Jerzy Janowicz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jerzy Janowicz
Jerzy Janowicz
Jerzy Janowicz lors de la Coupe Davis 2013.
Carrière professionnelle
2007
Nationalité Drapeau de la Pologne Pologne
Naissance 13 novembre 1990 (23 ans)
Drapeau : Pologne Łódź
Surnom Jerzyk[1]
Taille / poids 2,04 m (6 8)[2] / 90 kg (198 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Kim Tiilikainen (en)
Gains en tournois 2 487 294 $
Site Internet jerzy-janowicz.com
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 1
Meilleur classement 14e (12/08/2013)
En double
Titres 0
Finales perdues 1
Meilleur classement 47e (19/08/2013)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/16 1/2 1/64
Double 1/16 1/4 - 1/32
Mixte - - - -

Jerzy Filip Janowicz, Jr ['jeʒɨ janɔviʧ'], né le 13 novembre 1990 à Łódź, est un joueur de tennis professionnel polonais.

Il s'est fait connaître d'abord en 2012 lorsqu'il atteint la finale du Masters de Paris-Bercy puis en 2013 avec sa demi-finale au tournoi de Wimbledon. Depuis fin 2012, il est le no 1 polonais devant Łukasz Kubot. Il est par ailleurs le premier joueur polonais de l'Histoire à avoir atteint les demi-finales d'un tournoi du Grand Chelem.

Carrière[modifier | modifier le code]

Jeunes années 2002-2004 et difficultés à se former[modifier | modifier le code]

Jerzy Janowicz commence à jouer au tennis à l'âge de cinq ans. En 2002, il est champion de Pologne dans la catégorie des 12 ans en double et médaille de bronze en simple, puis en hiver il prend la seconde place au supermasters hivernal. En 2003, il obtient une médaille de bronze aux championnat de Pologne indoor en double. En 2004, il est deuxième du championnat de Pologne en simple et finaliste en double. Il gagne ensuite le tournoi d'Olsztyn en simple et en double.

La première fois qu'on parle de lui, c'est dans le journal de Lodz qui publie un article le décrivant comme « un garçon au large talent ». Les autres médias de Pologne contestent : « Voyons-le d'abord faire quelque chose sur le terrain »[3]. Sa carrière s'accélère quand il intègre l'École de Championnat Sport, grâce à des personnes bienveillantes telles que Margaret Hoffmann, Roman Stepien et Janusz Matusiak[3].

2005 à 2011 : parcours junior et débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Jerzy Janowicz en 2010.

Sa carrière en tant que professionnel débute en 2005. À ses débuts, il échoue régulièrement en qualification dans plusieurs tournois du Grand Chelem[4].

En 2006, il est champion de Pologne dans sa catégorie.

Jerzy Janowicz a eu comme meilleur classement junior la 5e place mondiale et a gagné trois tournois juniors dont un à Riyad en Arabie saoudite ; on lui propose alors de prendre la nationalité qatarienne et même de se convertir à l'Islam mais il refuse[5],[6]. Il a notamment été finaliste de l'US Open 2007 Junior et de Roland-Garros 2008 Junior[7]. En 2008, il gagne plus de 1 000 places à l'ATP, et gagne trois tournois Futures en simple (deux en Pologne[8] et un en Suisse). De plus, il bat Nicolas Mahut, alors no 45 mondial (6-4, 4-6, 6-4), au premier tour du Challenger de Wrocław, mais est éliminé au second tour par Serhiy Stakhovsky. Il obtient ensuite une invitation pour l'Open de Varsovie où il est battu au premier tour par Juan Mónaco (6-4, 6-3). En double, il gagne un tournoi Future en double, associé à Mateusz Kowalczyk. Il joue la Coupe Davis depuis 2008.

En 2009, son parcours en tant que junior prend fin lorsqu'il se qualifie pour son premier tournoi ATP, à l'Open 13 de Marseille. Il y est battu dès le premier tour par l'Italien Andreas Seppi (65-7, 6-3, 63-7)[9]. Il reçoit une invitation pour le Classic de Washington, où il est éliminé dès le premier tour par Marc Gicquel (5-7, 6-2, 4-6)[10]. Il débute aussi sa collaboration avec l'entraîneur finlandais Kim Tiilikainen[11].

En 2010, il gagne trois tournois Futures : un en Azerbaïdjan[12], un en Pologne[13] et un en Biélorussie[14]. Il parvient à se qualifier pour l'Open de Suède mais est battu au premier tour par Ervin Eleskovic. Il gagne aussi le Challenger de St-Rémy en battant notamment Gilles Müller (6-4, 7-64) en quart de finale et Édouard Roger-Vasselin en finale (3-6, 7-68, 7-66)[15]. Il est aussi finaliste du Challenger de Salzbourg (indoor)[16].

En 2011, à cause d'un début de saison très difficile et de son manque d'argent, il a failli se retrouver sans entraîneur[17]. Il est finaliste au tournoi Challenger de Poznań en Pologne contre Rui Machado[18]. Il se qualifie aussi pour l'Open de Kitzbühel, mais est ensuite battu au premier tour par João Souza (3-6, 6-4, 63-7).

2012 : La révélation[modifier | modifier le code]

Jerzy à Łódź en 2012.

Après une finale au tournoi Challenger de Wolfsbourg battu par Igor Sijsling dans un match très accroché (6-4, 3-6, 69-7)[19], Jerzy Janowicz gagne en double le tournoi Challenger de Tunis avec Jürgen Zopp[20], il gagne le Challenger de Garden Open à Rome en battant notamment Gilles Müller, Rui Machado et Ernests Gulbis[21].

Il parvient à se qualifier pour l'édition 2012 du tournoi de Wimbledon. Au premier tour, il élimine un autre qualifié, l'Italien Simone Bolelli (3-6, 6-3, 6-3, 6-3). Il parvient ensuite à se hisser au troisième tour en battant le Letton Ernests Gulbis qui venait pourtant de se défaire du septième joueur mondial Tomáš Berdych en trois sets. Janowicz s'impose alors en cinq sets (2-6, 6-4, 3-6, 7-62, 9-7)[22]. Au troisième tour, il pousse le 31e mondial, l'Allemand Florian Mayer jusqu'au cinquième set mais il s'incline finalement au bout de h 15 de jeu (65-7, 6-3, 6-2, 3-6, 5-7) (après avoir eu deux balles de match sur le service de son adversaire à 2 set partout 5-4 15-40)[23]. Il gagne ensuite deux tournois Challenger de suite : le HealthCity Open à Scheveningen et le Poznan Open à Poznań[24],[25]. Il est éliminé dès le premier tour de l'US Open, par l'Américain Dennis Novikov[26].

Jerzy Janowicz gagne ensuite le Challenger de Mons en double avec Tomasz Bednarek, en battant en finale Michaël Llodra et Édouard Roger-Vasselin[27]. Début octobre, il fait au Tournoi de Moscou un quart de finale, en battant Benjamin Becker (7-66 6-3), et au second tour Carlos Berlocq (6-3, 6-4)[28], Avant d'être battu par Thomaz Bellucci (4-6, 63-7).

Il participe à la fin de l'année au Masters de Paris-Bercy, où il réussit à se qualifier dans le tableau final en battant Dmitri Toursounov (6-2, 6-4), puis Florent Serra (6-2, 6-4). Alors classé 69e mondial, il crée la surprise lors du tournoi : en effet, lors du premier tour, il bat le 19e joueur mondial, Philipp Kohlschreiber (7-6, 6-4)[29] ; au deuxième tour, il gagne face au 15e mondial, Marin Čilić (7-6, 6-2)[30]. Il crée la sensation en huitième de finale, en battant le no 3, vainqueur de l'US Open et champion olympique en titre, Andy Murray (5-7, 7-6, 6-2)[31], après avoir écarté une balle de match. Au tour suivant, il défait une nouvelle fois un joueur du top 10, Janko Tipsarević, 9e mondial, par abandon alors qu'il menait 3-6, 6-1, 4-1 (40-0)[32]. Puis, en demi-finale, il domine 6-4, 7-5 le 20e joueur mondial, Gilles Simon[33], en s'appuyant notamment sur son service : il ne concède aucune balle de break et se qualifie pour la première finale ATP de sa carrière ; il s'incline face au 5e joueur mondial, l'Espagnol David Ferrer, sur le score de 6-4, 6-3[34].

Ayant commencé sa saison à la 221e place mondiale, il aura finalement gagné 195 places pour terminer l'année à la 26e place du classement ATP, son meilleur classement à ce jour, grâce notamment à son parcours à Paris-Bercy qui lui permet de gagner 43 places au classement ATP, mais aussi de changer de statut comme il l'affirme après le tournoi[35],[36].

2013 : Demi-finaliste à Wimbledon[modifier | modifier le code]

Tomasz Bednarek son partenaire à Roland-Garros 2013.
Jerzy Janowicz à Wimbledon 2013.

Jerzy Janowicz débute sa saison 2013 par l'Open d'Auckland, où il est tête de série no 5[37]. Il est éliminé dès le premier tour par Brian Baker (6-4, 65-7, 4-6)[38],[39]. Au premier tour du double de ce même tournoi, avec son partenaire Albert Ramos, il batt les têtes de série no 4 Daniele Bracciali et Oliver Marach (6-3, 6-4), puis est éliminé en quart de finale par Johan Brunström et Frederik Nielsen (2-6, 4-6).

Il participe la semaine suivante à son premier Open d'Australie, où il est tête de série numéro 24. Il bat Simone Bolelli au premier tour (7-5, 6-4, 6-3)[40], puis Somdev Devvarman au deuxième tour (610-7, 3-6, 6-1, 6-0, 7-5)[41],[42]. C'est la première fois qu'il remporte un match en étant mené deux sets à 0. Au troisième tour, il est sorti par Nicolás Almagro (63-7, 64-7, 1-6)[43]). Entre-temps, il joue aussi le premier tour du double avec comme partenaire le Polonais Tomasz Bednarek, où il bat Jamie Delgado et Ken Skupski (6-0, 62-7, 6-3), mais ils sont éliminés au deuxième tour par David Marrero et Fernando Verdasco (1-6, 1-6).

En Coupe Davis, contre la Slovénie, il joue en tant que no 1 pour la Pologne et bat dans son premier match Blaž Kavčič (6-3, 6-3, 7-5)[44], puis il qualifie la Pologne pour le second tour du groupe 1 en battant Grega Žemlja (7-64, 6-3, 6-3) en deux heures et une minute, en réussissant un ace mesuré à une vitesse de 240 km/h lors du jeu décisif du premier set à 6-4.

Au Tournoi de Rotterdam, il perd dès le premier tour contre Victor Hănescu (64-7, 3-6)[45]. La semaine suivante, il participe à l'Open 13, à Marseille, et bat au premier tour facilement Lukáš Rosol (6-2, 6-4)[46],[47], et au second tour Julien Benneteau (7-60, 6-3) en réussissant quatorze aces[48]. Il s'incline cependant au tour suivant face au no 6 mondial Tomáš Berdych (3-6, 7-60, 3-6), après un match très disputé[49],[50].

Il s'engage début mars dans le Masters d'Indian Wells, où il commence son tournoi de bonne manière en disposant de David Nalbandian (7-64, 4-6, 6-3)[51], mais est ensuite battu par Richard Gasquet (1-6, 4-6)[52]. Il enchaîne avec le Masters de Miami où il s'incline dès le second tour face à Thomaz Bellucci (65-7, 6-3, 3-6)[53]. Il s'incline une nouvelle fois dès l'entrée de la compétition lors du Masters de Monte-Carlo, face à Kevin Anderson (5-7, 69-7[54],[55]. Sa saison sur terre battue continue avec le Masters de Madrid, où il bat au premier tour Sam Querrey (6-3, 6-4)[56], mais perd au second tour face à Tomáš Berdych en lui prenant toutefois un set (7-63, 3-6, 2-6)[57]. Au Masters de Rome, il bat Santiago Giraldo au premier tour (7-5, 6-2). Ensuite, il s'impose face au n°1 français et n°8 mondial Jo-Wilfried Tsonga (6-4, 7-65)[58],[59],[60],[61],[62] et signe ainsi sa seconde victoire sur un top 8. En huitièmes de finale, il retrouve Richard Gasquet et le défait dans la douleur (3-6, 7-62, 6-4)[63],[64]. Il s'incline cependant ensuite face à Roger Federer (4-6, 62-7) dans un match équilibré[65],[66].

Il enchaîne avec le premier Roland-Garros de sa carrière, où il passe le premier tour assez facilement en battant Albert Ramos (7-63, 7-5, 6-3)[67],[68], il bat au second tour Robin Haase (6-4 4-6 6-4 6-3)[69]. Cependant, son tournoi prend fin en s'inclinant face à Stanislas Wawrinka (3-6, 7-62, 3-6, 3-6)[70],[71], il réalise le service le plus puissant de cette édition (228 km/h)[72]. Il atteint aussi les quart de finale du tournoi de double avec Tomasz Bednarek[73].

Il est éliminé dès le premier tour de l'Open de Halle[74],[75]. Fin juin à Wimbledon, il bat le Britannique Kyle Edmund au premier tour (6-2, 6-2, 6-4)[76],[77],[78], Radek Štěpánek au second tour (6-2, 5-3 ab.)[79],[80],[81], puis le seizième joueur mondial Nicolás Almagro (7-66, 6-3, 6-4) en réussissant trente aces[82],[83]. En huitième de finale, le Polonais affronte l'Autrichien Jürgen Melzer, et au terme d'un match en cinq sets (3-6, 7-61, 6-4, 4-6, 6-4), il s'adjuge son premier quart en Grand Chelem[84]. Match à l'enjeu historique puisque jusqu'alors, aucun joueur polonais n'avait atteint une demi-finale en Grand Chelem. Il remporte son premier quart contre son compatriote et ami, Łukasz Kubot, 7-5, 6-4, 6-4 et les deux joueurs, en larmes, échangent leur maillot à la suite d'une accolade poignante. Jerzy déclarera par la suite « Paris, c'était magique, mais là c'est différent. C'est seulement mon cinquième tournoi du grand chelem et j'arrive en demi-finale, je n'arrive pas y croire. Je dois être l'homme le plus heureux du monde »[85]. Il devient ainsi le premier polonais de l'histoire à atteindre ce stade de la compétition dans un tournoi du Grand-Chelem[86]. Il perd ce match contre Andy Murray (7-62, 4-6, 4-6, 3-6)[87],[88], il réussit aussi le plus grand nombre d'aces dans le tournoi (103 aces)[89] et le service le plus puissant du tournoi (230 km/h)[90]. Suite à ses bonnes performances lors de ce Wimbledon, il rentre dans le top 20 au classement ATP pour la première fois de sa carrière, en atteignant la 17e place.

Quelques jours après l'issue du tournoi de Wimbledon, il reçoit l'Ordre du Mérite de la République de Pologne des mains de Bronisław Komorowski (Président de la République de Pologne)[91],[92]. En juillet, au tournoi de Hambourg, il est battu au troisième tour par Fernando Verdasco (5-7, 0-4 ab.), son abondon est dû a un problème à la main qui l'a empêché de s'entraîner normalement avant le Masters de Montreal[93],[94]. Au Masters du Canada, il bat Julien Benneteau au premier tour (3-6, 6-3, 7-5)[95],[96],[97], au second tour, il bat Frank Dancevic (7-65, 3-6, 6-4)[98],[99],[100]. Il perd ensuite contre Rafael Nadal (66-7, 4-6) après être passé plusieurs fois à deux points de remporter le premier set[101],[102],[103]. La semaine suivante au Masters de Cincinnati, il est éliminé dès le premier tour par James Blake (1-6, 5-7)[104],[105], cependant il participe au double avec Łukasz Kubot, ils battent au premier tour Janko Tipsarević et Philipp Kohlschreiber (6-1, 6-4)[106], ils sont éliminés au second tour par Radek Štěpánek et Leander Paes (3-6, 4-6). Fin août, il est éliminé dès le premier tour de l'US Open par Máximo González (4-6, 4-6, 2-6)[107], élimination due principalement à une blessure au dos[108].

Mi-octobre, pour son retour à l'Open de Stockholm, il bat au second tour Guillermo García-López (6-2, 6-1)[109],[110]. Il est finalement éliminé en quart de finale par Ernests Gulbis (5-7, 6-4, 3-6)[111]. La semaine suivante, il participe à l'Open de Valence, il bat au premier tour Pablo Carreño-Busta (7-5, 7-67)[112],[113], au second tour, il bat João Sousa (6-2, 7-5)[114]. Il est battu en quart de final par David Ferrer (4-6, 6-4, 0-6)[115]. Lors du dernier tournoi de sa saison, au Masters de Paris-Bercy, il bat au second tour Santiago Giraldo (7-63, 6-3)[116],[117],[118], il est finalement battu par Rafael Nadal (7-5, 6-4)[119].

Fin 2013, il se blesse au pied lors d'un entraînement, ce qui l'oblige à déclarer forfait pour la Hopman Cup 2014, qu'il devait disputer aux côtés d'Agnieszka Radwańska[120]. Il est à cet effet remplacé par son compatriote Grzegorz Panfil.

2014[modifier | modifier le code]

La saison 2014 de Jerzy Janowicz débute par une défaite au second tour du tournoi de Sydney contre Alexandr Dolgopolov (2-6, 2-6)[121]. La semaine suivante, son début à l'Open d'Australie n'est pas idéal puisqu'il perd les deux premiers sets de son match du premier tour contre le joueur local Jordan Thompson, mais il s'en sort finalement (1-6, 4-6, 6-4, 6-2, 6-1)[122]. Ensuite, il bat Pablo Andújar au second tour (4-6, 7-63, 7-65, 6-3)[123]. Son parcours s'arrête cependant au match suivant, puisqu'il s'incline face à Florian Mayer (5-7, 2-6, 2-6)[124].

Début février, il participe à l'Open de Montpellier 2014 où il bat au second tour Adrian Mannarino (7-62, 6-3)[125]. Le lendemain, il bat Édouard Roger-Vasselin (6-2, 6-4)[126] ; il est finalement éliminé par Richard Gasquet (66-7, 64-7)[127]. La semaine suivante au tournoi de Rotterdam, il bat Julien Benneteau au premier tour (3-6, 6-4, 6-4)[128]. Il bat ensuite Tommy Haas (6-4, 6-4) en réalisant 18 aces[129], mais il est éliminé en quart de finale par Tomáš Berdych (7-69, 2-6, 4-6)[130]. Au Masters d'Indian Wells, il est battu dès son entrée dans la compétition par Alejandro Falla (3-6, 6-2, 65-7)[131]. Comme au Masters précédent, il est sorti dès son premier match à Miami par Roberto Bautista-Agut (4-6, 1-6)[132]. En avril, il est éliminé dès le premier tour du Masters de Monte-Carlo par Michaël Llodra (4-6, 2-6)[133]. Il enchaîne ensuite par une défaite au second tour de l'Open de Barcelone contre Jürgen Melzer (4-6, 61-7)[134]. Une semaine plus tard au Masters de Madrid, il continue sa série de défaites et s'incline dès le premier tour contre Ernests Gulbis[135].

Fin mai, à Roland-Garros, il met fin à sa série noire en battant Victor Estrella au premier tour (6-1, 6-4, 66-7, 6-4)[136]. Au second tour, il élimine Jarko Nieminem en trois sets (7-64, 7-64, 6-4)[137]. Il est finalement éliminé par Jo-Wilfried Tsonga (4-6, 4-6, 3-6)[138]. Fin juin à Wimbledon, il bat Somdev Devvarman (4-6, 6-3, 6-3, 3-6, 6-3) au premier tour[139]. Au second tour, il bat en cinq sets Lleyton Hewitt (7-5, 6-4, 76-7, 4-6, 6-3)[140],[141]. Il est finalement éliminé par Tommy Robredo (2-6, 4-6, 7-65, 6-4, 3-6)[142].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Jerzy Janowicz est un joueur d'attaque. Droitier, il pratique un revers à deux mains. Il est connu pour utiliser régulièrement et avec succès l'amorti. Ce fut en particulier le cas lors de son parcours à Bercy en 2012[143],[144]. Il est dorénavant le deuxième serveur le plus rapide de l'histoire de Bercy, ayant réussi un ace à 230 km/h lors de son match contre Andy Murray[145], il se déplace aussi très bien sur un court et il possède une grande créativité[146].

Jerzy Janowicz se base sur des services agressifs qui dépassent généralement les 200 km/h[143],[147] - ses services étant souvent mesurés entre 220 et 230 km/h environ - utilisant un style de jeu de plus en plus courant sur le circuit ATP. Il dispose également d'une forte puissance de frappe[143]. Il a réussi un service chronométré à 251 km/h lors d'un Challenger à Szczecin[148].

Vie privée[modifier | modifier le code]

L'abri de bus Atlas à Lodz.

Pour lancer véritablement sa carrière, Jerzy Janowicz a connu de nombreuses difficultés et sa famille a dû effectuer de nombreux sacrifices. En effet, pour financer son début de carrière qui tardait à éclore, ses parents, d'anciens volleyeurs professionnels, ont vendu leur magasin et un ou deux appartements en Pologne. Il a aussi par la suite dû renoncer à participer à l'Open d'Australie 2012, à cause d'un manque d'argent et de sponsors[149],[150], Il déclare d'ailleurs « J’ai eu des problèmes d’argent toute ma vie »[151].

En mai 2013, il entame une relation avec Marta Domachowska[152],[153]. En dehors du tennis, il est passionné d'informatique, il connaît toutes les innovations techniques, des jeux informatiques, sait tout sur les programmes[154].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titre en simple (0)[modifier | modifier le code]

Aucun

Finale en simple (1)[modifier | modifier le code]

No Date[T 1] Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueur Score
1 29/10/2012 Drapeau : France Masters de Paris-Bercy Masters 1000 Dur (int.) Drapeau : Espagne David Ferrer 6-4, 6-3 Parcours
  1. Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.

Titre en double (0)[modifier | modifier le code]

Aucun

Finale en double (1)[modifier | modifier le code]

No Date[T 1] Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 07/03/2013 Drapeau : États-Unis Masters d'Indian Wells
 États-Unis
Masters 1000 Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Bob Bryan
Drapeau : États-Unis Mike Bryan
Drapeau : Philippines Treat Conrad Huey 6-3, 3-6, [10-6] Parcours
  1. Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2012 3e tour (1/16) Drapeau : Allemagne F. Mayer 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis D. Novikov
2013 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne N. Almagro 3e tour (1/16) Drapeau : Suisse S. Wawrinka 1/2 finale Drapeau : Royaume-Uni A. Murray 1er tour (1/64) Drapeau : Argentine M. González
2014 3e tour (1/16) Drapeau : Allemagne F. Mayer 3e tour (1/16) Drapeau : France J-W. Tsonga 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne T. Robredo
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2013 2e tour (1/16)
Drapeau : Pologne T. Bednarek
Drapeau : Espagne D. Marrero
Drapeau : Espagne F. Verdasco
1/4 de finale
Drapeau : Pologne T. Bednarek
Drapeau : Uruguay P. Cuevas
Drapeau : Argentine H. Zeballos
1er tour (1/32)
Drapeau : Pologne Ł. Kubot
Drapeau : Pakistan A-U-H. Qureshi
Drapeau : Pays-Bas J-J. Rojer
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2012 Finale
Drapeau : Espagne D. Ferrer
2013 3e tour
Drapeau : France R. Gasquet
2e tour
Drapeau : Brésil T. Bellucci
1er tour
Drapeau : Afrique du Sud K. Anderson
2e tour
Drapeau : République tchèque T. Berdych
1/4 de finale
Drapeau : Suisse R. Federer
1/8 de finale
Drapeau : Espagne R. Nadal
1er tour
Drapeau : États-Unis J. Blake
1/8 de finale
Drapeau : Espagne R. Nadal
2014 2e tour
Drapeau : Colombie A. Falla
2e tour
Drapeau : Espagne R. Bautista-Agut
1er tour
Drapeau : France M. Llodra
1er tour
Drapeau : Lettonie E. Gulbis
1er tour
Drapeau : Allemagne P. Kohlschreiber
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Victoires sur le top 10[modifier | modifier le code]

Toutes ses victoires sur des joueurs classés dans le top 10 de l'ATP lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Masters 1000
500 Series
250 Series
Masters
Janowicz Drp. Tournoi Année Surface Drp. Adversaire Rang Tour Score Tableau
1 no 69 Drapeau : France Paris 2012 Dur indoor Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray no 3 1/8 5-7, 7-64, 6-2 Tableau
2 no 69 Drapeau : France Paris 2012 Dur indoor Drapeau : Serbie Janko Tipsarević no 9 1/4 3-6, 6-1, 4-1, ab. Tableau
3 no 24 Drapeau : Italie Rome 2013 Terre battue Drapeau : France Jo-Wilfried Tsonga no 8 1/16 6-4, 7-65 Tableau
4 no 24 Drapeau : Italie Rome 2013 Terre battue Drapeau : France Richard Gasquet no 9 1/8 3-6, 7-62, 6-4 Tableau

Classement ATP en simple en fin de saison[modifier | modifier le code]

Année 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Rang 1461 en diminution 335 en augmentation 319 en augmentation 161 en diminution 221 en augmentation 26 en augmentation 21

Source : (en) Classements de Jerzy Janowicz sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pl)« Tenis. Jerzy Janowicz: Muszę mieć w ręku kałacha », sur eska.pl,‎ 04 novembre 2012
  2. (pl)« Jerzy Janowicz Jerzyk - kim jest? Wizytówka naszego mistrza! Sylwetka i ciekawostki! », sur eska.pl,‎ 06 février 2013
  3. a et b (pl)« Jerzy Janowicz - tenisowy as z Łodzi », sur dzienniklodzki.pl,‎ 2 novembre 2012.
  4. « Ouanna et Pin passent », sur lequipe.fr,‎ 30 août 2009.
  5. « Janowicz fier d'être Polonais », sur sport.fr,‎ 1er juillet 2013.
  6. (pl)« Kim jest JERZY JANOWICZ, polski tenisista, nowa gwiazda w polskim tenisie? », sur mowimyjak.pl,‎ 2 novembre 2012.
  7. « Le titre pour Berankis », sur lequipe.fr,‎ 9 septembre 2007.
  8. (en)[PDF]« International Lower Silisia Championships PBG S.A. Open », sur atpworldtour.com.
  9. « Santoro éliminé », sur laprovence.com,‎ 17 févirier 2009.
  10. « Gicquel passe », sur lequipe.fr,‎ 4 août 2009.
  11. (pl)« Tiilikainen - kapitan Finów, kibic Polaków », sur sport.wp.pl,‎ 6 mars 2010.
  12. (en)[PDF]« BAKU CUP », sur atpworldtour.com.
  13. (en)[PDF]« PUF Koszalin Open 2010 », sur atpworldtour.com.
  14. (en)[PDF]« Belarus F3 Futures », sur atpworldtour.com.
  15. (en)[PDF]« TROPHEE DES ALPILLES », sur atpworldtour.com.
  16. (en)[PDF]« ATP Salzburg Indoors », sur atpworldtour.com.
  17. (pl)« Wimbledon po łódzku: Janowicz bez trenera i... kasy », sur lodz.naszemiasto.pl,‎ 6 avril 2011.
  18. (en)[PDF]« Poznan Porsche Open », sur atpworldtour.com.
  19. (en)[PDF]« 8. Volkswagen ATP Challenger », sur atpworldtour.com.
  20. (en)[PDF]« TUNIS OPEN », sur atpworldtour.com.
  21. (en)[PDF]« GARDEN OPEN 2012 », sur atpworldtour.com.
  22. « Janowicz sort Gulbis », sur lequipe.fr,‎ 27 juin 2012.
  23. « Wimbledon: Gasquet passe facile face à Almagro, Federer et Djokovic ont lutté », sur 20minutes.fr,‎ 1er juillet 2012.
  24. (en)[PDF]« HealthCity Open 2012 », sur atpworldtour.com.
  25. (en)[PDF]« Poznan Open », sur atpworldtour.com.
  26. « US Open: Jerzy Janowicz odpadł w 1. rundzie », sur eurosport.onet.pl/,‎ 28 août 2012.
  27. (en)[PDF]« Ethias Trophy », sur atpworldtour.com.
  28. (en)« Kremlin Cup: Janowicz Beats Berlocq », sur en.rian.ru/,‎ 10 octobre 2012.
  29. « Kohlschreiber surpris », sur lequipe.fr,‎ 29 octobre 2012.
  30. « Janowicz sort Cilic », sur lequipe.fr,‎ 30 octobre 2012.
  31. (en)« Andy Murray loses to Jerzy Janowicz at Paris Masters », sur bbc.co.uk,‎ 1ernovembre 2012.
  32. « L'ouragan Janowicz », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 2 novembre 2012.
  33. « Tennis: la sensation Janowicz bat Simon et se hisse en finale », sur lepoint.fr,‎ 3 novembre 2012.
  34. (en)« Paris Masters: David Ferrer beats Jerzy Janowicz in final », sur bbc.co.uk,‎ 4 novembre 2012.
  35. Challenges.fr : Bercy, un tournant dans la vie de Jerzy Janowicz
  36. (fr) Rue89.fr : Les exploits rafraîchissants de Janowicz, géant polonais inconnu
  37. (en)[PDF]« Tableau Heineken Open », sur atpworldtour.com.
  38. « Janowicz déjà sorti », sur eurosport.fr,‎ 7 janvier 2013.
  39. « Janowicz, retour manqué », sur lequipe.fr,‎ 7 janvier 2013.
  40. « Match Simone Bolelli - Jerzy Janowicz 1er tour - Open d’Australie messieurs 2013 - Tennis - Eurosport », sur eurosport.fr,‎ 14 janvier 2013.
  41. (en)« JANOWICZ BATTLES INTO FINAL 32; FERRER TO FACE BAGHDATIS », sur atpworldtour.com (consulté le 16 janvier 2013).
  42. (pl) « Australian Open. Zwycieski maraton Janowicza. Polak w III rundzie », sur Sport.pl (consulté le 16 janvier 2013).
  43. « Almagro stoppe Janowicz », sur eurosport.fr (consulté le 18 janvier 2013).
  44. (pl) « Miał pretensje po meczu z Janowiczem. O co? », sur sport.wp.pl (consulté le 2 février 2013).
  45. « Janowicz déjà sorti », sur eurosport.fr (consulté le 11 février 2013).
  46. « Janowicz sans trembler », sur eurosport.fr (consulté le 18 février 2013).
  47. (en) « JANOWICZ MAKES STRONG START; TOMIC SAVES 1 M.P. IN MARSEILLE », sur atpworldtour.com (consulté le 18 février 2013).
  48. « Janowicz sort Benneteau », sur eurosport.fr (consulté le 21 février 2013).
  49. « Marseille: Berdych en deux temps », sur sports.fr (consulté le 22 février 2013).
  50. « Berdych malmené par Janowicz », sur eurosport.fr (consulté le 22 février 2013).
  51. (pl) « Indian Wells: Janowicz pokonał Nalbandiana », sur Sport.wp.pl (consulté le 10 mars 2013).
  52. « Gasquet avance vite », sur lequipe.fr (consulté le 12 mars 2013).
  53. (pl) « Miami: Jerzy Janowicz sprawił zawód », sur polskieradio.pl (consulté le 23 mars 2013).
  54. « Anderson sort Janowicz », sur grasse.maville.com (consulté le 16 avril 2013).
  55. « Monte-Carlo: Anderson sort Janowicz », sur sports.orange.fr (consulté le 16 avril 2013).
  56. (en)Kelli DeMario, « Querrey, Janowicz battle in Madrid first round », sur tennistalk.com,‎ 5 mai 2013.
  57. « Berdych s'en sort », sur lequipe.fr (consulté le 8 mai 2013).
  58. « Janowicz sort Tsonga », sur lequipe.fr (consulté le 15 mai 2013).
  59. « Tsonga battu par Janowicz d'entrée de Masters 1000 de Rome », sur eurosport.fr (consulté le 15 mai 2013).
  60. (en)« JANOWICZ CELEBRATES TSONGA WIN IN ROME », sur atpworldtour.com (consulté le 15 mai 2013).
  61. (en)« ATP Rome Masters: Rafael Nadal scores straights set win over Fabio Fognini », sur skysports.com (consulté le 15 mai 2013).
  62. (en)« Rafael Nadal, Maria Sharapova win », sur espn.go.com (consulté le 15 mai 2013).
  63. « Janowicz s'offre Gasquet », sur lequipe.fr (consulté le 16 mai 2013).
  64. « Rome 2013 : Richard Gasquet éliminé par Jerzy Janowicz (3-6, 7-6, 6-4) », sur eurosport.fr (consulté le 16 mai 2013).
  65. « Federer en demies », sur eurosport.fr (consulté le 18 mai 2013).
  66. (en)« FEDERER TOPS JANOWICZ AT NIGHT », sur atpworldtour.com (consulté le 17 mai 2013).
  67. (pl)« Roland Garros: Jerzy Janowicz w drugiej rundzie », sur rp.pl (consulté le 27 mai 2013).
  68. « JJ de retour à Paris », sur rolandgarros.com (consulté le 27 mai 2013).
  69. (en)« Tennis French Open: Richard Gasquet and Jerzy Janowicz advance to the second round », sur tennisworldusa.org (consulté le 28 mai 2013).
  70. « Wawrinka pour Gasquet », sur lequipe.fr (consulté le 1er juin 2013).
  71. « Wawrinka rejoint Gasquet », sur eurosport.fr (consulté le er juin 2013).
  72. « Scores / Statistiques », sur rolandgarros.com (consulté le 9 juin 2013).
  73. « Tableaux / Double messieurs », sur rolandgarros.com (consulté le 7 juin 2013).
  74. (en)« MONFILS UPSETS RAONIC; JANOWICZ OUSTED », sur atpworldtour.com (consulté le 11 juin 2013).
  75. « Janowicz se fait surprendre », sur eurosport.fr (consulté le 11 juin 2013).
  76. « Janowicz débute bien », sur lequipe.fr (consulté le 24 juin 2013).
  77. (en)« Wimbledon 2013: James Ward beaten as Brits struggle », sur bbc.co.uk (consulté le 24 juin 2013).
  78. (en)« Wimbledon: Ruthless Jerzy Janowicz routs Britain's Kyle Edmund », sur skysports.com (consulté le 24 juin 2013).
  79. « Janowicz sur abandon », sur eurosport.fr (consulté le 26 juin 2013).
  80. (en)« Tsonga and Azarenka among seven to pull out of Wimbledon », sur bbc.co.uk (consulté le 26 juin 2013).
  81. (en)« Wimbledon 2013: Court 12 offers chance to see Jerzy Janowicz up close - one of stars of the future », sur independent.co.uk (consulté le 26 juin 2013).
  82. « Janowicz élimine Almagro », sur eurosport.fr (consulté le 28 juin 2013).
  83. « Janowicz sort Almagro », sur lequipe.fr (consulté le 28 juin 2013).
  84. « Terminé pour Mannarino », sur lequipe.fr (consulté le 1er juillet 2013).
  85. « Janowicz : "Le plus heureux au monde" », sur eurosport.fr (consulté le 4 juillet 2013).
  86. « Wimbledon : Jerzy Janowicz premier Polonais en demi-finale », sur france24.com (consulté le 3 juillet 2013).
  87. « Andy Murray rejoint Novak Djokovic en finale en battant Jerzy Janowicz (6-7, 6-4, 6-4, 6-3) », sur eurosport.fr (consulté le 05 juillet 2013).
  88. « Murray arrache sa finale », sur lemonde.fr (consulté le 5 juillet 2013).
  89. (en) « Event statistics », sur wimbledon.com (consulté le 6 juillet 2013).
  90. (en) « Event statistics », sur wimbledon.com (consulté le 6 juillet 2013).
  91. (pl) « Jerzy Janowicz i Agnieszka Radwańska odznaczeni przez Bronisława Komorowskiego - zdjęcia i wideo », sur gwizdek24.se.pl,‎ 9 juillet 2013.
  92. « Les Polonais récompensés », sur eurosport.fr,‎ 9 juillet 2013.
  93. « Janowicz abandonne », sur eurosport.fr,‎ 18 juillet 2013.
  94. (pl)« US Open 2013: Przy odrobinie szczęścia możemy mieć kolejny "polski" turniej », sur polskatimes.pl,‎ 19 août 2013.
  95. « Benneteau rate le coche », sur eurosport.fr,‎ 6 août 2013.
  96. « Benneteau craque », sur lequipe.fr,‎ 6 août 2013.
  97. (en)« JANOWICZ SCRAPES THROUGH OPENER », sur atpworldtour.com,‎ 6 août 2013.
  98. « ATP - Montréal - 3e journée: les résultats », sur lematin.ch,‎ 7 août 2013.
  99. « Del Potro et Janowicz aux forceps », sur eurosport.fr,‎ 8 août 2013.
  100. « Montréal : Ferrer éliminé », sur www.franceinfo.fr,‎ 8 août 2013.
  101. « Montréal : Nadal en quarts », sur www.franceinfo.fr,‎ 8 août 2013.
  102. « Nadal convaincant », sur lequipe.fr,‎ 8 août 2013.
  103. (en)« NADAL SURVIVES JANOWICZ TEST IN MONTREAL », sur atpworldtour.com,‎ 8 août 2013.
  104. « Janowicz sorti d'entrée », sur eurosport.fr,‎ 13 août 2013.
  105. « Cincinnati: Blake bat Janowicz », sur ouest-france.fr,‎ 13 août 2013.
  106. (en)« LINDSTEDT/NESTOR UPSET IN OPENER », sur atpworldtour.com,‎ 14 août 2013.
  107. « Janowicz n'y était pas », sur eurosport.fr,‎ 27 août 2013.
  108. (en)« Ailing Jerzy Janowicz crashes out of U.S. Open in first round », sur tennis.si.com,‎ 27 août 2013.
  109. (pl)« Jerzy Janowicz wygrał w Sztokholmie. Po kontuzji nie ma śladu! », sur gwizdek24.se.pl,‎ 16 octobre 2013.
  110. (en)« NIEMINEN REACHES SECOND ROUND IN STOCKHOLM; BJORKMAN RETURNS », sur atpworldtour.com,‎ 16 octobre 2013.
  111. « Gulbis domine Janowicz », sur eurosport.fr,‎ 18 octobre 2013.
  112. « Ca passe pour Janowicz », sur eurosport.fr,‎ 22 octobre 2013.
  113. (en)« JANOWICZ FIGHTS THROUGH IN VALENCIA », sur atpworldtour.com,‎ 22 octobre 2013.
  114. (en)« JANOWICZ ADVANCES; CHARDY UPSETS ISNER », sur atpworldtour.com,‎ 24 octobre 2013.
  115. (en)« FERRER BEATS JANOWICZ FOR SF BERTH », sur atpworldtour.com,‎ 25 octobre 2013.
  116. « Janowicz au rendez-vous », sur eurosport.fr,‎ 29 octobre 2013.
  117. (en)« JANOWICZ REACHES PARIS THIRD ROUND; DIMITROV, MAHUT WIN OPENERS », sur atpworldtour.com,‎ 29 octobre 2013.
  118. (pl)« Jerzy Janowicz czeka na Nadala w trzeciej rundzie », sur eurosport.onet.pl,‎ 29 octobre 2013.
  119. (en)« LONDON QUALIFIER GASQUET RECORDS 50TH MATCH WIN OF SEASON; PLAYS NADAL NEXT », sur atpworldtour.com,‎ 31 octobre 2013.
  120. « Janowicz déclare forfait », sur eurosport.fr,‎ 18 décembre 2013.
  121. « Dolgopolov sort Janowicz », sur lequipe.fr,‎ 8 janvier 2014.
  122. « Janowicz dans la douleur », sur lequipe.fr,‎ 13 janvier 2014.
  123. « Janowicz : ça déchire ! », sur eurosport.fr,‎ 15 janvier 2014.
  124. « Janowicz éliminé par Mayer », sur lequipe.fr,‎ 17 janvier 2014.
  125. « Janowicz sort Mannarino », sur lequipe.fr,‎ 6 février 2014.
  126. « Montpellier : Monfils seul rescapé avant Gasquet-Olivetti », sur eurosport.fr,‎ 7 février 2014.
  127. « Gasquet défendra son titre », sur lequipe.fr,‎ 8 février 2014.
  128. « Benneteau battu », sur lequipe.fr,‎ 12 février 2014.
  129. « Janowicz fait tomber Haas », sur eurosport.fr,‎ 13 février 2014.
  130. (en)« GULBIS UPSETS DEL POTRO; BERDYCH FIGHTS PAST JANOWICZ IN ROTTERDAM », sur atpworldtour.com,‎ 14 février 2014.
  131. « Falla en 1/16ème », sur eurosport.fr,‎ 8 mars 2014.
  132. (pl)« Jerzy Janowicz za burtą w Miami. Ameryka znów pechowa dla Jerzyka », sur gwizdek24.se.pl,‎ 22 mars 2014.
  133. « Masters Monte Carlo - 1er tour : Llodra sort Janowicz », sur eurosport.fr,‎ 15 Avril 2014.
  134. « Melzer s'offre Janowicz », sur eurosport.fr,‎ 23 Avril 2014.
  135. « Ernests Gulbis se défait difficilement de Jerzy Janowicz », sur eurosport.fr,‎ 6 mai 2014.
  136. « Roland-Garros 2014: Federer, Radwanska et les sœursWilliams qualifiés, Kanepi première tête de série éliminée (live) », sur sudinfo.be,‎ 25 mai 2014.
  137. (pl)« Roland Garros 2014. Jerzy Janowicz: To zwycięstwo dało mi kopa », sur gwizdek24.se.pl,‎ 28 mai 2014.
  138. « Jo-Wilfried Tsonga sort Jerzy Janowicz en trois sets et affrontera Novak Djokovic en 8es », sur eurosport.fr,‎ 30 mai 2014.
  139. « Janowicz gagne un bras de fer », sur sports.orange.fr,‎ 24 juin 2014.
  140. « Janowicz rejoint Robredo », sur lequipe.fr,‎ 27 juin 2014.
  141. « Wimbledon : Janowicz remporte le bras de fer face à Hewitt », sur lesechos.fr,‎ 27 juin 2014.
  142. « Robredo sort Janowicz », sur lequipe.fr,‎ 28 juin 2014.
  143. a, b et c « Janowicz a soufflé Simon », sur lequipe.fr,‎ 3 novembre 2012
  144. « Actualités / Articles / Benoît, Jerzy, Ernests et les autres : le retour gagnant de l'amortie », sur rolandgarros.com,‎ 2 juin 2013.
  145. « Tennis : Janowicz, le Polonais qui sert le plomb », tempsreel.nouvelobs.com, 1er novembre 2012.
  146. (en)« JERZY JANOWICZ: THE POLE-VERISER », sur atpworldtour.com,‎ 2 juillet 2013.
  147. « Janowicz, késako ? », sur actusports.fr,‎ 4 novembre 2012.
  148. « Masters Paris-Bercy - Janowicz: "C'est comme dans un film!" », sur yahoo.com,‎ 1er novembre 2012.
  149. « Tennis : Jerzy Janowicz, héros malgré lui », Le Nouvel Observateur,‎ 4 novembre 2012 (lire en ligne).
  150. « Janowicz espère des sponsors », Le Figaro,‎ 3 novembre 2012 (lire en ligne).
  151. « Janowicz, roi du hold-up », Eurosport,‎ 4 juillet 2013 (lire en ligne).
  152. (pl) « Wielka miłość na korcie », sur sport.fakt.pl,‎ 12 juin 2013.
  153. (en) « TennisSpinster: Media speculate Jerzy Janowicz and Marta Domachowska are dating », sur tennisalternative.com (consulté le 12 juin 2013).
  154. (pl) « Jerzy Janowicz - fan tenisa, komputerów i piersi z kurczaka », sur dzienniklodzki.pl (consulté le 11 mars 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :