Andrea Jaeger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir De Jager ou De Jaeger et Jager.
Andrea Jaeger
Carrière professionnelle
1980 – 1985
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 4 juin 1965 (49 ans)
Drapeau : États-Unis Chicago
Taille / poids 1,68 m (5 6) / 60 kg (132 lb)
Prise de raquette Droitière
Revers à deux mains
Gains en tournois 1 379 065 $
Palmarès
En simple
Titres 8
Finales perdues 25
Meilleur classement 3e (17/08/1981)
En double
Titres 4
Finales perdues 2
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/2 F (1) F (1) 1/2
Double 1/8 1/4 1/8 1/2
Mixte V (1) 1/32
Titres par équipe nationale
Fed Cup 1 (1981)

Andrea Jaeger (née le 4 juin 1965 à Chicago, Illinois) est une joueuse de tennis américaine, devenue religieuse anglicane en 2006.

Carrière tennistique[modifier | modifier le code]

Andrea Jaeger joue ses premiers tournois dès 1979, à quatorze ans, et débute sa carrière professionnelle en janvier 1980. Elle pratique un solide jeu de fond de court basé notamment sur un coup droit à plat très pur et un revers à deux mains qui lui permettent d'exploiter tous les angles du terrain avec des variations permanentes. Elle devient rapidement numéro deux mondiale au classement WTA[1] en battant les toutes meilleures, dont Martina Navrátilová (à quatre reprises mais jamais en Grand Chelem) et Chris Evert (par trois fois dont Roland-Garros en 1982).

Elle atteint la finale de Roland-Garros en 1982 et celle de Wimbledon en 1983, chaque fois dominée par Martina Navrátilová. Elle est aussi demi-finaliste à l'US Open en 1981 et 1982 et à l'Open d'Australie en 1982.

Associée à Jimmy Arias, elle remporte Roland-Garros en double mixte en 1981, son unique succès dans une épreuve du Grand Chelem.

Après des résultats en demi-teinte en 1984, une blessure à l'épaule la contraint à mettre un terme à sa carrière en 1985, à seulement 19 ans.

Andrea Jaeger a gagné huit tournois WTA en simple, concédant quelque 25 finales (dont dix face à Navrátilová et dix face à Evert). Elle compte aussi quatre victoires en double dames.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

En double dames[modifier | modifier le code]

En double mixte[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Parcours aux Masters[modifier | modifier le code]

Parcours aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Parcours en Coupe de la Fédération[modifier | modifier le code]

Classements WTA[modifier | modifier le code]

Hors des courts[modifier | modifier le code]

Engagements personnels[modifier | modifier le code]

Depuis 1990, Andrea Jaeger se consacre à la Little Star Foundation, qui intervient en faveur des enfants atteints de leucémie. Elle en est un des fondateurs, et a consacré à l'érection de cette fondation ses gains de joueuse professionnelle, soit 1,5 million de dollars. Elle fait construire un ranch à Aspen, dans le Colorado, où elle accueille des dizaines d’enfants en fin de vie[6]. La fondation s'appuie sur le soutien de plusieurs autres célébrités : les joueurs de tennis John McEnroe, Pete Sampras et l'ancien mannequin Cindy Crawford.

En septembre 2006, à 41 ans, elle devient religieuse dans l'ordre dominicain au sein de l'église épiscopalienne sous le nom de « sœur Andrea »[7]. Cindy Crawford, qui fait partie de ses intimes, a été la première informée de son choix. Croyante de longue date, cette fille d'immigrants européens – son père né en Suisse et sa mère allemande se sont installés aux États-Unis dans les années 1950 – a toujours senti que « Dieu avait un plan pour [elle] », y compris quand elle jouait au tennis[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Andrea Jaeger sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis
  2. a, b, c, d et e Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.
  3. a, b, c, d, e et f L'Open d'Australie est organisé en décembre de 1978 à 1985.
  4. a et b Pas de tableau double mixte à l’Open d'Australie de 1970 à 1985.
  5. Épreuve en démonstration, les médailles ne sont pas comptabilisées dans les classements par pays.
  6. Yannick Cochennec, Andrea Jaeger, star du tennis devenue bonne sœur, Slate
  7. (en) Peter Robertson, Why I became a nun, by former tennis star Andrea Jaeger, Mail online.
  8. (en) people.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Andrea Jaeger Tennis Champion, Juliana Fogels & Mary Watkins, 1980 (ISBN 0397319150) : les débuts d'Andrea Jaeger sur le circuit professionnel
  • (en) First Service : Following God's Calling and Finding Life's Purpose, Andrea Jaeger, 2004 (ISBN 978-0757301698) : autobiographie

Navigation[modifier | modifier le code]