Darwin (Australie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Darwin.
Darwin
Blason de Darwin
Héraldique
Vue de Darwin
Vue de Darwin
Administration
Pays Drapeau de l'Australie Australie
État Territoire du Nord
Maire Graeme Sawyer
(élu en avril 2008)
Code postal NT 0800
Démographie
Population 131 678 hab. (2012[1])
Densité 1 176 hab./km2
Géographie
Coordonnées 12° 26′ 10″ S 130° 50′ 28″ E / -12.436228, 130.84115 ()12° 26′ 10″ Sud 130° 50′ 28″ Est / -12.436228, 130.84115 ()  
Superficie 112 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Territoire du Nord

Voir sur la carte Territoire du Nord administrative
City locator 12.svg
Darwin

Géolocalisation sur la carte : Australie

Voir sur la carte Australie topographique
City locator 12.svg
Darwin
Liens
Site web http://www.darwin.nt.gov.au/

Darwin est la capitale et la ville la plus peuplée du Territoire du Nord (Northern Territory) en Australie. Située sur la mer de Timor, Darwin comptait en 2012 131 678 habitants[1]. C'est la ville la plus petite et la plus au nord des capitales australiennes, agissant comme le centre régional du Top End. Darwin s'est développée, passant d'un avant-poste de colons et d'une petite ville portuaire à l'une des villes les plus moderne et multiculturelle d'Australie.

Darwin est réputée pour être la ville où se produisent le plus d'éclairs orageux dans le monde.

C'est également la ville ayant le plus d'accidents dus aux crocodiles marins, les salties, des sauriens pouvant atteindre sept mètres de long et peser près d'une tonne.

La seule université du territoire, l'Université Charles Darwin, y est située.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article connexe : Histoire du Territoire du Nord.

Les débuts[modifier | modifier le code]

Le groupe aborigène « Larrakia » habitait — et continue d'habiter — la région bien avant l'arrivée des Européens. Il avait établi des routes commerciales entre l'Asie du Sud-Est et l'Ouest et le Sud de l'Australie.

Les Hollandais ont été les premiers Européens à explorer les côtes du Nord de l'Australie dans les années 1600 et ont dessiné les premières cartes de la zone, d'où les noms hollandais que l'on trouve dans la région comme la terre d'Arnhem et Groote Eylandt (la « grande île » selon l'ancienne graphie néerlandaise).

Les Anglais vont chercher très rapidement à occuper la région pour empêcher l'installation de Français ou de Hollandais. Ils vont ainsi construire de multiples forts dans la région entre 1824 et 1849 et inciter des colons à s'y établir, mais le climat avec ses cyclones et l'isolement de la région eurent raison de ces établissements[2].

Le premier Britannique à visiter le port actuel de Darwin semble être le lieutenant John Lort Stokes sur le navire HMS Beagle en 1839. Le capitaine du navire, le commandant John Clements Wickham, lui donna le nom du naturaliste anglais Charles Darwin qui avait voyagé avec eux deux fois lors de précédentes expéditions. Cet endroit leur parut plus facilement habitable.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Le Territoire du Nord a d'abord été colonisé et administré par l'Australie-Méridionale jusqu'à ce que son administration soit confiée au Commonwealth en 1911. Le , George Goyder, le Surveyor-General d'Australie méridionale installa une petite colonie de 135 personnes à Port Darwin. Il nomma l'endroit Palmerston, d'après le nom du Premier ministre britannique de l'époque, Lord Palmerston. En 1870 fut installé à Darwin le premier télégraphe intercontinental qui permit à l'Australie de communiquer avec le reste du monde. La découverte de gisements d'or à Pine Creek dans les années 1880 favorisa le développement de la colonie. En 1911, avec le transfert de compétence au Commonwealth, la ville reprit le nom officiel de Darwin.

Le , à 9 h 57, durant la Seconde Guerre mondiale, 188 avions du Service aérien de la marine impériale japonaise larguèrent en deux vagues successives de nombreuses bombes sur la ville dans le bombardement de Darwin. L'attaque tua 243 habitants et créa d'énormes dégâts. Ce fut la plus importante attaque militaire que l'Australie ait jamais connue mais ce ne fut qu'un premier raid avant beaucoup d'autres.

Le 26 janvier (« Australia day ») 1956, la ville obtint son statut officiel de city.

Darwin a été largement détruite par le cyclone Tracy le . Il provoqua la mort de 71 personnes et détruisit 70 % des bâtiments en pierre de la ville (notamment la mairie). Plus de 30 000 personnes durent être évacuées par un pont aérien et la ville fut alors reconstruite à l'aide de matériaux et techniques modernes. Une annexe de Darwin fut créée dans les années 1980 à 20 km au sud-est de Darwin et prit le nom de Palmerston.

Le , la ligne de chemin de fer Adélaïde-Darwin fut achevée. Longue de 2 979 km, elle reliait pour la première fois le Sud et le Nord du continent.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Darwin est située dans le fuseau horaire UTC+9:30.

Darwin est située dans le Territoire du Nord, sur la mer de Timor.

Le cœur de ville se situe sur un promontoire surplombant le port de Darwin, entre la Frances Bay à l'est et le Cullen Bay à l'ouest.

Darwin est plus proche de cinq capitales étrangères que de Canberra, la capitale de l'Australie :

Quelques autres capitales sont à peine plus éloignées que Canberra :

Enfin :

Climat[modifier | modifier le code]

Thermométrie et pluviométrie à Darwin, Source : Bureau of Meteorology[3]

Darwin a un climat tropical avec une saison sèche et une saison humide.

Les températures maximales moyennes sont toute l'année supérieures à 30 °C (de 30,4 °C en juillet à 33,2 °C en novembre), alors que les températures minimales ne descendent pratiquement jamais en dessous de 20,0 °C (de 19,3 °C en juillet à 25,3 °C en novembre et décembre). Les précipitations atteignent 1,7 m par an avec 423 mm en janvier, pendant la mousson.

La saison sèche va de mai à septembre (hiver austral), où les journées sont chaudes et ensoleillées avec une humidité relative de 30 %. Il y a en moyenne 1 à 2 jours de pluie pendant cette période. Les températures minimales peuvent descendre en plein hiver (juin ou juillet) à 14 °C.

Le mois le plus chaud de l'année est novembre, au début de la saison des pluies.

Pendant la saison humide, la ville est soumise aux cyclones tropicaux et aux pluies de mousson. Les plus fortes précipitations ont lieu entre décembre et avril avec des orages qui, s'ils ne sont pas quotidiens, sont tout de même très fréquents, avec en permanence une humidité relative moyenne supérieure à 70 %. Le ciel est pratiquement toujours encombré de gros nuages menaçants avec des éclairs incessants et le mois de janvier ne connaît que 6 heures d'ensoleillement en moyenne.

Tableau climatique de Darwin
Mois Jan. Fév. Mar. Avr. Mai Jun. Jul. Aoû. Sep. Oct. Nov. Déc. Année
Température maximale moyenne (°C) 31.8 31.4 31.9 32.7 32.0 30.6 30.5 31.3 32.5 33.1 33.2 32.5
31,9
Température minimale moyenne (°C) 24.8 24.7 24.5 24.0 22.1 20.0 19.3 20.5 23.1 25.0 25.3 25.3
23,3
Précipitations (mm) 423.3 361.1 319.3 98.9 21.3 2.0 1.4 5.7 15.4 70.7 141.8 247.9
1713,9
Nombre de jours de pluie moyen 21.1 20.3 19.3 9.1 2.1 0.6 0.5 0.6 2.3 6.6 12.1 16.5
111,3
Source: Bureau of Meteorology

Économie[modifier | modifier le code]

Les deux principaux secteurs économiques de la ville sont l'industrie minière et le tourisme.

Les principales ressources minières sont l'or et la bauxite mais il y a aussi du manganèse et de l'uranium. On trouve, en mer de Timor, des réserves de gaz et de pétrole.

Le tourisme emploie 8 % des habitants de Darwin et est en plein développement aussi bien pour les visiteurs en provenance du reste de l'Australie que ceux de l'étranger, et cela que ce soit en saison sèche ou en saison des pluies.

Les investissements du gouvernement fédéral sont aussi un des principaux moteurs de l'économie régionale.

La présence militaire, tant à Darwin que dans le reste du Territoire du Nord, permet de faire travailler 11 000 personnes. Les événements politiques au Timor, tout proche, font que la ville abrite de nombreux fonctionnaires des Nations unies depuis 1999.

Le port de Darwin devrait accroître son importance grâce à la mise en valeur des réserves pétrolières de la mer de Timor et l'amélioration des relations avec le reste du continent permise par l'achèvement de la voie de chemin de fer qui permet un acheminement plus facile des marchandises.

En 2005 a démarré à Darwin un certain nombre de grands travaux : le développement du quartier du port (Wharf Precint) qui abrite un important centre des Congrès, des nombreux appartements, des commerces de détail et des centres de loisirs comme une grande piscine à vague ou un lagon où il sera possible de se baigner en toute sécurité. Un quartier de Chinatown a démarré avec un parking à plusieurs étages, des commerces de détail de produits chinois et des restaurants asiatiques.

En juin 2008, son taux de chômage est de 2,9 %, ce qui est presque deux fois moins que le taux national. Darwin, tout comme la majeure partie du reste du pays, est en situation de plein emploi[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

Darwin a la plus forte proportion d'aborigènes de toutes les capitales australiennes et un pourcentage important de ses habitants sont des immigrants de fraîche date originaires d'Asie du Sud-Est.

La ville a une population jeune avec une moyenne d'âge de 31,5 ans (contre 36 ans pour la moyenne nationale). Ceci est dû à la présence d'une base militaire et au fait que la plupart des habitants quittent la région à l'âge de la retraite.

La population de Darwin a des origines ethniques très différentes. Si la majorité est d'origine anglo-saxonne, il y a un nombre non négligeable de personnes d'origine grecque, vietnamienne, philippine ou chinoise.

La région de Darwin a été particulièrement concernée par la politique d'assimilation forcée des métis aborigènes connue aujourd'hui sous le nom de « générations volées ». Cette politique abolie depuis 1973 a fait l'objet d'une demande de pardon officielle prononcée en 2008.

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « 3218.0 - Regional Population Growth, Australia, 2011-12 », sur Bureau australien des statistiques (consulté le 14 avril 2014)
  2. Australia-australie.com
  3. Climat de Darwin
  4. « http://www.nt.gov.au/ntt/economics/publications/economic_briefs/labour_force_july08.pdf » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-29

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :