Fessée érotique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fessée érotique durant une scène de BDSM, tournée à New York, aux États-Unis.

La fessée érotique est une paraphilie dans laquelle un partenaire (souvent dominant) donne une fessée à un autre partenaire (souvent dominé) dans un but d'excitation sexuelle ou/et de gratification. Ce type d'activité peut varier du jeu de rôle sexuel à la discipline domestique et inclut l'utilisation des mains ou d'une variété accessoires tels que le paddle[1]. Certaines cultures décrivent la douleur en tant qu'aphrodisiaque. Par exemple, le Kâmasûtra, en particulier, donne des détails spécifiques sur les pratiques de frapper son partenaire durant une relation sexuelle[2].

Historique[modifier | modifier le code]

La représentation des fessées érotiques et des flagellations occupe une place importante dans la pornographie victorienne (voir 1000 Vierges de Michael Koetzle)[3]. Des centaines de milliers de gravures, de photographies, et des littératures sur les différentes fantaisies de la fessée érotique ont circulé durant l'ère victorienne, incluant les journaux érotiques tels que The Whippingham Papers, The Birchen Bouquet, Exhibition of Female Flagellants aux États-Unis[4],[5] ou l'opéra comique pornographique comme Lady Bumtickler's Revels[6].

L'une des personnalités les plus connues pour la fessée érotique était T. E. Lawrence[7],[8] ainsi que l'écrivain John Mortimer[9].

Positions[modifier | modifier le code]

La fessée dans le domaine sadomasochiste .

Les positions utilisées pour administrer une fessée incluent[10] :

  • Sur les genoux ou entre les genoux
  • Penché sur un canapé, une chaise…
  • À quatre pattes (sur le lit ou le sol)
  • Sur l'épaule du partenaire dominant
  • La tête du partenaire dominé entre les jambes du dominant
  • Le corps du partenaire dominé entre les jambes du dominant
  • Agenouillé
  • Orteils repliés, plié sur un bureau
  • Menotté à un lit
  • Attaché à une porte
  • Attaché à un arbre ou dans un endroit isolé et sécurisé
  • Jambes écartées.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jules Markham, Consensual Spanking. (Adlibbed Ltd., 2005)
  2. (en) "The Encyclopedia of Unusual Sex Practices" (L'encyclopédie des pratiques sexuelles peu habituelles). Greenwich Editions, 1992. ISBN 0-86288-223-0
  3. Uwe Scheid, Michael Koetzle (1994). 1000 Vierges: Collection Uwe Scheid. Cologne: Taschen, ISBN 3-8228-5569-3
  4. Between women: friendship, desire, and marriage in Victorian England. Princeton University Press. Page 147, année 2007. ISBN 0-691-12835-9.
  5. The whore's story: women, pornography, and the British novel. Page 246, année 2000. ISBN 0-19-513505-9
  6. The Stanford Companion to Victorian Fiction. de John Sutherland. Page 307, année 1990. ISBN 0-8047-1842-3
  7. The Authorized Biography of T.E. Lawrence. Chapitre 34.
  8. [1]
  9. http://www.dailymail.co.uk/femail/article-1183896/Rowan-Pellings-sex-advice-column-My-lover-wants-spank-I-think-silly-words.html[
  10. "B. D. S. M. 4 Dummies" (Le BDSM pour les nuls, édition 2006). ISBN 978-1-4303-0975-8. Page 34-35.

Liens externes[modifier | modifier le code]