Clairefontaine-en-Yvelines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clairefontaine.
Clairefontaine-en-Yvelines
Mairie
Mairie
Blason de Clairefontaine-en-Yvelines
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Rambouillet
Canton Saint-Arnoult-en-Yvelines
Intercommunalité Communauté de Communes Plaines et Forêts d'Yveline
Maire
Mandat
Jacques Troger
2014-2020
Code postal 78120
Code commune 78164
Démographie
Gentilé Clarifontins
Population
municipale
808 hab. (2011)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 36′ 48″ N 1° 54′ 33″ E / 48.6133, 1.9092 ()48° 36′ 48″ Nord 1° 54′ 33″ Est / 48.6133, 1.9092 ()  
Altitude Min. 119 m – Max. 175 m
Superficie 17,22 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte administrative des Yvelines
City locator 14.svg
Clairefontaine-en-Yvelines

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Clairefontaine-en-Yvelines

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Clairefontaine-en-Yvelines

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Clairefontaine-en-Yvelines
Liens
Site web Clairefontaine-en-Yvelines.fr

Clairefontaine-en-Yvelines est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Position de Clairefontaine dans les Yvelines
Locator Dot.png

Situation[modifier | modifier le code]

Vaste commune presque entièrement boisée, Clairefontaine-en-Yvelines est partie intégrante de la forêt de Rambouillet.
Elle est incluse dans le périmètre du Parc naturel régional de la haute vallée de Chevreuse.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par la Rabette, affluent de la Rémarde.

Hameaux de la commune[modifier | modifier le code]

Communes voisines[modifier | modifier le code]

Les communes sont : La Celle-les-Bordes au nord-est, de Bullion à l'est, de Saint-Arnoult-en-Yvelines au sud-est, de Sonchamp à l'ouest, de Rambouillet au nord-ouest et de Vieille-Église-en-Yvelines au nord.

Transports et voies de communications[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

Desserte ferroviaire[modifier | modifier le code]

Bus[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les lignes 04 et 29 de la société de transport Transdev Rambouillet.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Clarus-Fons, Clérefontaine[1].

Le nom de « Clairefontaine » vient du latin, clara fontana en référence aux sources d'eau limpide de la vallée de la Rabette[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

  • Les eaux pures et abondantes pré-destinaient à l'occupation de ce territoire[2].
  • Siège de deux abbayes au XIIe siècle : Saint-Rémy-des-Landes et Notre-Dame-de-Clairefontaine.
  • 1988 : installation du centre de formation de la Fédération française de football.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 808 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
400 444 469 365 481 506 484 515 523
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
492 487 570 538 527 462 480 485 492
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
445 412 411 359 367 390 311 302 344
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
395 496 437 504 652 800 791 808 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (20,1 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (54,1 %) est supérieur de plus de deux points au taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 45,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 21,2 %, 15 à 29 ans = 14,6 %, 30 à 44 ans = 21,5 %, 45 à 59 ans = 27,8 %, plus de 60 ans = 14,9 %) ;
  • 54,1 % de femmes (0 à 14 ans = 19,6 %, 15 à 29 ans = 16,1 %, 30 à 44 ans = 18,7 %, 45 à 59 ans = 21 %, plus de 60 ans = 24,6 %).
Pyramide des âges à Clairefontaine-en-Yvelines en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,8 
90  ans ou +
4,9 
3,9 
75 à 89 ans
8,9 
10,2 
60 à 74 ans
10,8 
27,8 
45 à 59 ans
21,0 
21,5 
30 à 44 ans
18,7 
14,6 
15 à 29 ans
16,1 
21,2 
0 à 14 ans
19,6 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

Économie[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Clairefontaine-en-Yvelines accueille l'Institut National du football aussi appelé Centre technique national Fernand-Sastre de la Fédération française de football, installé dans le domaine de Montjoye.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Saint-Rémy-des-Landes, construit en 1830 sur l'emplacement de l'ancienne abbaye.
  • Église Saint-Nicolas : construction moderne en pierre meulière édifiée en 1902.
  • Château de Montjoye
  • Château Ricard qui sert de centre de séminaires

Activités festives[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Victor R. Belot, Coutumes et folklores en Yvelines, Préface de Paul-Louis Tenaillon, président du Conseil général des Yvelines de 1977 à 1994, membre émérite de l'Académie des Sciences morales, des Lettres et des Arts de Versailles, Librairie Guénégaud, 1977 (FRBNF 34588328), Page 239
  2. Victor R. Belot, Coutumes et folklores en Yvelines, Préface de Paul-Louis Tenaillon, président du Conseil général des Yvelines de 1977 à 1994, membre émérite de l'Académie des Sciences morales, des Lettres et des Arts de Versailles, Librairie Guénégaud, 1977 (FRBNF 34588328), Page 242
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  5. « Évolution et structure de la population à Clairefontaine-en-Yvelines en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 24 avril 2011)
  6. « Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 24 avril 2011)