Patrick Gaubert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gaubert.

Patrick Gaubert, est un homme politique français, docteur en chirurgie dentaire[1], né dans le 16e arrondissement de Paris le [2] et le fils d'Armand Goldenberg, dentiste juif de Roumanie qui s'étant réfugié en France pour fuir les persécutions antisémite. Après avoir été membre du cabinet de Charles Pasqua de 1993 à 1995[3], il a été élu de 1999 à 2010 président de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA). En 2004, il a été élu en tant que tête de liste UMP en Île-de-France pour les élections européennes.

Au cours des années 2000, plusieurs ONG ont dénoncé son rôle auprès de plusieurs dictatures africaines[4]. Accompagné de Jacques Toubon, il s’est rendu en juillet 2009 à Brazzaville lors des élections au cours desquelles Denis Sassou Nguesso a été confortablement réélu[5].

Il est le frère de Thierry Gaubert [6], mis en examen dans le cadre de l'enquête sur l'affaire Karachi, mais également en 2008 pour le détournement des fonds du 1 % logement dans les Hauts-de-Seine, dans les années 1980 et 1990.

Parcours[modifier | modifier le code]

Mission de médiation[modifier | modifier le code]

Sollicité en 2006 par le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy pour intervenir comme médiateur dans l'affaire des expulsés de Cachan, Patrick Gaubert a accepté la mission avec Dominique Sopo, président de SOS Racisme.

Il a déclaré le : « Oui, j'ai connu Sarkozy il y a plus de vingt ans, oui, il nous est arrivé de partir en vacances ensemble, mais à Cachan, c'est vis-à-vis des familles que j'avais une obligation de réussite. Pas vis-à-vis de tel ou tel ministre. » [3].

Commissions, groupes et délégations au parlement européen[modifier | modifier le code]

  • Vice-Président de la sous-commission des droits de l'homme
  • Membre de la Commission des Libertés civiles, de la Justice et des Affaires intérieures
  • Membre de l'Assemblée Parlementaire Paritaire Afrique-Caraïbes-Pacifique / UE
  • Membre suppléant de la Commission des affaires étrangères
  • Membre du Groupe du Parti populaire européen (Démocrates-chrétiens) et des Démocrates européens
  • Membre du bureau politique du Parti Populaire européen
  • Membre de la Délégation pour les relations avec Israël

Sources et Références[modifier | modifier le code]

  • Who’s Who in France : Dictionnaire biographique de personnalités françaises vivant en France et à l’étranger, et de personnalités étrangères résidant en France, 42e édition pour 2011 éditée en 2010, 2270 p., 31 cm (ISBN 978-2-85784-051-0) : notice « Gaubert, Patrick ».
  1. Voir biographie du site du député européen Patrick Gaubert
  2. Who’s Who in France : Dictionnaire biographique de personnalités françaises vivant en France et à l’étranger, et de personnalités étrangères résidant en France, 42e édition pour 2011 éditée en 2010, 2270 p., 31 cm (ISBN 978-2-85784-051-0) : notice « Gaubert, Patrick ».
  3. a et b Patrick Gaubert et Dominique Sopo, deux médiateurs apôtres de la conciliation, Le Figaro, 6 octobre 2006
  4. Congo-Brazzaville, que cherche Patrick Gaubert, communiqué de la FIDH du 3 mars 2005, Gaubert, soutien fidèle de Sassou, Raphaël de Benito, Billets d'Afrique et d'ailleurs, 1er juillet 2009
  5. Thomas Fessy, Arnaud Zajtman et Catherine Ninin, Toubon et compagnie, meilleurs amis du Congo de Nguesso, Rue89, 20 juillet 2009
  6. « Thierry Gaubert, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy », L’Alsace,‎ 22 septembre 2011 (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]