culture[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de Fontenay-lès-Briis dans le Code officiel géographique sur le site de l'Insee. Consulté le 01/08/2012.
  2. Gentilé sur le site habitants.fr Consulté le 02/04/2009.
  3. Fiche communale d'occupation des sols en 2008 sur le site de l'Iaurif. Consulté le 11/11/2010.
  4. Orthodromie entre Fontenay-lès-Briis et Paris sur le site lion1906.com Consulté le 16/09/2012.
  5. Orthodromie entre Fontenay-lès-Briis et Évry sur le site lion1906.com Consulté le 16/09/2012.
  6. Orthodromie entre Fontenay-lès-Briis et Palaiseau sur le site lion1906.com Consulté le 16/09/2012.
  7. Orthodromie entre Fontenay-lès-Briis et Arpajon sur le site lion1906.com Consulté le 16/09/2012.
  8. Orthodromie entre Fontenay-lès-Briis et Montlhéry sur le site lion1906.com Consulté le 16/09/2012.
  9. Orthodromie entre Fontenay-lès-Briis et Dourdan sur le site lion1906.com Consulté le 16/09/2012.
  10. Orthodromie entre Fontenay-lès-Briis et La Ferté-Alais sur le site lion1906.com Consulté le 16/09/2012.
  11. Orthodromie entre Fontenay-lès-Briis et Étampes sur le site lion1906.com Consulté le 16/09/2012.
  12. Orthodromie entre Fontenay-lès-Briis et Corbeil-Essonnes sur le site lion1906.com Consulté le 16/09/2012.
  13. Orthodromie entre Fontenay-lès-Briis et Milly-la-Forêt sur le site lion1906.com Consulté le 16/09/2012.
  14. Données géographiques sur Géoportail. Consulté le 21/02/2013..
  15. « Climatologie mensuelle à Brétigny-sur-Orge », sur le site de lameteo.org (consulté le 9 août 2009)
  16. « Climatologie mensuelle à Brétigny-sur-Orge », sur infoclimat.fr (consulté le 18 août 2009)
  17. « Fiche de Fontenay-lès-Briis sur le site du Quid. » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) Consulté le 04/03/2010.
  18. a et b Notice communale sur la base de données Cassini. Consulté le 10/03/2009.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  20. Pyramide des âges à Fontenay-lès-Briis en 2009 sur le site de l'Insee. Consulté le 01/08/2012.
  21. Pyramide des âges de l’Essonne en 2008 sur le site de l’Insee. Consulté le 07/07/2012.
  22. Fiche communale sur le site de l'Insee. Consulté le 07/01/2010.
  23. Fiche entreprise de la commune de Fontenay-lès-Briis sur le site verif.com Consulté le 14/04/2011.
  24. Liste des maires successifs sur la base de données mairesgenweb.org Consulté le 27/05/2009.
  25. Fiche de la commune sur le site du conseil général de l'Essonne. Consulté le 10/05/2010.
  26. Résultats de l'élection présidentielle 2002 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/07/2009.
  27. Résultats de l'élection présidentielle 2007 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/07/2009.
  28. Résultats de l'élection présidentielle 2012 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 08/05/2012.
  29. Résultats de l'élection législative 2002 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/07/2009.
  30. Résultats de l'élection législative 2007 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/07/2009.
  31. Résultats de l'élection législative 2012 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 21/06/2012.
  32. Résultats de l'élection européenne 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/07/2009.
  33. Résultats de l'élection européenne 2009 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/07/2009.
  34. Résultats de l'élection régionale 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/07/2009.
  35. Résultats de l'élection régionale 2010 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 30/03/2010.
  36. Résultats de l'élection cantonale 2008 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/07/2009.
  37. Résultats de l'élection municipale 2008 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/01/2013.
  38. Résultats du référendum 2000 sur le site politiquemania.com Consulté le 23/07/2009.
  39. Résultats du référendum 2005 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/07/2009.
  40. Liste des écoles du département sur le site de l'Inspection académique de l'Essonne. Consulté le 14/09/2010.
  41. site du centre médical de Bligny
  42. Site officiel du HCTrefle. Consulté le 11/09/2012.
  43. Fiche de la paroisse sur le site officiel du diocèse. Consulté le 08/11/2009.
  44. Résumé statistique national sur le site de l’Insee. Consulté le 26/10/2009.
  45. %5CCOM%5CDL_COM91243.pdf Rapport statistique communal sur le site de l'Insee. Consulté le 31/05/2010.
  46. %5CDL_ZE19901143.pdf Rapport statistique de la zone d'emploi d'Orsay sur le site de l'Insee. Consulté le 30/05/2010.
  47. Rapport statistique national sur le site de l'Insee. Consulté le 05/07/2009.
  48. Carte des ENS de Fontenay-lès-Briis sur le site du conseil général de l'Essonne. Consulté le 07/02/2013.