Lubrifiant anatomique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lubrifiant.

Un lubrifiant anatomique est un lubrifiant sécrété naturellement : le corps sécrète des lubrifiants, comme la synovie contenue dans les capsules articulaires, ou la cyprine dans le cas de la lubrification du vagin pour l'acte sexuel.

Il peut également s'agir d'un lubrifiant fabriqué artificiellement et utilisé pour faciliter l'introduction d'un corps étranger par un orifice naturel ou éventuellement pratiqué par chirurgie. Il peut s'agir d'un acte médical, comme une endoscopie (coloscopie, gastroscopie), l'utilisation d'un spéculum, d'un thermomètre par voie rectale, d'un suppositoire... Il peut être destiné à faciliter un rapport sexuel (vaginal, anal), on parle alors de lubrifiant sexuel ou lubrifiant intime.

Dans le cas d'un lubrifiant apporté extérieurement, le problème est triple :

Lubrifiant articulaire[modifier | modifier le code]

Les articulations mobiles (ou diarthroses) sont des mécaniques complexes dont la fonction essentielle est d'assurer le mouvement entre deux os en contact selon un ou plusieurs axes. Le liquide synovial (ou synovie) est un fluide clair, visqueux sécrété par la membrane synoviale (qui tapisse la face interne de la capsule articulaire) qui lubrifie les surfaces articulaires afin d'autoriser le mouvement.

Lubrifiant digestif[modifier | modifier le code]

La digestion est un phénomène nécessitant le mouvement du bol alimentaire le long du tractus digestif : c'est le péristaltisme, assuré par la musculature lisse faisant partie des enveloppes du tube digestif. Ces mouvements de contraction-relâchements rythmés nécessitent un mouvement fluide des anses digestives qui sont libres dans l'abdomen, à la différence des structures digestives fixées comme le duodénum et le côlon sigmoïde.

Ces mouvements sont facilités par le liquide péritonéal, présent en très faible quantité entre les feuillets viscéraux et pariétaux du péritoine, membrane séreuse entourant intimement les organes abdominaux (péritoine viscéral) et tapissant la paroi abdominale (péritoine pariétal).

Lubrifiant sexuel[modifier | modifier le code]

Lubrifiant intimes

Le vagin de la femme est normalement naturellement lubrifié pendant l'excitation sexuelle par les sécrétions vaginales des glandes de Bartholin, dans la vulve. Cependant, divers facteurs (ménopause, nervosité, sécheresse des muqueuses) peuvent empêcher une lubrification correcte. Par ailleurs, même si la lubrification est présente, elle peut être insuffisante, notamment si l'orifice vaginal est insuffisamment dilaté (p.ex. la femme est vierge ou souffre de vaginisme). L'anus, en revanche, n'est pas naturellement lubrifié.

Une lubrification insuffisante peut occasionner des douleurs, notamment au partenaire pénétré, mais aussi au partenaire pénétrant. Le vagin ou l'anus peuvent être blessés.

On trouve maintenant en vente de nombreux gels lubrifiant intimes à base d'eau[1],[2]. Ceux-ci sont compatibles avec les préservatifs. Leur usage est recommandé pour éviter la rupture de ces derniers.

On utilisait autrefois de la vaseline, un corps gras dérivé du pétrole, notamment pour la sodomie. Cependant, la vaseline n'est pas très indiquée pour un usage dans le vagin. De plus, elle est incompatible avec l'usage de préservatifs, qu'elle fragilise considérablement, avec risque de déchirure.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dezzutti CS, Brown ER, Moncla B, Russo J, Cost M, Wang L, Uranker K, Kunjara Na Ayudhya RP, Pryke K, Pickett J, Leblanc MA, Rohan LC, « Is wetter better? An evaluation of over-the-counter personal lubricants for safety and anti-HIV-1 activity », PLoS One, vol. 7, no 11,‎ 2012, e48328. (liens PubMed?, PubMed Central? et DOI? ; lire en ligne [html]) modifier
  2. (en) Nicole W, « A question for women's health: chemicals in feminine hygiene products and personal lubricants », Environ Health Perspect, vol. 122, no 3,‎ 2014, A70-5. (liens PubMed?, PubMed Central? et DOI? ; lire en ligne [html]) modifier

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :