Knismolagnie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La knismolagnie désigne le fait d'éprouver une forme de plaisir sexuel par les chatouilles[1]. Cette pratique est parfois nommée « fétichisme des chatouilles » par ceux qui la pratiquent, bien qu'elle ne réponde pas à la définition du fétichisme sexuel. Elle ne peut être qualifiée de paraphilie au sens strict que lorsqu'elle est absolument nécessaire à l'excitation sexuelle. Les chatouilles peuvent être considérés comme un jeu érotique et faire partie des préliminaires[2]. Elles peuvent également être une pratique intégrante du BDSM[3]. Dans ce cas là, le plaisir éprouvé est qualifié d'algédonique[4].

Les traces les plus anciennes de plaisir sexuel éprouvé par des chatouilles remontent à la reine égyptienne Hatchepsout qui se faisait chatouiller les pieds par des eunuques[5]. La relation entre la peau et le masochisme a été mise en avant par Sigmund Freud dans Trois essais sur la théorie sexuelle où il assimile la peau à une zone érogène[4].

Une personne ne peut se chatouiller elle-même mais si une deuxième personne la chatouille, ceci peut déclencher des sensations érotiques[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (Raymond J. Corsini 1999, p. 526)
  2. (Victoria Zdrok 2004, p. 89)
  3. (Victoria Zdrok 2004, p. 56)
  4. a et b Joseph G. Kepecs and Milton Robin, Studies on Itching: I. Contributions Toward an Understanding of the Physiology of Masochism, Psychosom Med, Vol. 17, Issue 2, 87-95, March 1, 1955
  5. P. H. Benamou, Erotic and sadomasochistic foot and shoe, Médecine et Chirurgie du Pied, Volume 22, Number 2 / juin 2006
  6. Carlton W. Orchinik, On Tickling and Stuttering, Psychoanal. Rev., 45B:25-39.