Lactation érotique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charité romaine, par Rubens, 1612

La lactation érotique réfère à une attirance/excitation sexuelle d'un individu lorsqu'il est allaité[1]. Le « fétichisme du lait » et la « lactophilie » sont des termes médicaux et diagnostiquent les paraphilies étant désignés comme critères précis des ouvrages CIM-10 et DSM-IV[2].

Physiologie[modifier | modifier le code]

Les seins, et spécifiquement les tétons, sont des zones hautement érogènes, pour les femmes et les hommes. La stimulation des seins et tétons des femmes sont un aspect universellement proches de la sexualité humaine, bien que les tétons masculins ne soient pas sexualisés. Les humains (notamment féminins) sont les seuls primates ayant des seins en permanence élargis après le passage de la puberté; les autres espèces de primate ont les seins élargis seulement lors de la grossesse.

La stimulation des tétons est, de toute sorte, notée comme réduisant les risques du cancer du sein[3].

Motivations[modifier | modifier le code]

Puisque les seins et les mamelons féminins sont une partie normalement importante de l'activité sexuelle, il n'est pas étonnant que les couples peuvent procéder à une stimulation orale des mamelons et parfois même à l'allaitement. Dans les couples lesbiens, l'allaitement mutuel est considéré comme une expression familière d'affection et de tendresse[4].

Dans sa publication du 13 mars 2005, le quotidien londonien The Sunday Times présente un rapport scientifique (composé de 1 690 hommes britanniques) indiquant que, dans 25 à 33 % des couples étudiés, le partenaire masculin aurait déjà oralement stimulé les seins de sa partenaire. Régulièrement, les hommes y ont exposé un besoin émotif comme motif[5].

Variétés de lactation érotique[modifier | modifier le code]

Les variétés qui suivent sont de diverses méthodes que les individus utilisent pour pratiquer la lactation érotique. Ils sont énumérés selon la prédominance, par ordre décroissant :

  • Jeux de lactation : tout genre d'activité sexuelle qui inclut le lait de la femme. Une telle activité est répandue, et souvent involontaire, après qu'une femme ait donné naissance et expérimente un réflexe lorsqu'elle est sexuellement stimulée Variétés de lactation érotique[5].
  • Lactation pornographique : tandis que la lactation apparaît dans la pornographie, ce type de pornographie a souvent été considéré comme tabou par un bon nombre d'individus en raison de sa connexion à l'inceste et aux enfants. La plupart de ces représentations ne montrent pas de lait, et affluent dans les médias de manière érotique de manière à la fois pornographique ou non. Au Japon, la lactation pornographique est parfois utilisée dans les dessins animés en tant que plan périphérique principal.[6]
  • Prostitution de la lactation : elle consiste à un allaitement pour adultes en retour d'une rémunération (à ne pas confondre avec allaitement pour enfants et bébés).
  • BDSM, allaitement en tant que victoire (ou plaisir) : l'allaitement du partenaire soumis peut servir en tant que victoire durant sa domination.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cimon et Perà, par Hans Sebald Beham.

Depuis le Moyen Âge, une multitude d'expériences visionnaires érotiques subliminales des saints a joué un rôle important concernant la lactation. L'un de ces exemples est la « Lactation du Saint » de Bernard de Clairvaux[7].

Charité romaine[modifier | modifier le code]

Il existe un vieux récit appelé charité romaine (ou Carità romana)[8]. Ce récit est notamment plus connu grâce aux peintures montrant une jeune femme allaitant un vieil homme qui est emprisonné.

Cette histoire vient de l'écrivain romain Valerius Maximus durant les années 14 - 37 avant Jésus-Christ. Durant les environs de 1362 ap. J-C, l'histoire est reprise par le célèbre écrivain Giovanni Boccaccio[9]. Après Boccaccio, des centaines, ou possiblement des milliers, de peintures ont été faites, relatant le récit.

Originellement, l'histoire raconte un conflit. Un tabou existant (impliquant inceste et allaitement adulte par le lait des femmes) ou sauver une vie en brisant le tabou. Par cet aspect, aucun tabou n'est inclus dans cette histoire.

La partie la plus intéressante dans le contexte de la lactation érotique n'est pas le fait de nourrir un homme à partir des seins d'une femme. La plus intéressante est l'affaire suivante : Valerius Maximus raconte deux histoire, pas seulement qu'une. Il y a d'abord une longue histoire élaborée avec une femme allaitant sa mère, qui est suivie par une très courte histoire d'une femme allaitant son père. La seconde histoire père-fille consiste en fait d'une phrase seulement. 1 500 ans plus tard, Boccaccio raconte une nouvelle fois la (première) histoire mère-fille seulement et ne mentionne pas l'histoire père-fille. Néanmoins, pratiquement toutes les peintures et dessins à l'huile de caritas romanà montrent uniquement le père et la fille. Ce fait change supposément le contexte en une image érotique, où se trouve clairement exposée une fascination (érotique) de la situation d'allaitement entre adultes.

Littérature[modifier | modifier le code]

John Steinbeck évoque cette pratique dans le roman Les Raisins de la colère. Rose, la fille de la famille nourrit un vieil homme après avoir perdu son bébé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (Forth et al. 2006, p 133)
  2. Schöbl, Roland (2007). Erotische Laktation, Denkholz Allemagne.
  3. (en) Levin, Roy J. (mai 2006), "The breast/nipple/areola complex and human sexuality". Sexual & Relationship Therapy. 21 (2):237–249
  4. Institute for Sexual Research, Vienna 1928–1932: Universallexikon der Sittengeschichte und Sexualwissenschaft (Universal encyclopedia of moral history and sexual science)
  5. a et b (en) Rogers, Lois, « "Earth dads give breast milk a try" », The Sunday Times,‎ 13 mars 2005 (consulté le 14 janvier 2008)
  6. « The Qwaser of Stigmata »
  7. Panizza, Oskar <1853-1921>: Die Wallfahrt nach Andechs. – 1894.
  8. Valerius Maximus: Facta et dicta memorabilia, chapter: 5,4 De pietate in parentes.; vol. 1, book v, no. 4, p. 501–503
  9. Giovanni Boccaccio: De claris mulieribus, chapitre: LXV. De romana iuvencula;

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Abdella Doumato, Eleanor (2000). Getting God's Ear: Women, Islam, and Healing in Saudi Arabia and the Gulf. Columbia University Press ISBN 0-231-11666-7
  • (en) Boswell-Penc, Maia (2006). Tainted Milk: Breastmilk, Feminisms, And the Politics of Environmental Degradation. SUNY Press ISBN 0-7914-6719-8
  • (en) Budin, Pierre (1907). Traduit par William Joseph; Marie Alois Maloney. The Nursling: The Feeding and Hygiene of Premature and Full-term Infants Caxton, 48.
  • (en) Elhadj, Elie (2006). The Islamic Shield: Arab Resistance to Democratic and Religious Reforms. Universal Publishers ISBN 1-59942-411-8
  • (en) Forth, Christopher E.; Crozier, Ivan (2005) Body parts: critical explorations in corporeality. Lanham, Maryland. Lexington Books. p. 133–136. ISBN 0-7391-0933-2
  • (en) Harrison, Helen; Kositsky, Ann (1983). The Premature Baby Book: A Parents Guide to Coping and Caring in the First Years. St. Martin's Press p. 158. ISBN 0-312-63649-0
  • (en) Imber, Colin (1997). Islamic law. Edinburgh University Press ISBN 0-7486-0767-6
  • (en) Prior, Mary (1991). Women in English Society, 1500–1800. Routledge, 6. ISBN 0-415-07901-2
  • (en) Lundell, T. Louisa, PhD (2006). The Lore and Lure of Mother's Milk. Trafford Publishing, 19–24. ISBN 1-4120-7043-0

Articles connexes[modifier | modifier le code]